1876-Renoir - Female nude art & portraits Auguste Renoir (1841-1919) - Edgar Degas (1834-1917) - Gustave Caillebotte (1848-1894) - William Merritt Chase (1849-1916) - Henri de Toulouse-Lautrec (1864-1901) - Anders Zorn (1860-1920) - Leo Putz (1869-1940) - Adolf Münzer (1870–1953) - Edward Cucuel (1875-1954) - Théo van Rysselberghe (1862-1926) - Federigo Zandomeneghi (1841-1917) - Ignacio Pinazo (1849-1916) - Isaac Israëls (1865-1934) - Giovanni Boldini (1842-1931) - Emanuel Phillips Fox (1865–1915) - Ignacio Pinazo (1849-1916) - Isaac Israëls (1865-1934) - ...
Last update: 12/31/2016


Auguste Renoir (1841-1919)

1875-76 Nude in the Sunlight

Musée d'Orsay, Paris

 

Renoir est un des impressionnistes français les plus célèbres et toute son oeuvre est centrée sur deux thématiques essentielles, la lumière et les femmes. Il connaît son premier succès en 1668 avec un portrait de Lise qui partage alors sa vie. Dans "Torse, effet de soleil" (1876), le corps sensuel de la jeune femme, doux et soyeux, est abandonné aux jeux de lumière. En 1882, il peint "Baigneuse blonde", Aline Charigot en est le modèle et deviendra son épouse  : la lumière éclaire totalement son corps , les contours sont plus précis, l'intention est moins impressionniste. Au fur et à mesure que les années s'écoulent, le style de Renoir évolue considérablement, son oeuvre gagne en plénitude, les nus deviennent plantureux, sa palette se retreint à une gamme harmonieuse de tons plus subtils. En 1901, Gabrielle Renard rejoint la famille Renoir pour s'occuper des enfants : elle devient l'un de ses plus importants modèles pendant plus de vingt ans. "Les baigneuses" (1918-1919) constitue l'aboutissement de sa dernière manière, plus classique, dans la lignée de Rubens et de Titien.

Lise Tréhot (1848-1922), modèle et compagne d'Auguste Renoir entre 1866 et 1872, apparaît dans plus d'une vingtaine de compositions, à l'époque où il peint ses fameuses "La Grenouillère" ....

....dont  "Lise avec un chapeau de paille" (1866), "Lise cousant" (1867-68, Dallas Museum of Art), "Lise à l'ombrelle" (1867, Museum Folkwang, Essen), "Les Fiancés, Le Ménage Sisley" (1868, Wallraf-Richartz Museum, Köln), "In Summer: Study (Gypsy)" (Alte Nationalgalerie, Berlin), "En été" (1868), et dans un certain nombre de nus, "Diane" en 1867 (National Gallery of Art, Washington), "A Nymph by a Stream" (1869-1870, National Gallery of Art), "La Toilette" (Musée Fabre, Montpellier), "La Baigneuse au griffon" (1870, Museu de Arte Moderna, São Paulo), "La femme à la perruche" (1871, Guggenheim Museum, New York),  "Odalisque" (National Gallery of Art), "Lise in a White Shawl" (Dallas Museum of Art), "Parisiennes habillées en algériennes" (1872, Musée national de l'art occidental, Tokyo)... Et Lise Tréhot arrête soudainement de poser pour Renoir après 1872...

Aline Charigot (1859-1915) rencontre Renoir aux alentours de 1874, date de la première exposition impressionniste à Paris : c'est l'époque de "La Parisienne ou la Dame en bleu",   "La loge" (Courtauld Institute Galleries, London), le "Bal du moulin de la Galette" (1876, musée d'Orsay, Paris). Cette période impressionniste, de 1860 à 1882, voit s'exposer  "Etude. Torse, effet de soleil" (1875–1876, Musée d'Orsay, Paris), "Portrait de Jeanne Samary" (1877), "Nude" (1876, Pushkin Museum of Fine Arts, Moscow), "Jeanne Samary" (1877, Pushkin Museum of Fine Arts, Moscow), "Sleeping Girl" (1880, Clark Art Institute, Williamstown), "The Sleeper" (Private collection, 1880). A la même époque, Nini Lopez s'expose dans "Portrait de Nini Lopez" (1876,  Le Havre, Musée Malraux) et "Nini dans le jardin" (1876, The Metropolitan Museum of Art, New York). Aline Charigot apparaît, quant à elle, dans le fameux "Déjeuner des canotiers" (The Phillips Collection, Washington) peint de 1880 à 1881 :  alors que Renoir entre progressivement dans sa période dite ingresque, qui culmine en 1887 avec ses "Grandes Baigneuses" (Museum of Art, Philadelphie), il connaît pendant une dizaine d'années une période de découragement qui l'éloigne définitivement de l'impressionnisme. Aline s'expose dans "Aline Charigot, Madame Renoir" (vers 1885, Museum of Art, Philadelphie), "La famille de l'artiste" (1896), ..

