Ingres-1814-Female nude art & portraits - Anton Raphael Mengs (1728-1779) - Johann Zoffany (1733-1810) - Benjamin West (1738–1820) - Jacques Louis David (1748-1825) - Jean-Baptiste Regnault (1754 -1829) - Anne-Louis Girodet de Roussy-Trioson (1767-1824) - Jacques-Antoine Vallin (1760-1831) - Jean Auguste Dominique Ingres (1780-1867) - Antoine-Jean Gros (1771-1835) - William Etty (1787-1849) - Christoffer Eckersberg (1783-1853) - Claude Marie Paul Dubufe (1790-1864) - Karl Pavlovich Brulloff (1799-1852) - Alexandre-Jean Dubois-Drahonet (1791-1834) - Julius Schoppe (1795-1868) - Joseph Karl Stieler (1781-1858) - Adolf Ulrik Wertmüller (1751-1811) - ...

Last update : 12/30/2016


Entre les années 1760 et 1830, en réaction, comme souvent, aux outrances du rococo, se développe dans une grande partie de l'Europe, ainsi qu'en Amérique du Nord, le néoclassicisme, qui réinterprète la beauté et l'art à la mesure de l'esthétique gréco-romaine, avec un souci de stylisation extrême, une grande sobriété des couleurs, des compositions toutes tendues vers un idéal purement formel, voire d'édification morale : le nu  en peinture est alors pensé en terme statuaire grecque pour la pureté de ses formes, échappant à toute idée de corruption que le libertinage était supposé porté en lui ("la beauté est la perfection rendue agréable à la raison par l’intelligence"). Joseph Marie Vien (1716-1809) et Anton Raphael Mengs (1728-1779) constituent la première génération du mouvement (1750-1780), Jacques Louis David (1748-1825) leur succède en poursuivant un idéal affirmé qu'encourage le visage rigoriste de la Révolution (1780-1800), puis Napoléon reprend la main et fonde le style Empire et l'Académie des Beaux Arts  (1800-1820). David forme la troisième génération néo-classique (François Gérard, Anne-Louis Girodet de Roussy-Trioson, Charles Meynier, Jean-Germain Drouais, Pierre-Narcisse Guerin, François-Xavier Fabre, Marie-Guillemine Benoist, Marie-Victoire Lemoine, ou Rose-Adelaide Ducreux), mais déjà Girodet, Prud'hon, Guérin et le "tardif" David insuffle à côté de leur esthétique de soutien à l'Empire, des compositions audacieuses et colorées, annonciatrices du Romantisme: la défaite de Waterloo de 1815 a signé la fin de la période néoclassique...


Anton Raphael Mengs (1728-1779)

Natif d'Aussig (Bohême), Anton Raphaël Mengs est le peintre allemand le plus représentatif du néo-classicisme, inspiré par Raphaël (1483-1520) et Titien (1488-1576), lors d'un voyage en Otalie et influencé par l'archéologue et grand  historien de l’art Johann Joachim Winckelmann (1717-1768), connu pour sa passion de l'Antiquité. Peintre de cour, - Frédéric-Auguste III (1696-1763), électeur de Saxe et roi de Pologne, Charles III d’Espagne (1716-1788) -,  peintre reconnu de fresques à Rome comme à Dresde (fresque de l’église Sant’Eusebio en 1757, plafond de la villa Albani en 1760-61), c'est à Rome, qu'il rencontre Margarita Guazzi (1730-1778), jeune et belle paysanne qui lui sert de modèle, qu'il épouse en 1749 et qui lui fait abjurer la foi protestante pour se convertir au catholicisme..."Le jugement de Pâris" (1757, musée de l'Hermitage, Saint-Pétersbourg)...


