1850 - Rossetti - Female nude art & portraits - Dante Gabriel Rossetti (1828-1882) - John Everett Millais (1829-1896) - William Holman Hunt (1827-1910) - Lawrence Alma-Tadema (1836-1912) - Edward Burne-Jones (1833-1898) - Edward Poynter (1836-1919) - Frederic Lord Leighton (1830-1896) - Ford Madox Brown (1821-1893) - Albert Joseph Moore (1841-1893) - John William Waterhouse ( 1849-1917) - George Frederic Watts (1817-1904) - John Maler Collier (1850-1934) - Anthony Frederick Sandys (1829-1904) - Julius LeBlanc Stewart (1855-1919) - Evelyn De Morgan (1855-1919) - Herbert James Draper (1863-1920)  -..

Last update: 12/31/2016


Dante Gabriel Rossetti (1828-1882)

"Portrait of Elizabeth Siddal" (1850-1865) Fitzwilliam Museum, University of Cambridge, UK

Peintre et poète, Rossetti est l'un des chefs de file de la Confrérie préraphaélite qui entend, à partir de 1848, revenir à la tradition du XVe siècle et privilégie, dans un style raffiné, une allusivité symbolique et mélancolique. Le sujet privilégié de Rossetti est un idéal féminin consacré à l'amour romantique, belle, mystérieuse, à la chevelure longue, au teint pâle, enveloppée d'amples drapés. Elisabeth Siddal va incarner cet idéal de beauté des peintres préraphaélites, une sensualité froide qui fascinera Rossetti et qui lui vouera un amour sublimé mais désincarné. Fanny Cornforth, une prostituée aux formes arrondies, constituera l'antithèse d'Elisabeth et la véritable maîtresse de Rossetti. Elisabeth meurt à trente-deux ans et son existence dramatique inspirera longtemps,  vingt ans après, l'artiste qui finira par sombrer dans la folie. 

 

 

Oeuvres:  "Beata Beatrix" (1863-1870, Tate Britain, London) -"Lady Lilith" (1869, Delaware Art Museum, Wilmington) - "La Ghirlandata (1873, Guildhall Library and Art Gallery, London) - Proserpine ( 1877, Tate Britain, London) - "Aurelia (Fazio's Mistress)" (1863-1873, Tate, London) - "Fair Rosamund" (1861, National Museum Wales, National Museum Cardiff) - ...


John Everett Millais (1829-1896)
"Ophelia" (1851-1852), Tate Gallery, London
Natif de Southampton (Hampshire), le peintre préraphaélite John Everett Millais est connu au travers du célèbre triangle amoureux victorien qu'il constitua avec Effie Gray (devenue Millais) et le critique John Ruskin (qui ne put consommer son premier mariage avec Effie, parce que, dira-t-il, "son visage était beau, mais sa personne n'était pas formée pour exciter la passion"...), mais aussi deux oeuvres emblématiques : "Christ in the House of His Parents" (1850) qui révèle son tempérament très prosaïque, sans mysticisme aucun, et "The Blind Girl" (1856, Birmingham Museums and Art Gallery), qui révèle toute sa virtuosité dans le domaine du portrait. Après son mariage, on a pu reprocher à Millais un style expressif par trop détaché ...

Oeuvres: "Cymon and Iphigenia" (1848-1851, Lady Lever Art Gallery, Merseyside, UK) - "The Bridesmaid" (1851, Fitzwilliam Museum, Cambridge) - "The Knight Errant" (1870, Tate Gallery, London) - "The Matyr of the Solway" (1871, Walker Art Gallery, Liverpool) - "Louise Jopling" (Private collection) - "The Eve of Saint Agnes" (1863, HM The Queen) - "The Tribe of Benjamin Seizing the Daughters of Shiloh" (1847) - "A Jersey Lily: Portrait of Lillie Langtry" (Jersey Museum Services)...


