2010-2014 - Lectures XXIe Chronologie/Timeline

XXIe - Mai 2010, l'Union européenne face aux difficultés économiques de la Grèce - Décembre 2010, début du «Printemps arabe» - 2012, Facebook franchit le cap du milliard d'utilisateurs actifs - 6 mai 2012, élection présidentielle françaises - janvier 2013, Barack Obama entame son 2ème mandat de président des Etats-Unis - 2014, la concentration de gaz à effet de serre dans l'atmosphère atteint son niveau le plus haut sur la Terre depuis plus de 800 000 ans - 2014, mouvement de contestation en Ukraine - 2014, 13-26 août, Syrie. Avancée des djihadistes de l'État islamique...

Last update : 12/31/2021

 

- Le 31 octobre 2011, La population mondiale atteint 7 milliards d'habitants....

La croissance de l'économie mondiale passera, quant à elle, de 5,1 % en 2010 et 3,7 % en 2011, à seulement 3,1 % en 2012 et 2,9 % en 2013. La récession mondiale a supprimé les taux d'inflation - l'inflation mondiale a diminué de 1,0 point de pourcentage en 2012 pour atteindre environ 4,1 % et de 0,2 point de pourcentage pour atteindre 3,9 % en 2013. 

 

Au-delà du ralentissement mondial actuel, le monde est confronté à plusieurs défis économiques, l'ajout de 80 millions de personnes chaque année à un globe déjà surpeuplé exacerbe les problèmes de pollution, d'élimination des déchets, d'épidémies, de pénuries d'eau, de famine, de surpêche des océans, de déforestation, de désertification et d'épuisement des ressources non renouvelables. L'État-nation, en tant qu'institution économique et politique de base, perd progressivement le contrôle des flux internationaux de personnes, de biens, de services, de fonds et de technologies...

En 2010, Hartmut Rosa, héritier de l’École de Francfort, publie "Alienation and Acceleration : Towards a Critical Theory of Late-Modern Temporality". Que nous dit-il, que nous faisons face à un monde que nous ne parvenons ni à habiter ni à nous approprier. Mais que de plus nous voici sous l'emprise d'une nouvelle aliénation, l' "accélération". Notre monde d’aujourd’hui est submergé par sa vitesse excessive, sans but ni fin, générant des formes d’aliénation encore plus sévères et de sourdes angoisses dont nous ne savons nous défaire. Ni l’autonomie ni le libre arbitre de l’individu moderne, - sait-il encore ce que signifient ces termes -, ne trouvent d’issue à cette spirale de désirs, de tâches et d’objectifs qui hante de ces flux incessants et étrangers, sa volonté. Mais quelles sont donc ces "accélérations" qui nous valent "aliénation"? "Accélération technique", compression de l'espace et du temps, communication ou transports, "accélération du changement social", de nos attitudes, de nos valeurs, de nos métiers, et compression du présent, "accélération du rythme de vie", véritable "famine temporelle" qui s'empare tant de nos temps libres que de nos activités. 

Que nous reste-t-il comme échappatoire? Ralentir ces flux est une illusion, entrer en harmonie est tout aussi vain. C'est en fait un véritable dispositif philosophique qu'il nous faut élaborer, celui de la mise en étonnement de notre conscience, d'un étonnement perpétuel, qui pose le sujet et le monde non comme des entités isolables et pétrifiées, non comme enchaînés dans quelque logique de domination. Mais comme le produit de leurs relations, des relations inextricablement corporelles, émotionnelles et cognitives. Et c'est le concept de "résonance" qui permet de qualifier au mieux cette stratégie d'interactions, l'ouverture, la réciprocité vivante, un ajustement rythmique réciproque qui ne fait, au fond, que traduire l’intérêt profond que l'on est capable de porter à  toutes les choses du monde...

(Jeremy Geddes, A Perfect Vacuum, 2011)


2010

- On compte en septembre 2010, 1,971 millions d'utilisateurs d'internet, soit 28,8% de la population.

- En 2010, 32 agglomérations urbaines comptent plus de 10 millions d'habitants, avec une prédominance en Asie. C'est entre 1990 et 2010 que le tournant symbolique des 50% de population urbaine a été franchi..

- Le partage de photos (Photo-sharing) connaît un renouveau avec le lancement de services sociaux tels que Pinterest et Instagram. - En juin 2010, environ 65 millions de tweets sont publiés chaque jour, soit environ 750 tweets par seconde, selon Twitter.

 

- Janvier, la Corée du Nord annonce qu'elle souhaite "la paix et la stabilité dans la péninsule coréenne et dans le reste de l'Asie" et "la fin des relations hostiles entre elle et les Etats-Unis".... 

- 12 Janvier, Haïti fait l'objet d'un tremblement de terre qui fera plus de 230 000 morts...

- 17 janvier, Chili, le candidat de la Coalition pour le changement (droite), l'homme d'affaires milliardaire et ancien sénateur Sebastian Piñera, chef du parti Rénovation nationale (centre droit), remporte le second tour de l'élection présidentielle avec 51,6% des suffrages. Il devance l'ancien président démocrate-chrétien Eduardo Frei, candidat de la Concertation des partis pour la démocratie – coalition de centre gauche au pouvoir depuis la restauration de la démocratie en 1990. Le taux de participation s'élève à 67,4%. 