De 1883 à 1888, la période dite "ingresque" de Renoir comporte "Blonde Bather" (1881, Clark Art Institute, Williamstown), "Baigneuse assise" (1885), "Jeune femme nue en buste" (1886, Musée d'Orsay, Paris), "Baigneuse" (1887, Nasjonalmuseet, Oslo), "Woman Arranging her Hair" (1887, Hermitage Museum), "Jeune femme se baignant" (1888), "Nude" (1888, Philadelphia Museum of Art), "Baigneuse" (1888), "Reclining Nude" (1883, The Metropolitan Museum of Art, New York), "A Young Girl with Daisies" (1889, The Metropolitan Museum of Art). La belle Suzanne Valandon est ici exposée dans "Danse à Bougival" (1883, Museum of Fine Arts, Boston), "La natte" et "Suzanne Valadon" (1885-1886, Private collection)...

Renoir découvre à Rome le modelé des corps allongés du Titien et, de 1890 à 1900, connaît enfin la consécration, sa fameuse période nacrée expose des corps féminins dont la rondeur et la sensualité ont fait le tour du monde : "La dormeuse" (1897, Collection Oskar Reinhart, Winterthur), "Baigneuse assise" (1892), "Baigneuse se coiffant" (1893, Fine Arts Museums of San Francisco), "Baigneuse aux cheveux longs" (1895), "Reclining Woman Bather" (1906, National Museum of Western Art, Tokyo), "Large Bather" (1905, Philadelphia Museum of Art), "Baigneuse s'essuyant la jambe" (1910), "Baigneuse assise" (1903, Detroit Institute of Arts), "Grand Nu" (1907, Musée d'Orsay, Paris), "La toilette : femme se peignant" (1907-1908, Musée d'Orsay), "Nude on a Couch (Femme nue sur un canapé)" (1915, Tate Gallery, London)...

Gabrielle Renard (1878-1959) entre dans la famille Renoir en 1894 pour s'occuper de leur fils, Jean, et devient un des modèles préférés du peintre pendant plus de vingt ans, va se dévêtir progressivement dans ses toiles, jusqu'en 1913, date à laquelle elle semble avoir été congédiée. Elle s'expose dans "Gabrielle aux seins nus" (1907,  Collection Matinais-Manguin, Paris), "Gabrielle en blouse rouge" (1910, Fogg Art Museum, Cambridge), "Gabrielle aux bijoux" (1910, Private Collection), "Graziella" (1896, Detroit Institute of Arts), "Femme nue couchée, Gabrielle" (1903, Private Collection), "Gabrielle à la rose" (1911, Musée d'Orsay, Paris)... Puis, c'est Renée Jolivet, jeune nourrice du dernier fils de Renoir, Claude, et modèle du peintre à partir de 1901, qui rejoint le foyer Renoir...

Catherine Hessling (Andrée Madeleine Heuschling, 1900-1979), "rousse, bien en chair" et "dernier cadeau de ma mère à mon père", écrira son fils Jean, pose pour Pierre-Auguste Renoir de 1915 à 1919 et s'expose avec sensualité dans "Les Baigneuses" (vers 1918-1919, Musée d'Orsay, Paris), "Blonde à la rose, Andrée" (1915), "Le Concert" (Musée des beaux-arts de l'Ontario). Dernières années, "Odalisque dormant" (1915-1917, Musée d'Orsay, Paris), "Woman tying her shoe" (1918, Courtauld Institute Galleries, London)...