William Holman Hunt (1827-1910)

"The Awakening Conscience" (1853), Tate Britain, London

 

William Holman Hunt, plus que tous les autres peintres préraphaélites, poursuit dans l'art la recherche de la vérité, de la lumière, de celle qui pourrait ouvrir le coeur si cloisonné de ses contemporains : "The Light of the World" (1853-1854) montre le Christ portant une lanterne et frappant à notre porte. Ici, c'est la sensibilité d'une femme qui relaie ce désir de lumière. Dans l'intimité d'une relation entre un homme et une femme, représentation très rare dans la peinture victorienne, une jeune femme se lève et se redresse vers ce qui semble être une vision plus heureuse, suggérée par le rayon de soleil qui tombe sur le coin inférieur droit du tableau, et renvoyée par le miroir du fond du salon. La pièce en elle-même recèle quantité d'objets qui constituent autant de symboles d'une vie passablement morne et sans intérêt. La femme est comme saisie par une "prise de conscience", interprétable à souhait, alors que l'homme, en décalage complet, persévère dans son attitude initiale...


Lawrence Alma-Tadema (1836-1912)

"Le Tepidarium" (1881), Lady Lever Art Gallery, Wirral

 

Alma-Tadema, d'origine néerlandaise,  acquis une notoriété incomparable à Londres pour ses évocations du luxe de l'Antiquité romaine, réalisées avec un grand souci d'authenticité. Il ouvrit une fenêtre d'une grande sensualité dans la puissante et pudibonde société victorienne, d'abord excessive avec son célèbre nu intégral  (A Sculptor's Model, 1877), puis plus mesurée avec ses figures à demi-nues, présentées dans des décors gréco-romains saisissants de "vérité". Avec une technique rappelant les peintres du siècle d'or hollandais, Alma-Tadema peint avec un réalisme saisissant une surface telle que le marbre. "Le Tepidarium" possède une forte charge érotique : une femme allongée sur un lit de marbre, qui semble sortir d'un bain chaud, tient un éventail sur le point de lui échapper, ses joues sont encore rouges. La fourrure et les coussins de soie rehaussent encore ce corps nu, abandonné au regard du spectateur.

Oeuvres: "The Women of Amphissa" (1887) private collection; "Maria Magdalena" (1854) Rijksmuseum (Amsterdam, Netherlands); "A Favorite Custom" (1909) Tate Gallery, London; "A Sculptor's Model" ­ (1877) Private collection...


George Frederic Watts (1817-1904)
"Georgina Treherne" (1856-1858), Watts Gallery, Compton
Natif de Londres, George Frederic Watts jouit d'une grande popularité au travers de ses oeuvres le plus souvent allégoriques, notamment les fameux "Hope" (1886, Tate Britain, London) et "Love and Life" (1893, Musée d'Orsay, Paris). Eve et sa création est une de ses plus singulières thématiques : "The Creation of Eve (1881-1882, Watts Gallery, Compton), "She Shall Be Created Woman" (1871, Lady Lever Art Gallery, Liverpool), "Eve" (Musée d'Orsay, Paris), "Eve Tempted" (1884, Tate Britain, London), "Eve Repentant" (Tate Britain, London)...

Oeuvres: "Agathoniki Ionides" (1880) Victoria and Albert Museum, London; "Ariadne" (1894) Metropolitan Museum of Art, New York; "Augusta, Lady Castletown" (1846) Tate Britain, London; "Clytie" (1867-1869) Watts Gallery, Compton, Surrey; "The Coquette" (1878-1882) Manchester Art Gallery; "Dorothy Tennant", later Lady Stanley, Tate Britain, London; "Dame Alice Ellen Terry, Choosing" (1864) National Portrait Gallery, London; "Psyche" (1880), Tate Britain, London; "Study of Nude" (1874)Watts Gallery, Compton; "A Story from Boccaccio" (1844-1847), Tate Britain, London......