- 11 février, rejet de l'«accord Swift» par le Parlement européen, en désaccord avec la Commission européenne, le Conseil européen et de la plupart des États membres  - Après les attentats du 11 septembre 2001, l'administration américaine avait eu secrètement accès aux données stockées par la société belge Swift  (Society for Worldwide Interbank Financial Telecommunication), qui a pour fonction de sécuriser les flux financiers entre les banques dans le monde. L'affaire ayant été rendue publique en 2006 et un accord intérimaire avait été conclu entre l'Union européenne et les États-Unis, accord renouvelé en novembre 2009...

- Le milliardaire conservateur Sebastian Pinera est élu président du Chili, le premier conservateur élu par le peuple depuis plus de 50 ans. Il remplacera la socialiste modérée et agnostique déclarée Michelle Bachelet, présidente depuis mars 2006. 

- inauguration en 2010 du Burj Khalifa, un gratte-ciel situé à Dubaï aux Émirats arabes unis de 828m de haut. 

- Selon Human Rights Watch, 364 musulmans ont été tués dans le centre-nord du Nigeria, des chrétiens se sont déchaînés contre les musulmans, mais pour l'archevêque catholique local, Ignatius Kaigama la véritable cause de la violence n'est pas la religion mais plutôt "la lutte pour la supériorité ethnique et politique" dans la ville de Jos. 

- 29-31 mars, Russie, deux attentats-suicides à la bombe perpétrés dans le métro de Moscou à l'heure de pointe, dans les stations Loubianka et Park Koultoury, à quarante minutes d'intervalle, font au moins trente-neuf morts, les attentats les plus meurtriers dans le pays depuis celui qui a été commis en février 2004, également dans le métro moscovite. Leurs auteurs seraient deux femmes originaires du Caucase, le chef de la rébellion islamiste dans le Caucase du Nord, Dokou Oumarov, avait menacé, dans un message vidéo, de s'en prendre aux intérêts russes en dehors de la région...

- Le 23 mars, le président Obama signe la loi sur les soins de santé, "Patient Protection and Affordable Care Act". 

- Le ministère de l'Intérieur de l'Arabie saoudite annonce l'arrestation de 113 militants d'Al-Qaïda qui planifiaient des attaques terroristes contre des cibles à l'intérieur du pays, notamment des installations pétrolières. 

- 26 mars 26, la Suède est le pays qui utilise le mieux les technologies de l'information et de la communication, selon un nouveau rapport du World Economic Ranking (WEF). Les États-Unis (considérés par certains de leurs citoyens comme la nation la plus innovante) se classent au 5e rang. Singapour se classe deuxième et le Danemark troisième. La Chine et l'Inde se classent aux 37e et 43e rangs, loin devant de nombreux autres pays en développement. 

- 7 avril, le Premier ministre russe Vladimir Poutine et son homologue polonais Donald Tusk participent, dans la forêt de Katyn, dans l'ouest de la Russie, à une cérémonie commune sans précédent organisée à l'occasion du soixante-dixième anniversaire de l'assassinat de vingt-deux mille officiers polonais par les Soviétiques, en ce même lieu, sur ordre de Staline. 

- 8 avril, au Kirghizstan, les manifestants anti-gouvernementaux de trois villes semblent avoir submergé les forces gouvernementales après une journée de violence sanglante. Ils protestent contre l'arrestation de dirigeants de l'opposition, la hausse des prix et ce qu'ils perçoivent comme de la corruption. 

- 5 avril, une vidéo publiée par le site Internet WikiLeaks montre, depuis la caméra embarquée de l'hélicoptère, une frappe aérienne américaine et scène de massacre survenue durant le raid aérien du 12 juillet 2007 à Bagdad (Collateral Murder)...

- 8 avril, les présidents américain et russe, Barack Obama et Dmitri Medvedev, signent, à Prague, un nouveau traité de réduction des armements stratégiques (S.T.A.R.T.), destiné à remplacer le premier traité S.T.A.R.T., signé en juillet 1991 et entré en vigueur en décembre 1994, et qui a expiré en décembre 2009. Le nouveau traité limite à 1 550 le nombre d'armes stratégiques que chacun des deux pays pourra détenir en 2017. Le traité S.T.A.R.T. II signé en janvier 1993 n'a, lui, jamais été appliqué....

- 19 avril, en Thaïlande, le conflit avec les "chemises rouges" reste tendu. Selon la BBC, les Chemises rouges ont le soutien des pauvres des zones rurales et de "certains intellectuels urbains qui souhaitent plus de démocratie et moins d'influence militaire dans le pays". Les Chemises rouges occupent des quartiers de la capitale, Bangkok. Les "Chemises jaunes", un groupe hétéroclite de "royalistes, d'hommes d'affaires et de la classe moyenne urbaine", leur font face, ainsi que la monarchie. Le héros des Chemises rouges est Thaksin Shinawatra, qui a été renversé par les militaires en septembre 1946. Les Chemises rouges considèrent que le gouvernement actuel est illégitime et veulent de nouvelles élections. 