Johann Zoffany (1733-1810)

Natif de Francfort, formé par Martin Speer à Ratisbonne, puis à Rome  par Mengs,  Zoffany s'illustre dans l'Angleterre de George III ("Charles Towneley et ses amis dans Park Street Gallery, Westminster", 1782, Burnley, Towneley Hall), parcourt les Indes (1783 à 1789), et s'affirme dans la peinture d'inspiration théâtrale et la représentations des groupes familiaux ("The Family of Sir William Young", 1733–1810, Walker Art Gallery; "Colonel Blair with his Family and an Indian Ayah", 1733–1810, Tate, London; "The Dutton Family at Cards", National Trust, Hinton Ampner) ....

"Tribuna of the Uffizi Palace" (1772-1778)  - "The Three Graces" (1750, Museum Ostdeutsche Galerie, Regensburg) - "Three Daughters of John, 3rd Earl of Bute" (1763-1764, Tate Britain, London) - "Triomphe de Vénus", (1760, Musée des Beaux-Arts de Bordeaux)...


Benjamin West (1738–1820)

Natif de Pennsylvanie, West, portraitiste et peintre d'histoire, se forme aux Etats-Unis et tente d'aborder l'esthétique néoclassique après un séjour à Rome (1760-1763), capitale du néoclassicisme international où se côtoie l'allemand Raphael Mengs (1728-1779),  l'écossais Gavin Hamilton (1730-1797), le sculpteur Antonio Canova (1757-1822), et se fixe à Londres, fidèle à une esthétique des plus classiques (Oreste et Pylade conduits devant Iphigénie (1766), Tate Gallery, Londres; Agrippine débarquant à Brindisi avec les cendres de Germanicus (1768), Yale University Art Gallery, New Haven; Le Départ de Régulus (1769), Kensington Palace, Londres)  ...

"Cupid and Psyche" (1808, Crystal Bridges Art Museum, Bentonville, Arkansas) - "Fidelia and Speranza" (1776, Timken Museum of Art, San Diego) - Helen Brought to Paris (1776, Smithsonian American Art Museum, Washington DC) - "Musidora And Her Two Companions, Sacharissa And Amoret" (1795, Private Collection)...


Jacques Louis David (1748-1825)

Chef de file du néoclassicisme français, excessif dans ses choix révolutionnaires et esthétiques, portraitiste magistral, peintre de Bonaparte et de Napoléon ("le Passage du Grand-Saint-Bernard", "le Sacre de Napoléon Ier", 1805-1807...) et grand peintre d'histoire ("les Sabines arrêtant le combat entre les Romains et les Sabins", "la Mort de Socrate", "Le Serment des Horaces", "Marat assassiné"), l'oeuvre de Louis David couvre la Révolution et l'Empire et incarna pour Eugène Delacroix "un composé singulier de réalisme et d'idéal" qui forma dans son atelier deux générations d’artistes, venues de toute l’Europe, dont Girodet, Gérard, Gros et Ingres furent les plus réputés. Il faudra attendre le retour des Bourbons sur le trône de France et son exil en Belgique pour espérer voir la nudité froide des héros gréco-romains céder à des motifs et des coloris plus audacieux...

Works : "Cupid and Psyche" & "Portrait of a Young Woman in a Turban" (1817, Cleveland Museum of Art) - "Madame Francois Buron" (1769, Art Institute of Chicago) - "Mars Disarmed by Venus and the Three Graces" (1824, "Mars désarmé par Vénus et les grâces", Musées Royaux des Beaux-Arts, Brussels) - "Portrait of a Young Woman in White" (1798, National Gallery of Art, Washington DC) - "Portrait of Marie-Françoise Buron" (1769, Algiers) - "Psyche Abandoned" (1795) - "Les Amours de Pâris et d’Hélène" (1788, Musée du Louvre, Paris) - ..


Jean-Baptiste Regnault (1754 -1829)

Natif de Paris, Jean-Baptiste Regnault  séjourne à Rome en compagnie de Jacques-Louis David et de Pierre Peyron, multiplie les sujets antiques, dans un sens moins froid et plus personnel que ne faisait David, puis se prend de passion pour la Révolution, ("La Liberté ou la Mort", 1795, Kunsthalle de Hambourg), puis pour l'Empire, mais toujours dans une démarche très personnelle...