Edgar Degas (1834-1917)
"Après le bain"  (1885) Musée du Louvre, Paris
"Jusqu'à présent, le nu avait toujours été représenté dans des poses qui supposent un public. Mais mes femmes sont des gens simples, honnêtes qui ne s'occupent de rien d'autre que de leur occupation physique. Je les montre sans coquetterie.." Degas rejette la beauté idéale du nu académique féminin au bénéfice des postures naturelles et intimes. La femme se coiffe, se décoiffe, se lave, se frotte ou se sèche... Les nus sont aux centre de l'oeuvre de Degas et de ses recherches artistiques, et plus spécifiquement la femme à sa toilette, à une époque où l'on ne se lave que très peu, où l'on peut écrire que le bain pourrait autorisé bien des caresses intimes, et où apparaissent pourtant les premières baignoires en zinc. Le pastel est l'une de ses techniques préférées pour sa rapidité d'exécution et ses possibilités de reprises grâce à l'absence de séchage. Peintre classique à ses débuts, Degas délaisse progressivement l'idéalisation des corps, gagne l'univers impressionniste mais dans une démarche qui lui est très personnelle : son étude des pastels, la représentation d'un même sujet dans des contextes différents, l'intégration dans ses compositions de l'art photographique alors en plein essor, enfin le choix délibéré d'une palette soutenue et colorée, lui permettent de mettre en scène une nouvelle thématique artistique, la femme dans son intimité : le projet semblait audacieux, mais le corps de la femme y prend une dimension intemporelle tant Degas n'entend rester qu'allusif...

Degas fait ses débuts dans l'étude de corps nu dans les ateliers de Barrias (1822-1907) et de Lamothe (1822-1869) : on y apprend l'art du nu en copiant la sculpture antique, les maîtres anciens, ou en représentant un modèle vivant lors de séances de pose.  Au cours des années 1870, c'est dans les scènes de maisons closes que Degas portent son regard les corps des prostituées si loin des formes idéales des académies ou des nus classiques. Mais l'imaginaire prend toujours le pas sur le réalisme, l'image des prostituées relève plus du stéréotype que de l'observation. On sait que son regard va s'infléchir en se portant sur certains détails corporels et sur ces fameuses premières photographies pornographiques qui se répandent alors rapidement et mettent en évidence une dimension sexuellement explicite des corps.De plus, c'est au niveau technique de la représentation même que se fait sentir  l'influence des premiers clichés photographiques ("Le Tub", 1886, Paris, musée d'Orsay, montre un cadrage serré, une vue en plongée..)
Oeuvres: "Petites Filles spartiates provoquant des garçons" (vers 1860-1862); "Le Viol" (vers 1868-1869, Philadelphia Museum of Art); "Le Client sérieux", Musée des Beaux-Arts du Canada, Ottawa; "Attente d'un client", Collection of Ann and Gordon Getty...

Fin des années 1870 et début des années 1880, Degas porte son attention sur la représentation de femmes nues saisies dans une activité quotidienne,  la toilette, la coiffure, l'après le bain, et quitte progressivement le travail du nu classique.Lors de la dernière exposition impressionniste, en 1886, Degas expose une "suite de nus de femmes se baignant, se lavant, se séchant, s'essuyant, se peignant ou se faisant peigner", à laquelle appartiennent "Le Tub" et "Femme s'habillant". On retrouve ici toute les capacités expressives du pastel, la juxtaposition d'innombrables traits de couleur fascine tous les défenseurs de l'esthétique naturaliste, tel qu'un Huysmans qui admire "la suprême beauté des chairs bleuies ou rosées par l'eau.." Par la suite, la vue de Degas diminuant progressivement, la sculpture prendra une place grandissante dans son oeuvre, plus formelles ...

Oeuvres: "Femme dans son bain s'épongeant la jambe" (Musée d'Orsay) - "Femme s'habillant" (National Gallery of Art, Washington) - "Le tub" (Musée d'Orsay, Paris) - "Femme nue se coiffant" (1881, Kreeger Museum de Washington) - "Femme au tub" (1884-1892, Brooklyn Museum de New York) - "Après le bain" (vers 1890, Munich, Neue Pinakothek) - "Après le bain, femme nue s'essuyant la nuque" (1895-1898, Paris, musée d'Orsay) - "Femme assise sur le bord d'une baignoire et s'épongeant le cou" (1880-1895, Musée d'Orsay, Paris) - "Après le bain, femme s'essuyant" (vers 1884-1886, repris entre 1890 et 1900, Le Havre, musée d'art moderne André Malraux) - "Femme nue se coiffant" (1888-1890, New York, Metropolitan Museum of Arts) - ...