- 20 avril, "Deepwater Horizon oil spill, environmental disaster, Gulf of Mexico", le plus important déversement d’hydrocarbures en mer de l’histoire, causé par une explosion survenue le 20 avril 2010 sur la plate-forme pétrolière Deepwater Horizon, située dans le golfe du Mexique, environ 41 milles (66 km) au large de la côte de la Louisiane, et son naufrage le 22 avril...

- 23 avril, le gouvernement de Geórgios Papandréou requiert l'aide du FMI et de l'UEM, la dette de la Grèce est alors de 350 milliards d'euros et le pays ne peut plus emprunter sur les marchés pour la rembourser...

- avril, le nuage de cendre provoqué par l'éruption du volcan islandais Eyjafjoll bloque les aéroports de l'Europe....

- 28 avril, la dette de la Grèce est décrite comme une menace pour la stabilité financière en Europe et la reprise économique aux États-Unis. La dette de l'Espagne, du Portugal et de l'Irlande ajoute à l'incertitude. La note de l'Espagne est passée de AA+ à AA. La BBC affirme que la Grèce a vécu au-dessus de ses moyens ces dernières années et parle d'évasion fiscale généralisée. Les pessimistes prévoient pour l'Europe un krach financier similaire à l'effondrement de l'Argentine au début du siècle....

- En 2010, The Times écrit que "Human Rights Watch" (HRW), organisation non gouvernementale internationale qui se donne pour mission de défendre les droits de l'homme et le respect de la Déclaration universelle des droits de l'homme, a presque éclipsé "Amnesty International". 

- L'information sur internet aux Etats-Unis : si l'on considère l'Internet comme une mesure, CNN.com reçoit environ trois fois plus de visites que FoxNews.com; en terme d'influence, Huffingtonpost.com dépasse Foxnews.com. Il existe de nombreux autres sites de blogs sur Internet. En nombre de téléspectateurs en tout cas, selon Wikipedia, l'émission d'O'Reilly rassemble environ 3,5 millions de téléspectateurs par soir, contre 2,7 millions pour le très sérieux NewsHour de PBS. Soixante minutes, à CBS, rapporte environ 10 ou 11 millions par émission - le numéro un dominant des émissions d'information...

- 10 mai 2010, Philippines. Benigno Aquino, fils du chef de l'opposition à la dictature de Ferdinand Marcos, assassiné en 1983, et de l'ancienne présidente Corazon Aquino, remporte l'élection présidentielle à un seul tour et à la majorité simple, avec environ 42% des suffrages. Son principal adversaire, l'ancien président Joseph Estrada, condamné en 2007 à la réclusion criminelle à perpétuité pour corruption puis gracié, recueille quelque 26% des voix. La lutte contre la corruption et la pauvreté étaient au centre de la campagne de Benigno Aquino, qui doit succéder à Gloria Arroyo le 30 juin.

- 30 mai, au Pakistan, la police impute aux agents des talibans du Nord-Waziristan l'attaque contre deux mosquées de Lahore, qui a fait 93 morts. 

- Juin 24, il y a deux jours, Mari Kiviniemi, 42 ans, du Parti du centre, est devenue Premier ministre de Finlande. Le chef d'État de la Finlande est également une femme, Tarja Halonen.

 - Julia Gillard, 49 ans, devient la première femme Premier ministre d'Australie. 

- 28 juin, les dirigeants des pays du G20 réunis en sommet à Toronto choisissent de se concentrer sur l'austérité et la réduction des déficits. Le président Obama préconise le contraire, la stimulation économique. 

- 28 juin, Espagne, statut d'autonomie de la Catalogne - Face à l'insistance des autorités catalanes,, le chef de gouvernement socialiste José Luis Zapatero décide  en 2006 d’une réforme du statut d'autonomie, élargissant les prérogatives fiscales et judiciaires, introduisant l'idée que la Catalogne est une nation à part entière intégrée à la nation espagnole, et fait du catalan la langue de référence de l'Administration. Ce Statut d'autonomie de la Catalogne est adopté par référendum en juin 2006. Mais en juillet de la même année, le Partido Popular, un grand partie de droite, dépose un recours auprès du Tribunal constitutionnel de l'État concernant plusieurs articles du Statut d'autonomie, alléguant que ce dernier dépassait «les lignes rouges de la Constitution espagnole». Les débats vont s'éterniser pendant quatre ans, puis dans un arrêt rendu du 28 juin 2010, le Tribunal constitutionnel invalide 14 des 223 articles du Statut autonomie, dont l'article 6.1 sur l'obligation d'apprendre le catalan. Si le catalan demeure la «langue d'usage normal» en Catalogne, le Tribunal constitutionnel lui retire son caractère «préférentiel» dans les administrations et les médias publics locaux. Commence le mouvement indépendantiste...

- 3 août, le maire de New York, Michael Bloomberg, défend la construction d'une mosquée dans la ville, à deux pâtés de maisons de "Ground Zero", déclarant qu'un gouvernement "ne devrait pas se mêler de choisir une religion plutôt qu'une autre".