"Danae" - "Le Jugement de Pâris" (1820, Stuttgart, Staatsgalerie) - "Les Trois Grâces" (1797-1798, Paris, musée du Louvre, Paris) - "Socrate arrachant Alcibiade des bras de la Volupté" (1791, musée du Louvre, Paris) - "La Mort de Cléopatre" (1796-1799, Museum Kunstpalast, Düsseldorf) - ....


Jacques-Antoine Vallin (1760-1831)

Natif de Paris, Vallin semble se spécialiser dans la peinture des nymphes et des bacchantes sur fond de paysages, tant en marge du néoclassicisme que du pré-romantisme qui se diffuse progressivement.. "Reclining Nymph with Sleeping Cupid" (Private collection)...


Jean Auguste Dominique Ingres (1780-1867)

"La Grande Odalisque" (1814), Musée du Louvre, Paris

Ingres se démarque de l'héroïsme de son maître David et nous laisse des nus aux formes généreuses qui vont inspirées bien des peintres à venir. Certes, il est réputé pour sa fidélité attribuée à son sujet plutôt que par son imagination, caractéristique de la rationalité du néoclassicisme. Il révèle en effet dans ses portraits un souci de précision rarement égalé, travaillant avec soin textures et surfaces. Sa première femme, Madeleine Chapelle, est représentée en 1814 en toute simplicité; sa seconde femme, Delphine Ramel est peinte en 1859 comme l'épouse d'un artiste de renom. Peintre de la mythologie, de l'histoire classiques, de scènes orientales, c'est avec austérité et froideur qu'il restitue la sensualité féminine. Dans "La Grande Odalisque", le modèle, au dos très allongé, regarde l'observateur d'un ton détaché. Enfin, c'est en 1863, vers la fin de sa vie, qu'il va composer le fameux "Bain turc", représentant près de vingt-cinq femmes dont certaines sont de son entourage direct : ses deux épouses et Adèle Maizony de Lauréal, cousine de Madeleine, sont ainsi réunies dans une scène orientale marquée par la rondeur et les courbes des corps féminins.

Oeuvres:  "Caroline Riviere" (1806, Musée du Louvre, Paris) - "La baigneuse Valpinçon" (1808, Musée du Louvre, París) - "A Sleeping Odalisque" (1810-1830, Victoria and Albert Museum, London) - "The Dream of Ossian" (1812-1813, Musée Ingres, Montauban) - "Madeleine Ingres, née Chapelle" (1814, Sammlung E.G.Bührle, Zurich) - "Odalisque with Female Slave" (1842, Walters Art Museum, Baltimore) - "Vicomtesse Louise-Albertine d'Haussonville" (1845, Frick Collection, New York) -  "Princesse de Broglie" (1851-53, Metropolitan Museum of Art, New York) - "Venus en Paphos" (1852-1853, Musée d'Orsay, París) - "Portrait of Madame Moitessier" (1856, National Gallery, London) - "Delphine Ingres, née Ramel" (1859, Oskar Reinhart Collection, Winterthur)- "Le Bain turc" (1862, Musée du Louvre, Paris) ...


Anne-Louis Girodet de Roussy-Trioson (1767-1824)

"Psyché endormie" (1799) - Girodet, élève de David, semble, dit-on, recherché systématiquement des prouesses dans ;l'exécution de ses compositions, connu pour "Scène du Déluge", "Atala", "le Sommeil d'Endymion", "la Révolte du Caire", "Hippocrate refusant les présents", etc, il nous laisse une esquisse de romantisme non dénuée de quelques éléments d'érotisme... 


Antoine-Jean Gros (1771-1835)

Gros est le peintre des grandes compositions  aux coloris puissants, emplies de mouvements (La Peste de Jaffa, la Bataille d'Eylau, celle des Pyramides et de Wagram)...