Frederic Lord Leighton (1830-1896)

 

Natif de Scarborough, peintre et sculpteur représentatif d'une époque victorienne sentimentalement abandonnée à l'âge d'or des anciens temps grecs et romains, Leighton fut le premier artiste à recevoir le titre de Lord et un portraitiste renommé. Le couple qu'il forma avec son modèle,  Ada Alice Pullen (Dorothy Dene) servit de modèle aux personnages de la pièce de George Bernard Shaw, Pygmalion (Professor Higgins, Eliza Doolitlle).

Oeuvres: "Actaea with dolphins" (1868) National Gallery of Canada, Ottawa; "The Bath of Psyche" (1890) Tate Britain, London; "The Fisherman and the Syren" (1856-1858) Bristol Museum and Art Gallery; "Flaming June" (1885) Museo de Arte de Ponce; "La Nanna (Sunny Hours)", 1858-1859, Private collection; "Mrs John Hanson Walker" (1867) Tate Britain, London; "Psamathe" (1880) Lady Lever Art Gallery, Liverpool; "A Roman Lady" (1859) Philadelphia Museum of Art; "Song without Words" (1860-1861), Tate Britain, London; "Phoebe" (Collection of Fred and Sherry Ross); "Idyll" (1880, Collection of Mr and Mrs Henry Keswick); "And the sea gave up the dead which were in it" (1891-1892, Tate, London) - ...


Anthony Frederick Sandys (1829-1904) 

Natif de Norwich,  Anthony Frederick Sandys est peintre de la mythologie et portraitiste renommé à l'époque victorienne. Sa sœur, Emma, était également une artiste importante.

Oeuvres: "Adelaide Mary, Mrs Philip Bedingfeld" (1859) Norwich Castle Museum and Art Gallery; "Grace Rose" (1866) Yale Center for British Art; "Hannah Louisa, Mrs William Clabburn" (1860) Norwich Castle Museum and Art Gallery; "Isolda with the Love Potion" (1870) Museo de Arte de Ponce; "Mary Magdalene" (1860) Delaware Art Museum; "May Margaret" (1865) Delaware Art Museum; "Medea" (1868) Birmingham Museum and Art Gallery...


Edward Burne-Jones (1833-1898)

 

Figure principale de la seconde génération des Préraphaélites, Burne-Jones construit une expression toute personnelle et originale qui fait de lui l'un des grands précurseurs du symbolisme européen de la fin du siècle. Les années 1880 seront celles de ses grands chefs-d'oeuvre, notamment de ses évocations mythologiques ou légendaires.

Oeuvres: "The Bath of Venus" (1873-1898) Museu e Fundação Calouste Gulbenkian, Lisbonn; "Love's Wayfaring", 1891-1898, Victoria and Albert Museum, London; "Clara von Bork (1860) Tate Britain, London; "The Depths of the Sea" (1887) Spencer Museum of Art, Kansas; "Pan and Psyche" (1872-1874) Spencer Museum of Art - Kansas; "Phyllis" (1881-1882) Lady Lever Art Gallery, Liverpool; "Pygmalion and the Image" (1868-1878), Birmingham Museum and Art Gallery; "The Rock of Doom" (1885-1888), Staatsgalerie Stuttgart; "The Sleeping Beauty (1890) Museo de Arte de Ponce  (Puerto Rico); "Venus Discordia" (1872-1873) Amgueddfa Cymru, Cardiff...


Edward Poynter (1836-1919)
"Diana and Endymion (1901), Manchester Art Gallery


Célèbre pour ses grands tableaux historiques et grand admirateur de Frederic Leighton, il persévéra dans son classicisme en ignorant toutes les évolutions qui se faisaient alors jour autour de lui...

Oeuvres: "The Cave of the Storm Nymphs" (1903) Private collection; "Diadumenè" (1883) Royal Albert Memorial Museum, Exeter; "A day dream" (1863) Private collection; "The Fortune Teller" (1877) Royal Academy of Arts (Burlington House), London; "Mrs. Langtry" (1877) Jersey Museum and Art Gallery, St Helier; "Psyche in the temple of love" (1882) Walker Art Gallery, Liverpool; "A Visit To Aesclepius" (1883) Tate Britain, London; "Horae Serenae" (1894, Bristol Museum & Art Gallery) -...