Ellen Andrée (1856-1933) débute sa carrière d'actrice à 17 ans, au théâtre du Palais Royal et inspire aussitôt par sa joyeuse sensualité un certain nombre de peintres pour lesquels elle va successivement poser. Si avec Gervex elle pose à 21 ans dans une posture des plus controversée, le fameux "Rolla" de 1878, en exprimant, dit-on, sa volonté de ne pas être reconnaissable, du moins par le visage, elle est avec Degas la femme minée par l'alcoolisme ("Dans un café ou L'Absinthe", 1873, Musée d'Orsay, Paris), avec Manet, la femme austère dite "La parisienne" (1874), puis la femme du peuple abandonnée à quelques instants de solitude devant un verre d'eau de vie ("La Prune", 1878), une bourgeoisie entreprise par un jeune client dans "Chez le père Lathuille" (1879, Musée des beaux-arts de Tournai). Renoir la représentera parfaitement détendue par l'ambiance d'une terrasse de  restaurant dans "La fin du déjeuner" (1879, Städel Museum, Frankfurt) et elle sera l'un des nombreux protagonistes du fameux "Déjeuner des canotiers". Visiblement, Ellen Andrée aime à jouer les rôles de compositions dans les ateliers des peintres, on la retrouve ainsi dans "Un coin d'atelier" (1887) d'Edouard Joseph Dantan, modèle sans complexe livré à la science du sculpteur (photo Nadar, 1880)...


Gustave Caillebotte (1848-1894)

"Femme nue étendue sur un divan" (1873), pastel, collection privée
Impressionniste et mécène natif de Paris, rendu célèbre pour son tableau "Les Raboteurs de parquet" (1875, Musée d'Orsay), Gustave Caillebotte ne peignit que deux nus, réalistes, dans son appartement du boulevard Haussmann..

Oeuvres:  "Intérieur" (1880, collection privée) - "Femme à sa toilette" (1873, collection privée) - "Nu au divan" (1880, Minneapolis Institute of Art, Minnesota)....


Frédéric Bazille (1841-1870)

"Femme nue étendue sur un divan" (1873), pastel, collection privée
Impressionniste et mécène natif de Paris, rendu célèbre pour son tableau "Les Raboteurs de parquet" (1875, Musée d'Orsay), Gustave Caillebotte ne peignit que deux nus, réalistes, dans son appartement du boulevard Haussmann...

Oeuvres: "La Toilette" (1870, Musée Fabre, Montpellier) - "The Pink Dress" (1864, Musée d'Orsay) - "Jeune homme nu couché sur l'herbe" (1870, Musée Fabre) -"Pêcheur à l'épervier" (1868, Foundation Rau pour le Tiers-Monde, Zurich) - "Scène d'été" (1869, Fogg Art Museum, Harvard University)...


Federigo Zandomeneghi (1841-1917)  

Peintre italien natif de Venise, Federigo Zandomeneghi participe aux différentes expositions impressionnistes de 1879 à 1886 et se révèle par sa thématique des femmes surprises dans leur fameuse "intimité" proche, à sa manière bien vénitienne, de Degas et de Renoir, mais ici les femmes sont simplement en attente, dans une sensualité qui ne s'expose ni ne se livre....

Oeuvres : "Behind the Curtains" - "The Good Book" (1897) - "The Chat (La Conversation)" - "The Tea" (1895) - "Woman with Mirror" - "Fashion Magazine" - "The Pearl" - "The Red Jacket" (1895) -"Torso of a Young Woman" - "Woman Drying Herself" (1898)  (all in private collections)...