"Acis and Galatea" (1833, Chrysler Museum of Art, Norfolk, Virginia) - "Bacchus and Ariadne" (1821, Phoenix Art Museum, Arizona) - "Madame Pasteur" (1795-1796, Musée du Louvre) - ...


Pierre Prud'hon (1758-1823)

Prud'hon, rattaché pour une part au mouvement néo-classique, eut à lutter contre la concurrence que lui faisait l'école de David. Mais à la différence de ce dernier, l'Antiquité n'est plus qu'un prétexte et c'est bien le païen mystique et poétiquement sensuel qui détermine ses compositions. Mais son oeuvre reste par trop dépendante de la facilité de l'emploi de l'allégorie pour satisfaire les désirs de ses commanditaires... 

"L'Âme brisant les liens qui l'attachent à la terre" & "Le Bain de Vénus"  (Musée du Louvre, Paris) - "Love Seduces Innocence, Pleasure Entraps, and Remorse Follows" (1809, National Gallery of Canada, Ottawa) - "The Abduction of Psyche by Zephyrus to the Palace of Eros" (1808-1820, "L'Enlèvement de Psyché", Norton Simon Museum, Pasadena) - "Seated Female Nude" (drawing chalk, Metropolitan Museum of Art, New York - Art Institute of Chicago - Paul Getty Museum, Los Angeles - Musée du Louvre, Paris) - "The Torch Of Venus" (Musée Condé, Chantilly) - ...


Adolf Ulrik Wertmüller (1751-1811)

 

Natif de Stockholm, Adolf Ulrik Wertmüller est, avec Gustaf Lundberg (1695-1786) et Alexander Roslin (1718-1793), de ces artistes suédois qui font à Paris au 18e siècle le portrait de la bourgeoisie et des grands du monde parisien ou suédois, pour Wertmüller, de la reine Marie-Antoinette (1785) à George Washington (1795) : "Danaë and the Shower of Gold" (1787, Stockholm, Nationalmuseum) est considéré comme le premier nu exposé féminin exposé aux Etats-Unis...


Pierre-Narcisse Guerin (1774-1833)

"Jeune Fille en Buste" (1794, Musée du Louvre, Paris)

 

Contemporain de la seconde génération des élèves de David, mais formé dans les ateliers de leurs rivaux, Nicolas Guy Brenet et Jean-Baptiste Regnault, Guérin fit sensation pour ses tableaux principalement tirés de l'histoire romaine, "Retour de Marcus Sextus" (1799), "Phèdre et Hippolyte" (1802), , "Andromaque et Pyrrhus" (1817), "Énée raconte à Didon les malheurs de Troie" (tous Musée du Louvre, Paris)...


John Vanderlyn (1775-1852)

Natif de Kingston (État de New York),  suit les cours du portraitiste américain Gilbert Stuart (1755-1828), puis lors de deux séjours à Paris (1796-1801, 1803-1810) où il fréquenta brièvement les cours de Jacques Louis David : son "Ariadne Asleep on the Island of Naxos" (1809-1814, Pennsylvania Academy of the Fine Arts, Philadelphia) connut un vif succès, puis c'est aux portraits d'éminents politiques américains qu'il s'adonna...


William Etty (1787-1849)

"Female Nude", 1830-35, York Museums Trust  (UK)

Natif de York, William Etty, élève de J.-B. Regnault, à Paris, et ayant parcouru l'Italie entre 1821 et 1823,    est l'un des rares artistes anglais à s'être intéressé au nu. Si ses nudités peuvent sembler quelque peu conventionnelles, certains types de femmes l'inspirent particulièrement et ses tableaux, dans une gamme alors plus colorée, stimulèrent de nombreux artistes. Son "Cleopatra's Arrival in Cilicia" ( Lady Lever Art Gallery, Liverpool) provoqua en 1821 la "sidération" de voir ici peints avec de tels effets de couleur chair différents corps de tant de femmes en autant d'attitudes diverses, et dès lors le nu devint une constante de la plupart de ses tableaux historiques, bien que souvent conventionnel...