- 6 août, outre les conditions météorologiques inhabituelles dans le monde entier, des températures record ont été enregistrées en Russie. Les rapports décrivent près de 600 incendies de forêt qui continuent de se propager. 

- 11 août, Russie, les autorités annoncent le déploiement de moyens de défense antiaérienne en Abkhazie et en Ossétie du Sud, deux provinces séparatistes de Géorgie contiguës à la Russie. Ceux-ci visent à « protéger les territoires » concernés, mais aussi à « détruire tout appareil violant [leur] espace aérien, quelle que soit sa mission ». Les autorités géorgiennes en appellent à l'O.T.A.N. pour laquelle ce déploiement devrait constituer une «source de préoccupation». 

- 19 août, les dernières forces de combat américaines quittent l'Irak - avec quelques semaines d'avance sur le calendrier. Les 50 000 soldats américains qui restent en Irak (contre un maximum de 150 000) n'utiliseront leurs armes qu'en cas d'autodéfense ou à la demande du gouvernement irakien. 

- 5-18 septembre, Espagne, l'organisation séparatiste basque E.T.A. annonce une trêve des «actions armées offensives», son dernier attentat remonte à août 2009. Batasuna et une autre formation indépendantiste basque avaient signé un document demandant à l'E.T.A. «un cessez-le-feu permanent sous vérification internationale». Le 18, l'E.T.A. publie un second communiqué dans lequel elle se déclare disposée à discuter des «avancées nécessaires à une solution démocratique au conflit basque» avec des signataires de la «déclaration de Bruxelles» – un texte élaboré en mars par diverses personnalités, notamment sud-africaines et irlandaises, soucieuses de «parvenir à une paix durable» au Pays basque...

- 9 septembre, Russie, un attentat-suicide à la voiture piégée provoque la mort d'au moins dix-sept personnes à Vladikavkaz, la capitale de la république russe d'Ossétie du Nord, dans le Caucase, la responsabilité de l'attentat à la guérilla islamiste. Dans cette région, les tensions sont vives entre l'Ossétie peuplée de chrétiens orthodoxes et l'Ingouchie voisine peuplée de musulmans...

- 29 septembre, Espagne, les principaux syndicats appellent à une journée de grève générale, la première depuis l'arrivée au pouvoir du Premier ministre socialiste José Luis Rodríguez Zapatero en avril 2004. Ils protestent contre la réforme du marché du travail, la baisse des salaires des fonctionnaires, le gel des pensions de retraite et le projet de recul de l'âge de départ à la retraite.

- En octobre 2010, l’organisation de dénonciation WIKILEAKS a publié en ligne près de 400 000 documents militaires secrets des États-Unis tirés de la guerre en Irak, sous le titre « Iraq War Log ». Les documents, principalement des rapports tactiques et de renseignement bruts produits par les unités de campagne en Irak entre 2004 et 2009, n’ont pas changé radicalement la compréhension du public de la guerre, mais ont révélé que les forces américaines comptaient plus de victimes civiles irakiennes que ce qui avait été reconnu auparavant.

- 3 octobre, Bosnie-Herzégovine, élections générales dans un pays divisé depuis la guerre des années 1990, une fracture ethnique entre serbe (la Republika Srpska) et croato-musulman. À l'issue des élections générales, les nationalistes s'imposent dans l'entité serbe, tandis que les modérés progressent dans l'entité croato-musulmane. En République serbe, l'Union des sociaux-démocrates indépendants (S.N.S.D.) arrive en tête des élections législatives avec un leader,  Milorad Dodik, un ultranationaliste favorable à la sécession de l'entité serbe, est élu à la présidence de celle-ci. Le Parti social-démocrate (S.D.P.) de Zlatko Lagumdzija, multi-ethnique et pro-européen, héritier du Parti socialiste de Yougoslavie, l'emporte dans la Fédération croato-musulmane mais n'obtient pas de majorité suffisante pour gouverner seul...

- 6-19 octobre, abandon des poursuites de la Commission européenne contre la France au sujet des Rom, suite aux plaintes de quatre associations de défense des Rom et des gens du voyage pour constitution de fichier non déclaré et conservation de données personnelles comportant des informations à caractère ethnique. Mais Le gouvernement a du s'engager auprès de la Commission européenne à transposer en droit français les garanties procédurales prévues par la législation européenne sur la liberté de circulation, en cas d'expulsion de citoyens de l'Union. 

- 14-19 octobre, la Cour européenne des droits de l'homme, saisie d'un cas d'espèce, condamne la France pour son régime de garde à vue, déjà jugé contraire à la Loi fondamentale par le Conseil constitutionnel en juillet. Elle confirme la nécessité de la présence d'un avocat dès le début de la procédure et pendant les interrogatoires et rappelle le droit, pour la personne gardée à vue, de conserver le silence. Cet arrêt ne concerne toutefois pas les régimes dérogatoires – terrorisme ou criminalité organisée.

- 16 octobre, le premier ministre allemand, Mme Merkel, déclare à l'assemblée de son parti politique que les tentatives de construire une société multiculturelle en Allemagne ont "totalement échoué". 