Ford Madox Brown (1821-1893) 

Natif de Calais, Ford Madox Brown a fréquenté les Nazaréens puis les Pré-Raphaélites et participa à la formation de peintres comme Dante Gabriel Rossetti (1828-1882) et Maria Spartali Stillman (1844-1927), atteint une renommée certaine dans les années 1850 avec "Work" (1852-1865, Manchester City Art Galleries ) et "The Last of England" (1855, Birmingham Museums and Art Gallery), peint des fresques à Manchester et travaille pour William Morris, révélant une virtuosité certaine qui n'a pas toujours été reconnue...

Oeuvres: "The Irish Girl" (1860, Yale Center for British Art) - "The Last of England" (1852-1855, Tate Britain, London) - "Jane Burden (1839–1914), Mrs William Morris" (National Trust, Wightwick Manor) - ...


Albert Joseph Moore (1841-1893) 

"A Summer Night" (1890), Walker Art Gallery, Liverpool

Natif de York,  Moore séjourne à Paris et à Rome dans les années 1860 et impose ses corps de femmes langoureuses enveloppés dans des drapés très étudiés sur fond d'antiquité grecque et romaine... 

Oeuvres: "Midsummer" (1887) Russell-Cotes Art Gallery & Museum, Bournemouth); "Dreamers" (1882) Birmingham Museum and Art Gallery; "A Venus", York Museums Trust; "The Mother of Sisera", Tullie House Museum and Art Gallery...


John William Waterhouse ( 1849-1917)

Né à Rome dans une famille d'artistes, Waterhouse est un des plus connus des peintres victoriens, ses compositions sont emblématiques d'une quête de la beauté féminine qu'il a sut transcrire dans le contexte si romantique des mythes et des légendes, les thématiques de la passion, du spirituel et de l'érotisme sont ici reconstruites symboliquement, allégoriquement, plus qu'en tout autre artiste victorien, et "The Lady of Shalott" (1888, Tate Britain, London) apparaît comme son oeuvre la plus populaire. Reste que ces artistes ont tous vécus repliés dans quelque nostalgie passée, rejetant la modernité dans son ensemble, y enfermant imagination et figures féminines...

Oeuvres:  "Miranda, the Tempest" (1916, Private collection) - "Hylas and the Nymphs" (1896, Manchester City Art Galleries) - "Ophelia" (1910, Private collection) - "Ulysses and the Sirens" (1891, National Gallery of Victoria, Melbourne) - "Gather Ye Rosebuds while ye may" (1908, Private collection) - "A Mermaid" (1901, The Royal Academy of Arts, London) - "I am Half sick of Shadows said the Lady of Shalott" (1905, Art Gallery of Ontario, Toronto) - "Sweet Sumer" (1912, Private collection) - "The Soul of the Rose" (1903) - ....


John Maler Collier (1850-1934) 

Natif de Londres, considéré comme l'un des grands portraitistes de sa génération ("Marion Collier, née Huxley", National Portrait Gallery, London), John Collier est connu pour ses compositions telles que "The Death Sentence" (Wolverhampton Art Gallery), "The Prodigal Daughter" (1903, Lincoln),  et "The Fallen Idol" (1913, Auckland Art Gallery), et c'est le sujet qui semble chez lui l'emporter plus que la démarche artistique...

Oeuvres : "The Minx" (Swindon Museum and Art Gallery) - "Pomps and Vanities" (1917, Private collection) - "Sacred and Profane Love" (1919, Northampton Museum and Art Gallery, UK) - "The Sleeping Beauty" (1921, Private collection) - "Reclining Woman" - "In the Venusberg" & "Lilith" (1889, Atkinson Art Gallery Collection) - "Firelight" (City Hall, Cardiff) - "Maenads" (1886, Southwark Art Collection) - "The Three Daughters of William Reed" (1886, Williamson Art Gallery & Museum) - "Mariage de convenance" (1907, Cyfarthfa Castle Museum & Art Gallery, Merthyr Tydfil) - ..