 

Oeuvres:  "Female Nude" (1820-1825, York Museums Trust) - "Back View of a Woman (1830, Fairfax House, York)  - "Reclining Figure" (Atkinson Art Gallery Collection, Southport) - Somnolency (1838, Aberdeen Art Gallery) - "Nude" (William Morris Gallery, London) - "Venus and Cupid" (Russell-Cotes Art Gallery & Museum) - "Standing Female Nude with Helmet" (1835-1840, Victoria and Albert Museum) - "Sleeping Nymphs and Satyrs" (1828, Royal Academy of Arts) - "Study of a Half-Nude Figure" (Nottingham Castle Museum and Art Gallery) - "Musidora: The Bather 'At the Doubtful Breeze Alarmed' (Tate, London) - "Candaules, King of Lydia, Shews his Wife by Stealth to Gyges, One of his Ministers, as She Goes to Bed" (1830, Tate, London) - "The Sirens and Ulysses" (Manchester Art Gallery) - "Nude Woman kneeling" (The Ashmolean Museum of Art and Archaeology) - "The Judgement of Paris" (1826, Lady Lever Art Gallery) - "Standing Female Nude" (Towneley Hall Art Gallery & Museum) - "Iphigenia" (York Museums Trust) - "Reclining Female Nude in a Landscape" (York Museums Trust) - "Female Nude Standing" (National Trust, Anglesey Abbey) - ...


Christoffer Eckersberg (1783-1853)
"Morning Toilette" (1837), Hirschsprung Collection, Copenhagen

 

Natif de Blåkrog (Jutland Sud), le peintre néo-classique danois Eckersberg a développé son sens de l'observation et de la précision dans l'atelier de Jacques-Louis David qu'il fréquente à Paris, de 1810 à 1813 : il y découvre la peinture d'après modèle et l'analyse de la lumière qu'il poursuit à Rome où il produit certains de ses chefs d'oeuvre. Ces nus féminins, pratiquement grandeur nature,  frapperont par leur réalisme... Peintre de paysage lumineux et précis, il particpa à la formation des peintres du fameux âge d'or de la peinture danoise, Wilhelm Bendz (1804-1832), Constantin Hansen (1804-1880), Christen Købke (1810-1848).....

Oeuvres : "Seated Nude Mode"l (1839, Musée du Louvre, Paris) - "Reclining Nude" (1811, Statens Museum for Kunst, Copenhagen) - "A sleeping woman (1813, Statens Museum for Kunst, Copenhagen) - "Naked woman putting on her shoes" (1843, Ny Carlsberg Glyptotek, Copenhagen) ...


Claude Marie Paul Dubufe (1790-1864)


Natif de Paris, élève de Jacques-Louis David dès 1804, Claude Marie Paul Dubufe devint très rapidement le portraitiste de la noblesse et de la haute bourgeoisie, portraits de femmes plus spécifiquement que deux tableaux imposent dès 1827, "Les Souvenirs" et "Les Regrets"......

 

Oeuvres: J"eune femme en buste baissant les yeux", vers 1825, "Portrait d'Harriet Smithson, femme d'Hector Berlioz", 1830, "Portrait de femme en manteau de velours", (Musée Magnin, Dijon) - "Portrait d'une jeune femme surprise", (1823, National Gallery, London) - "Portrait de Madame Claude Marie Dubufe née Edmée Françoise Dumenillet", (1818, Musée du Louvre, Paris)....