- 20 octobre, le gouvernement de Vladimir Poutine adopte le plus vaste programme de privatisation depuis la disparition de l'U.R.S.S., alors que plus de 50% du P.I.B. proviennent encore du secteur public. Le texte prévoit la privatisation partielle de quelque neuf cents entreprises parmi lesquelles Rosneft, premier groupe pétrolier du pays, Sberbank, première banque en termes d'actifs, V.T.B., deuxième banque russe, le transporteur maritime Sovkomflot, Rous-Guidro, deuxième opérateur hydroélectrique mondial, et l'entreprise de chemins de fer R.J.D. 

- Les élections du 3 novembre ramènent les élus du Parti républicain au pouvoir à la Chambre des représentants des États-Unis, qui se réunira en janvier. Les républicains prennent le pouvoir en tant que gouverneurs dans sept autres États. 

- En 2010, si la production mondiale de panneaux solaires photovoltaïques est principalement répartie entre la Chine (république populaire de Chine et Taïwan), l'Allemagne, le Japon et les États-Unis, c'est environ 50 % de la production mondiale de cellules photovoltaïques qui vient de Chine et 80 % d'Asie. 

- 9 novembre, le secrétaire général de l'ONU, Ban Ki-moon, a déclaré que les élections organisées le 7 novembre en Birmanie, les premières depuis 20 ans, n'étaient "pas suffisamment participatives et transparentes". Le président Obama a décrit les élections comme n'étant ni libres ni équitables. Les journaux chinois ont exhorté les dirigeants militaires de la Birmanie à ignorer ces critiques. 

- novembre 2010, début du scandale Médiator, médicament qui aurait fait au moins 1300 morts entre 1976 et 2009 en France,  un traitement antidiabète également prescrit comme coupe-faim dont on aurait dissimulé les propriétés anorexigènes et les dangers des effets secondaires. 

- 18 novembre, un blogueur égyptien, emprisonné pendant quatre ans pour avoir insulté l'islam et diffamé le président Hosni Moubarak, a été libéré. Abdel Kareem Nabil Soliman est le premier Égyptien condamné pour avoir tenu un blog. 

- 4 déc., les habitants de l'île de Pâques (Rapa Nui) tentent d'empêcher ce qui est arrivé au peuple hawaïen d'origine et votent pour restreindre l'immigration par crainte d'être submergés. L'île a été annexée par le Chili en 1888 et les Chiliens transforment l'île en une destination touristique : quelque 50 000 personnes la visitent chaque année. 

- 6 décembre, dans le contexte de la crise de la dette qui perdure en Europe et de la crise bancaire qui s'annonce, la chancelière allemande Angela Merkel se prononce contre l'augmentation d'un fonds de sauvetage. Les contribuables allemands ne sont toujours pas enthousiastes à l'idée que leur richesse contribue à financer le mode de vie d'autres personnes dans l'Union européenne. 

- 9 décembre, les présidents russe Dmitri Medvedev, biélorusse Alexandre Loukachenko et kazakh Noursoultan Nazarbaïev signent à Moscou une déclaration relative à la création d'un espace économique commun devant entrer en vigueur le 1er janvier 2012. En décembre 2009, les trois pays avaient mis en place une union douanière au sein de la Communauté économique eurasiatique à laquelle ils appartiennent, avec le Kirghizstan, l'Ouzbékistan et le Tadjikistan. 

- 10 décembre, attribution du prix Nobel de littérature à Mario Vargas Llosa (1936), romancier péruvien, lauréat en 2010 et qui "pour sa cartographie des structures du pouvoir et ses images aiguisées de la résistance de l’individu, de sa révolte, de son échec..."

- 11 décembre, aux États-Unis, les Républicains restent convaincus que la meilleure façon d'augmenter les recettes pour rembourser la dette est de ne pas imposer les très riches afin qu'ils aient de l'argent à investir dans la croissance économique. Les démocrates estiment que les super riches ont aujourd'hui plus d'argent qu'ils ne sont prêts à en investir. Une législation de compromis est en préparation. 

- 16 décembre, augmentation de capital de la Banque centrale européenne (B.C.E.) la plus grosse augmentation de capital de son histoire répondant à la nécessité de renforcer les positions de la B.C.E. face à l'éventualité d'une intervention en faveur de banques ou d'États défaillants. Depuis le mois de mai, la B.C.E. rachète les dettes des pays les moins solvables, pour un montant, à cette date, de 72 milliards d'euros. Son augmentation de capital constitue un moyen de faire participer les États membres à la défense de l'union monétaire.

- 23 décembre, le président Obama promulgue l'abrogation par le Congrès de la loi " Don't Ask, Don't Tell ". Les homosexuels sont désormais libres de servir dans l'armée américaine sans avoir à mentir sur leur orientation sexuelle. 

- 23 décembre L'ancien dirigeant militaire et président de facto de l'Argentine (1976-1981), Jorge Videla, est condamné à la prison à vie pour crimes contre l'humanité, en particulier pour le meurtre de 31 prisonniers tirés de leur cellule et exécutés sous prétexte qu'ils tentaient de s'échapper. 