William Merritt Chase (1849-1916)

"A Modern Magdalen", 1888, Museum of Fine Arts of Boston

 

Impressionniste américain natif de l'Indiana et grand initiateur du mouvement aux Etats-Unis, William Merritt Chase reviendra fréquemment en Europe dès 1881, tant admiratif des œuvres de Rembrandt, des peintres hollandais, que de Manet et de John Singer Sargent, rencontrant ses contemporains Marie Cassatt, Alfred Stevens, Giovanni Boldini, James Abbott Mc Neill Whistler, lien incontournable entre la peinture américaine et l'invraisemblable foisonnement créatif de l'Europe...

Oeuvres: "Nude" (1901, National Gallery of Art) - "Pure (The Model)" (1888, El Paso Museum of Art) - "A Study In Curves" (1890, Collection privée) - "Back of a Nude (Study of Flesh Color and Gold)" (1888, Private collection) - "Lady in Pink (The Artist's Wife)" (1883, Santa Barbara Historical Society Museum) - "Nude Recumbent" (1888, Private collection) - "Portrait of a Lady in Black (Annie Traquair Lang)" (1911, Philadelphia Museum of Art) - "The Young Orphan" (1884, New York) - "Think Am Ready Now" (1883) - ...


Henri de Toulouse-Lautrec (1864-1901)

"Reclining Nude", 1897  (Philadelphia, Pennsylvania)

Peintre des cafés, du cirque, des maisons closes, des bals de Paris, Toulouse-Lautrec, que la vie n'a pas épargné, parvient à saisir les lassitudes de toutes ces femmes de la nuit que dissimulent visages fardés et tourbillons colorés. Peu d'artistes ont fait montre de cette sensibilité, alliée à des couleurs audacieuses.

Oeuvres : "Le Lit" (1892, Musée d'Orsay, Paris) - "Reclining Nude" (1879, The Barnes Foundation, Philadelphia) - "The Toilet", 1889, Musée d'Orsay, Paris) - "The Sofa" (1894-95, Metropolitan Museum of Art, New York) -  "Nude in front of a Mirror" (1897) - "Woman Pulling up Her Stockings" (1894, Musée Toulouse-Lautrec, Albi)...


Anders Zorn (1860-1920)

Jeunes filles en train de prendre un bain, 1908

Nationalmuseum, Stockholm, Sweden

 

Le peintre suédois, Anders Zorn, parcourut le monde et connut un tel succès qu'il fit le portrait de trois présidents américains. Artiste novateur, le traitement de la lumière avec celui de l'eau, leurs reflets sur la chair, constituent ses grandes révolutions artistiques.  Ses tableaux, quasi photographiques, révèlent une extraordinaire fidélité au plan de l'atmosphère et de l'éclairage. Zorn avait fréquenté, à Paris, Degas et Renoir. Il regagna sa ville natale, Mora, pour représenter gens et paysages qui l'inspiraient tant.

Oeuvres: "Venus de la Villette" (1891, Zornsamlingarna) - "After the Bath" (1895, Nationalmuseum, Stockholm) - "At the Door of the Loft" - (1905, Suomen Kansallisgalleria) - "Nude woman arranging her hair" (1907, Musée d'Orsay) - "Women Bathing in the Sauna" (1906, Private collection) - "Outdoors" (1888, Göteborgs konstmuseum) - "The Shy Model" (1917, Suomen Kansallisgalleria) - "Archipelago Flower" (1916, Private collection) - "The Chamber Door" (1905, Ingeborg) - "In Werner's row boat" (1917, Private collection) -...


Leo Putz (1869-1940)
"Am Morgen" (1915)
Natif de Meran (Bolsano), Leo Putz est au début des années 1900 le peintre allemand de l'impressionnisme. Il vécut en Amérique du Sud (Brésil, Argentine) à partir de 1929 et acquit très rapidement une grande notoriété pour ses compositions et ses couleurs très vives. Lors de son retour en Allemagne en 1933 il fut fortement inquiété par les Nazis. Ses tableaux vont servir de modèle à de nombreux artistes dans le milieu de l’Art nouveau et il est de ces peintres qui quittèrent l'impressionnisme pour l'expressionnisme.

Oeuvres: "Der Morgen" (um 1903/04) - "Bacchanale" (1905) "Bathers" (1914) - "Cara Sophia Köhler" (1911) - "In the Bath" (1911) - "Female Nude on a Boat" (1912) - "Forest Calm" (1925) - "Lisl" (1920) "Lisl on a Sofa" - "Magda in the Studio" (1920, Private collection)...