John William Godward (1861-1922 )

"Nude on the Beach" (1922)

Natif de Battersea, Godward est souvent qualifié de peintre néo-classique victorien dans la lignée de Lawrence Alma-Tadema, et l'Italie aura été sa terre de prédilection quant à l'inspiration : il exalte l'idéal de la beauté féminine mais son style, purement formel, sans émotion, ne rencontrera pas le succès escompté et il se suicidera à 61 ans. On a pu dire qu'il était sans doute le dernier protagoniste de la peinture gréco-romaine...

Oeuvres: "A Pompeian Bath" (1891) - "Reclining Girl" (1893, Wallraf-Richartz-Museum & Fondation Corboud) - "Idle moments" (1895, Private collection) - "Mischief and Repose" & "In the Days of Sappho" (1895, J.Paul Getty Museum, Los Angeles) - "Expectation" (1900, Manchester Art Gallery) - "Girl in Yellow Drapery" (1901, Private collection) - "A Roman Beauty" (1904, Private collection) - "Athenais" (1908, Private collection) - "A Fair Reflection" (1915, Private collection) - "In the Tepidarium" (1913)...


Evelyn De Morgan (1855-1919) 

Née Evelyn Pickering, à Londres, la vocation d'Evelyn De Morgan semble tenir dans cette phrase, "Art is eternal, but life is short...I will make up for it now, I have not a moment to lose" jetée dans ses carnets, et elle fut enthousiasmée par les oeuvres de Botticelli découvertes à Florence, aussi ses peintures sont toutes allégoriques...

Oeuvres : "The Sea Maidens" (1885-1886, De Morgan Centre, London) - "Sleep and Death, the Children of the Night" & "The Little Sea Maid" (1883, De Morgan Centre, London)- "Port After Stormy Seas" & "The Gilded Cage" (1905, De Morgan Centre, London) - "Night and Sleep" (1878) - "The Vision" (1914, Private collection) - "Life and Thought Have Gone Away" (1893, Walker Art Gallery, Liverpool) - ..


Julius LeBlanc Stewart (1855-1919)

 

Natif de Philadelphie (Pennsylvanie), fils d'une famille richissime d'industriel sucrier et d'un père collectionneur d'art,  Julius s'installe à Paris dès 1865 et devient esthète et peintre de la vie parisienne et de ses mondanités. Formé par Jean-Léon Gérôme à l'École de Beaux-arts, grand admirateur de cette école espagnole alors de passage à Paris, Marià Fortuny i Marsal (1838-1874), Raimundo de Madrazo y Garreta (1841-1920), Edouardo Zamacois Y Zabala (1842-1871), le "Parisian from Philadelphia", ainsi que le surnommait le premier américain le plus célèbre de la Belle Epoque, John Singer Sargent, est un peintre de la femme saisie toute en attente...


Herbert James Draper (1863-1920) 

Natif de Londres, Herbert James Draper séjourne à Paris et à Rome avant de s'installer dans sa ville natale en 1891 et s'adonner à la peinture victorienne totalement hantée par les sujets mythologiques avec une notoriété qui ne survivra pas à sa disparition...

Oeuvres : "Lament for Icarus" (1898, Tate, London) - "Ulysses and the Sirens" (Ferens Art Gallery, Hull) - "The Sea Maiden" (1894, Private collection) - "Sea Melodies" (1904) - "By Summer Seas" (1912, Private collection) - "The Gates of Dawn" (1900) - "The Water Nymph" - "Lamia" (1909) - "Calypso's Isle" (1897, Manchester Art Gallery) -  "The Golden Fleece" (1904, Cartwright Hall Art Gallery) - ...