- 27 décembre, la Chine planifie sa transition pour devenir un fournisseur de premier plan de technologies de grande valeur. Elle souhaite investir jusqu'à 1,5 billion de dollars au cours des cinq prochaines années dans les secteurs suivants : énergies alternatives, biotechnologies, technologies de l'information de nouvelle génération, fabrication d'équipements haut de gamme, matériaux avancés, voitures à carburant alternatif et technologies d'économie d'énergie et de respect de l'environnement. 

- Décembre 2010, début du «Printemps arabe», un ensemble de contestations populaires, d'ampleur et d'intensité très variable, qui se produisent dans de nombreux pays du monde arabe : le 17 décembre, déclenchement à Sidi Bouzid de la révolution en Tunisie, qui conduit Zine el-Abidine Ben Ali à quitter le pouvoir. D’autres peuples reprennent à leur tour le slogan «Dégage !» (Erhal !) réclamant le départ des dictateurs, l’instauration d’une démocratie, un partage des richesses qui leur assure de meilleures conditions de vie, des emplois, et la dignité («karama»)....

- Axel Honneth, "Das Ich im Wir: Studien zur Anerkennungstheorie" (Le moi dans le nous : études sur la théorie de la reconnaissance)

- Hartmut Rosa (1965), "Alienation and Acceleration:Towards a Critical Theory of Late-Modern Temporality" (Aliénation et accélération : vers une théorie critique de la modernité tardive) 

- Stéphane Hessel (1917-2013), "Indignez-vous !" (Time for Outrage!), s’est vendu à 4,5 millions d’exemplaires dans le monde, et source d’inspiration pour les Indignés espagnols, le Printemps arabe, le mouvement américain Occupy Wall Street et d’autres mouvements politiques...

- Nassim Nicholas Taleb, "Le Cygne noir, la puissance de l'imprévisible", Belles Lettres.

- Ilya Prigogine, "La Fin des certitudes: temps, chaos et les lois de la nature", Odile Jacob.

- Marcel Gauchet, "L'avènement de la démocratie : 1914-1974, A l'épreuve des totalitarismes. III"

- Douglass North, John Joseph Wallis, Barry R. Weingast, "Violence and Social Orders: A Conceptual Framework for Interpreting Recorded Human History" (Violence et ordres sociaux)

- Samuel Moyn, "The Last Utopia: Human Rights in History", Harvard University Press.

- Isabel Wilkerson, "The Warmth of Other Suns: The Epic Story of America’s Great Migration"

- Oliver Sacks (1933-2015), "The Mind’s Eye"

- Siddhartha Mukherjee, "The Emperor of All Maladies: A Biography of Cancer" (L'Empereur de toutes les maladies: Une biographie du cancer)

- Andrew Ross Sorkin, "Too Big to Fail: The Inside Story of How Wall Street and Washington Fought to Save the Financial System—and Themselves"

- Seamus Heaney (1939-2013), "Human Chain"

- Art vidéo, "The Clock", de Christian Marclay (1955), la notion du temps est au coeur d'un montage de 24 heures composé d'extraits de films et d'émissions télévisées, chaque minute de la journée et de la nuit est représentée dans un plan où l'on peut lire l'heure, et la projection de l'oeuvre synchronisée au fuseau horaire....

- Mary Heilmann, "Sunset Dream" (Gallery and Hauser & Wirth, New York)

- Takashi Murakami (1962) expose à château de Versailles, il est l'Andy Wharhol japonais qui a transformé le style de peinture traditionnel Nihonga en un style occidentalisé influencé par l'anime et le manga , créant ce qu'il nomme le "Superflat", la domination du "plat"...

- Légende vivante du "performance art", Marina Abramović (1946) se fit connaître en 1994, à Naples, avec "RHYTHM 0" : elle se tenait dans une pièce et invitait les spectateurs à utiliser comme ils l'entendaient sur son corps 72 objets (dont une rose, une plume, un parfum, du miel et du raisin, mais aussi des ciseaux, un scalpel, des ongles, une barre de métal et une arme chargée d’une balle), avec deux indications, «I am the object» et «During this period I take full responsibility». La performance dura 6 heures, au cours desquelles les spectateurs devirent de plus en plus agressifs. Abramović aura ce commentaire : «What I learned was that…if you leave it up to the audience, they can kill you». Considérant le corps humain comme le  point de départ de tout développement spirituel, elle alla souvent au bout d'épreuves physiques dangereuses et intenses par ses expériences controversées. 

En 2010, au Museum of Modern Art de New York sur une période de deux mois, elle explore dans "The Artist Is Present"  l’endurance et l’émotion humaines. Assise à une table tous les jours, elle invite les spectateurs à s'asseoir en face d'elle et tous deux s’engagent dans une conversation silencieuse face à un public témoin : elle parvint ainsi à mettre en évidence l'énorme besoin des êtres humains à entrer en contact...

- On a produit cette année dans le monde 1,248 films ...