Joseph Karl Stieler (1781-1858)

Natif de Mayence, élève de François Gérard, Stieler est passé dans la postérité comme portraitiste attitré de Beethoven et formateur de Franz Xaver Winterhalter : il est par ailleurs l'auteur de 36 des fameux portraits de la galerie des beautés (Schönheitengalerie) du château de Nymphenburg (Munich), commandée par Louis Ier de Bavière entre 1827 et 1850 : Marianna Marquesa Florenzi (1802-1870), - femme de lettres, traductrice et maîtresse de Louis Ier pendant quarante ans -, Sophie Prinzessin von Bayern, Isabella Gräfin von Tauffkirchen-Engelberg, Charlotte von Hagn, - actrice et maîtresse de Franz Liszt -, Auguste Strobl, Antonietta Cornelia Vetterlein, Maximiliane Borzaga, Nanette Kaula, Regina Daxenberger, Anna Hillmayer, Amalie Freiin von Krüdener, Lady Jane Erskine, Katharina Botzaris, Theresa Renard, Caroline Lizius (1825–1908), - considérée comme l'une des plus belles femmes de Munich -, Elise List, Marie Prinzessin von Preußen, Friederike Freiin von Gumppenberg, Mathilde Freiin von Jordan, Wilhelmine Sulzer, Luise Freiin von Neubeck, Antonia Wallinger, Amalia von Schintling, Helene Sedlmayr, Rosalie Julie von Wüllerstorf-Urbair, Crescentia Fürstin von Öttingen-Öttingen und Wallerstein, Irene Markgräfin Pallavicini, Caroline Gräfin von Holnstein, Maria Dietsch, Anna Bartelmann, et Jane Elizabeth Digby (1807-1881), - "Being loved is to me as the air that I breathe" et maîtresse à scandale de maintes personnalités et qui terminera sa vie en Syrie sous le nom de "Jane Elizabeth Digby el Mezrab" -, enfin Lola Montez (1821-1861), - célèbre courtisane et danseuse, maîtresse de Louis Ier et presque reine de Bavière avant de fuir aux Etats-Unis et scandaliser Melbourne avec sa célèbre Spider Dance -...  En 1861, Friedrich Dürck (1809-1884)  composa deux portraits supplémentaires, ceux d'Anna Greiner et de Carlotta von Breidbach-Bürresheim....


Karl Pavlovich Brulloff (1799-1852)

 

Né de parents français à Saint-Pétersbourg, Carle Brulleau sera le premier peintre russe à acquérir une certaine notoriété dans toute l'Europe, notamment après son séjour en Italie : le vaste tableau "Le Dernier Jour de Pompéi" de 1833 l'impose définitivement ...

Oeuvres :  A Dream of a Girl Before a Sunrise ( 1830-33) The Pushkin State Museum of Fine Arts, Moscow - Bacchanalia (1824), The State Russian Museum, Saint Petersburg - Bathsheba (1832) Tretyakov Gallery, Moscow - Diana, Endymion, and Satyr (1849), The State Russian Museum, Saint Petersburg - A Dream of a Girl Before a Sunrise (1830-1833) The Pushkin State Museum of Fine Arts - Italian Midday (1827) The State Russian Museum, Saint Petersburg - Sleeping Juno, The State Russian Museum, Saint Petersburg...


Alexandre-Jean Dubois-Drahonet (Paris 1791-1834 Versailles)

Nu, 1831 - Né à Paris, Alexandre Dubois-Drahonet est l'élève et le disciple du maître néo-classique français Jean-Auguste-Dominique Ingres et expose pour la première fois au Salon en 1822. Le jeune artiste peint la future reine d'Angleterre (la reine Victoria) dans le cadre d'une commande faite par Guillaume IV en 1832 et portant sur quelque 90 portraits d'officiers et de soldats en uniforme (Royal Collection, Windsor). L'artiste a également travaillé pour Charles X, en peignant un portrait de son petit-fils, Henri, duc de Bordeaux (aujourd'hui au Musée des Beaux-Arts de Bordeaux) et a également travaillé pour Louis-Philippe lorsque duc d'Orléans et après son accession....


Julius Schoppe (1795-1868)
Natif de Berlin,  Julius Schoppe est le grand portraitiste du style Biedermeier, à l'instar du "Portrait of Mathilde von Stürler-Böttiche" (1838)....