Adolf Münzer (1870–1953)
"Vor dem Spiegel" (1907, Museum Kunstpalast, Düsseldorf)

 

L'un de ses tableaux les plus connus établit un contraste saisi dans l'instant d'un dialogue qui semble d'une grande intensité, devant un miroir, entre deux femmes dont l'une est nue et "sans visage" : le spectateur voyeuriste est tout bonnement exclu de tout contact visuel avec ce qu'il souhaite par-dessus tout tenter de percevoir... Il s'agit de Marie Therese Dreeßen, née von Vestenhof (1878–1958), modèle favori du peintre et par suite sa maîtresse, mais femme par ailleurs mariée dont il s'efforce, dans les nombreux nus qu'il fera d'elle, de dissimuler le visage...

Natif de Pleß (Oberschlesien), Adolf Franz Theodor Münzer, graphiste et illustrateur (il a connu Steinlen et Cheret à Paris), enseignera longtemps à l'Académie des Arts de Düsseldorf. On dit sa peinture proche de l'impressionnisme tardif français, adepte du "colorisme", et sessujets favoris sont le plus souvent les élégantes de Bohème (Dame mit Glockenblumen, 1909; "Portrait der Helene Hertmanni, geb. Pferdmenges", 1934..)...


Edward Cucuel (1875-1954)
"The Awakening"
Natif de San Francisco,  Edward Cucuel, proche du courant impressionniste, parcourt l'Europe, notamment la France et l'Italie pour étudier les oeuvres des grands maîtres, et s'installe comme illustrateur à Berlin puis à Munich en 1907 :  il participe aux expositions de la Sécession de Munich et en 1912, expose certaines de ses oeuvres à Paris qui connaîtront un véritable succès. En 1939, en raison de la Seconde Guerre mondiale, il quitte l'Allemagne pour s'installer en Californie, à Pasadena.
Oeuvres: "The Bathers" (1915) - "Bathing Girls on Lake Starnberg" - "The Bathing Hour" - "By the Pier" - "Girl in the Dressing Room" - "The Looking Glass" - "Nude" - "The Novel" - "Summer Dreaming" (Private Collection)...


Théo van Rysselberghe (1862-1926)
"Nu assis" (1916)


Natif de Gand, Théo van Rysselberghe est l’un des principaux représentants du post-impressionnisme (divisionnisme) en Belgique, mais aussi connu pour son amitié avec Paul Signac et ses idées libertaires. A partir de 1910, ses groupes de nus féminin deviennent son thème de prédilection, mais un André Gide leur reprochera leur manque d'érotisme...

Oeuvres: "Après le bain" (1896), "L'Heure embrasée" (1897), "Baigneuse autour d'un rocher" (1910), "Baigneuses à Cavalière" (1910), "Nageuse au repos" (1922), "L'Ablution ou Vénus accroupie" (1922), "Jeune ville au tub" (1925), "Le Ruban Ecarlate" (1906), "Baigneuse"s (1920, Stedelijk Museum Amsterdam), "Miss Gertrude" (1901), "Le modèle" (1907, Private collection) ... 


Misia Sert, née Marie Sophie Olga Zénaïde Godebska (1872-1950), pianiste de talent d'origine polonaise et native de Saint-Pétersbourg, a exercée un véritable empire des sens - sa blondeur slave, son opulente poitrine? - sur des personnalités aussi diverses que Renoir (Portrait of Misia Godebska-Sert, 1904, National Gallery), Vuillard, Vallotton, Toulouse Lautrec ( Portrait de Misia Natanson, 1897, Berne), Bonnard (Misia, 1908, Museo Thyssen-Bornemisza) qui tous l'ont utilisée comme modèle, mais aussi Mallarmé et Cocteau, Maurice Ravel et  Gabriel Fauré qui la propulsa sur des scènes de concert......


Emanuel Phillips Fox (1865–1915) 

Peintre impressionniste australien natif de Melbourne, Emanuel Phillips Fox suit à l'Académie Julian, à Paris, les enseignements de William-Adolphe Bouguereau et de Jean-Léon Gérôme, et retourne en 1892 dans sa ville natale pour transmettre idées et techniques européennes qui vont influencer l'art australien...