- The King's Speech (by by Tom Hooper , with Colin Firth, Geoffrey Rush, Helena Bonham Carter) - Inception (by  Christopher Nolan, with Leonardo DiCaprio, Joseph Gordon-Levitt) -  Shutter Island (by Martin Scorsese, with Leonardo DiCaprio, Emily Mortimer) - Incendies (by Denis Villeneuve, with Lubna Azabal, Mélissa Désormeaux-Poulin) - También La Lluvia (by Icíar Bollaín) - Des hommes et des dieux (by Xavier Beauvois, with Lambert Wilson, Michael Lonsdale) - 127 heures (by  Danny Boyle, with James Franco, Amber Tamblyn) - Toy Story 3 - Kokuhaku (by  Tetsuya Nakashima, with Takako Matsu, Yoshino Kimura) - Black Swan (by Darren Aronofsky, with Natalie Portman, Mila Kunis) - True Grit (by Ethan Coen, Joel Coen, with Jeff Bridges, Matt Damon) - La Grotte des rêves perdus (Cave of Forgotten Dreams, documentaire, by Werner Herzog) - ..

- Top 2010 Movies at the Worldwide Box Office : Toy Story 3 ($1,068,879,522), Alice in Wonderland, Harry Potter and the Deathly Hallows: Part I, Shrek Forever After, Inception, The Twilight Saga: Eclipse, Iron Man 2 ...

- Sortie de "Exit Through the Gift Shop", réalisé par Banksy et présenté au Festival du film de Sundance...

- La telenovela colombienne "Yo soy Betty, la fea " (169 épisodes), écrite par Fernando Gaitán, et diffusée du 25 octobre 1999 au 8 mai 2001 sur RCN Televisión, entre en 2010 dans le Livre Guinness des records comme telenovela ayant rencontré le plus grand succès, par sa diffusion dans plus de cent pays, des doublages dans quinze langues et quelque vingt-deux adaptations dans le monde (Ugly Betty aux USA, Ugly Wudi, en Chine...)

- Kanye West, "My Beautiful Dark Twisted Fantasy" - Beyoncé, "Lemonade" - Kendrick Lamar, "To Pimp a Butterfly" - Taylor Swift, "Red" - Drake, "Take Care" - Lorde, "Melodrama" - Adele, "21" - Pistol Annies, "Interstate Gospel" - LCD Soundsystem, "This Is Happening" - Kacey Musgraves, "Golden Hour" - Frank Ocean, "Blonde" - Kanye West, "Yeezus" - The Black Keys, "Brothers" - J Balvin, "Vibras" - Parquet Courts, "Light Up Gold" - Chance the Rapper, "Acid Rap" - Paul Simon, "So Beautiful or So What" - Taylor Swift, "1989" - Solange, "A Seat at the Table" - Courtney Barnett, "Sometimes I Sit and Think, and Sometimes I Just Sit" - Radiohead, "A Moon Shaped Pool" - Robyn, "Body Talk" - Vampire Weekend, "Modern Vampires of the City" - Rihanna, "Anti" - Car Seat Headrest, "Teens of Denial" - Calle 13, "Entren Los Que Quieran" - ...


2011

- 1er janvier - La population mondiale est de 6,9 milliards d'habitants. Les États-Unis en comptent officiellement environ 310,5 millions, soit 27,5 millions de plus qu'il y a dix ans. Le taux de croissance de la République démocratique du Congo est de 3,17% ; celui de l'Afghanistan, de 2,47% ; celui de l'Irak, de 2,45% ; celui de l'Inde, de 1,38% ; celui des États-Unis, de 0,97% ; celui de la Chine, de 0,49% ; celui de la Corée du Sud, de 0,26% ; celui du Japon, de moins 0,24%.  

- Le nombre des utilisateurs d'Internet franchit un cap (Number of Internet users reaches 2 Billion, Nov.) : on compte en septembre 2011, 2,180 millions d'utilisateurs d'internet, soit 31,5% de la population.

- Dans les évènements relatif au «printemps arabe», les réseaux sociaux deviennent témoins et moteurs de la contestation (Facebook, Twitter), contournant la censure des autorités et jouant un rôle actif dans l'organisation des protestations.

- Lancement de Snapchat, application gratuite de partage de photos et de vidéos, en septembre 2011 sur l’App Store d’Apple. Conçue et développée par des étudiants de l'université Stanford en Californie, on estime en 2015 le nombre de ses abonnés actifs à 200 millions. - WebMD, créé en 1996, le plus important portail de santé aux États-Unis, une moyenne de 86,4 millions de visiteurs par mois.

 

- 1er janvier 2011, Union européenne. Élargissement de la zone euro. - Membre de l'Union européenne depuis 2004, l'Estonie, pays pauvre malgré une économie dynamique, est le dix-septième État à faire son entrée dans la zone euro et le premier État issu de l'ex-U.R.S.S. à adopter la monnaie unique.

- Janvier, Egypte, des chrétiens et des musulmans s'affrontent à Alexandrie. Une bombe tue au moins 27 personnes dans une église chrétienne. Des chrétiens en colère attaquent des musulmans, le président Moubarak appelle tous les Égyptiens à s'unir contre le terrorisme. 