 

Works : "After the Bath" (1911, National Gallery of Australia) - "The Bathers" (1912, National Gallery of Victoria, Melbourne) - "Nude Study" (1910, Private collection) - "Resting" (1910-1911, Queensland Art Gallery, Brisbane) - ....


Ignacio Pinazo (1849-1916)

Natif de Valence, Ignacio Pinazo Camarlench connaît une existence difficile avant de pouvoir se former à Barcelone et Rome, puis anticiper sur les styles et thèmes de peintres espagnols renommés tel que Joaquín Sorolla y Bastida and Francisco Domingo en portant un impressionnisme spécifiquement hispanique tant par ses couleurs que par sa scénographie...

Obra: "Desnudo de mujer" (1902, Museo del Prado, Madrid) - "Desnudo femenino" (1894, Museo del Prado, Madrid) - "Desnudo de mujer" (1895) - "Desnudo de estudio, Inés Esteban González" - ...


Isaac Israëls (1865-1934)

Natif d'Amsterdam, conciliant impressionnisme et réalisme néerlandais, Isaac Israëls est à Paris de 1904 à 1913, à Londres puis en Indonésie (1921-22) avant de s'installer définitivement à La Haye (1923). On l'associe souvent à un autre peintre impressionniste, George Hendrik Breitner (1857-1923)...

Oeuvres: "Female Nude" (1917, Kröller-Müller Museum) - "Female Nude lying on a Sofa" - "Ippy and Gertie" (1916-1917) - "Nude with Sunflowers" (1917-1918) - "Reclining Female Nude" (1930, Kröller-Müller Museum) - "Woman in Front of Van Gogh's Sunflowers" (1917) - "Woman in Black Evening Dress" (1917)...


Giovanni Boldini (1842-1931)

Né à Ferrare en Italie, Boldini se veut très tôt un "peintre aristocrate", initié par son père, lui-même peintre de son métier, aux techniques de la peinture, s'intéresse au groupe des Macchiaioli, rencontre Degas à Florence vers 1867, admire Jean-Baptiste Corot et la voie suivie par Manet. C'est en 1871 qu'il s'établit définitivement à Paris, s'introduit rapidement dans le Tout-Paris, lieu de toutes ses ambitions iconographiques. Le "Portrait de Robert de Montesquiou" (1897, musée d'Orsay, Paris) confirme sa notoriété de portraitiste mondain tant auprès du public que dans la sphère artistique et littéraire. En 1875, Boldini découvre Frans Hals en Hollande, et dès lors c'est à coups de pinceau d'une fluidité étonnante qu'il compose maints portraits de femmes de la haute société, tous plus brillants et plus élégants les uns que les autres ...

Oeuvres : "The Model and the Mannequin" (1873) - "Portrait of Madame Josephina Alvear de Errazuriz" (1892) - "Portrait de Mrs Lionel Phillips" (1903, Dublin, Dublin City Gallery The Hugh Lane) - "Portrait de Marthe Bibesco" (1911) - "Portrait de Marthe Régnier" - "Consuelo, Duchess of Marlborough, with Her Son Ivor Spencer­Churchill" (1906, Metropolitan Museum of Art) - "Portrait of Mlle de Gillespie, La Dame de Biarritz" (1912) - "Reclining Nude" (1909, Private Collection) - ...


"Cléo de Mérode" (1901, Collection privée)  

Emblème d'une beauté aussi parfaite que distante, Cléopâtre-Diane de Mérode, dite Cléo (1875-1966), danseuse issue de la noblesse autrichienne et célèbre pour ses danses cambodgiennes produites lors de l'exposition universelle de Paris en 1900, est  élue Reine de beauté en 1896, par les lecteurs du journal L’Illustration : c'est non seulement la première femme dont l'image photographique (Paul Nadar, Léopold Reutlinger (1863-1937), photographe de La Belle Otéro) a été diffusée dans tout le monde occidental, mais elle est aussi, outre ses nombreux soupirants, tels le roi Léopold II de Belgique ("Le Ballet de ma vie", 1955), modèle du sculpteur Alexandre Falguière, des peintres Toulouse-Lautrec, Degas, et Boldini...