- 1er-21 janvier, Union européenne, polémique au sujet de la loi hongroise sur les médias - Le Hongrie prend la présidence tournante de l'Union européenne pour six mois, elle est dirigé par le Premier ministre conservateur et nationaliste Viktor Orban dont la politique est l'objet de critiques au sein même des Vingt-Sept, notamment lors de l'entrée en vigueur en Hongrie d'une loi controversée sur les médias, qui soumet à une autorité composée de membres du parti au pouvoir, le FiDeSz, le soin de contrôler le contenu « équilibré » des informations diffusées et de sanctionner l'« atteinte à l'intérêt public, l'ordre public et la morale ». La Commission européenne affirme que la loi contrevient à la directive de l'Union sur les services audiovisuels ainsi qu'à la Charte européenne des droits fondamentaux. Elle indique que l'obligation d'enregistrement imposée aux médias est également contraire à la liberté d'établissement et à la libre prestation de services garanties par les traités européens. Elle conteste enfin l'application de cette législation à des médias non hongrois, en vertu de la liberté de réception des informations qui existe dans l'Union.

- 4 janvier, Inde, Salman Taseer, le gouverneur de la province du Punjab, est assassiné par son garde du corps, Mumtaz Qadri, qui aurait été influencé par des religieux. Ceux-ci avaient émis un décret de mort contre le gouverneur pour s'être opposé à la condamnation à la pendaison d'une mère chrétienne de cinq enfants, Asia Noreen, reconnue coupable de blasphème. 

- 5 janvier, en Tunisie, les manifestations contre le chômage et le prix des denrées alimentaires se sont étendues malgré la répression policière. - 15 janvier, en Tunisie, l'intensification de la répression policière a aggravé la situation du président Zine al-Abidine Ben Ali. Ses 23 années de règne prennent fin alors qu'il s'envole pour l'Arabie saoudite. Muhammad Bouazizi, 26 ans, qui s'est immolé par le feu et est mort, est devenu un martyr et un symbole parmi les autres jeunes de la région qui sont frustrés. 

- L'Australie connaît un été exceptionnellement humide. Le Queensland connaît ses pires inondations depuis plus de 50 ans. 

- 13 janvier, des pluies exceptionnellement fortes, des inondations et des coulées de boue dans le sud-est du Brésil ont tué plus de 420 personnes. 

- 20 janvier, la première place pour le PIB par habitant est occupée par le Qatar, qui tire son épingle du jeu dans le secteur bancaire et pétrolier. Le Liechtenstein et le Luxembourg sont deuxième et troisième, et la quatrième place revient aux Bermudes, qui comptent moins parce qu'elles sont encore moins peuplées et que leurs résidents profitent du succès de leur industrie des services financiers. Singapour est passé de la 8e à la 5e place devant la Norvège, et cette dernière a augmenté son avance sur les États-Unis, passant de 20 % en 2009 à 27 % en 2010. Toutefois, en termes de PIB par habitant, les États-Unis continuent de devancer le Canada, la Grande-Bretagne, la Suisse et la plupart des autres puissances européennes. 

- 25 janvier, une semaine après qu'un manifestant s'est immolé par le feu en Égypte pour copier une manifestation en Tunisie, des manifestations massives éclatent au Caire, à Alexandrie et dans d'autres villes égyptiennes très fréquentées. 

- 25 janvier, de nouveaux chiffres économiques ont été publiés par le CIA Factbook. Ces derniers chiffres montrent que les Etats-Unis sont le troisième producteur de pétrole, non loin derrière la Russie et l'Arabie Saoudite, et qu'ils ont une production près de deux fois supérieure à celle du pays qui occupe la quatrième place : l'Iran. Mais les États-Unis sont en tête pour la consommation de pétrole. Les derniers chiffres (pour l'année 2009) montrent que la consommation américaine de pétrole s'élève à 18,69 millions de barils par jour, contre 13,68 millions de barils pour l'Union européenne, plus peuplée, et 8,2 millions pour la Chine, qui occupe la troisième place. La Russie et l'Arabie saoudite ne consomment qu'environ un cinquième de ce qu'elles produisent. Les États-Unis consomment deux fois plus qu'ils ne produisent.

-Suite du PRINTEMPS ARABE : début du mouvement de protestations en Jordanie (7 janvier 2011), révolution égyptienne (25 janvier 2011), révolution yéménite (27 janvier 2011), soulèvement contre Mouammar Kadhafi en Libye (15 février 2011), soulèvement à Bahreïn (14 février 2011), mouvement de protestations au Maroc (20 février 2011), soulèvement contre Bachar el-Assad en Syrie (15 mars 2011). Dans plusieurs pays (Tunisie, Maroc, Égypte), les élections qui suivent les révolutions ou les mouvements de contestation seront remportées par les partis islamistes. 

- 1er février Les gens sont de nouveau dans les rues d'Égypte pour demander à l'unisson que le président Moubarak se retire - 1er février En réponse à des manifestations de moindre ampleur, le roi Abdallah de Jordanie limoge son cabinet et nomme un nouveau premier ministre - 2 février Au Yémen, pour la deuxième journée de la rage, des milliers de personnes dans les villes de Sana'a, Aden et Taiz protestent contre l'amendement constitutionnel du gouvernement permettant au président Saleh de briguer un nouveau mandat. - 5 février ABC News décrit la nouvelle fortune de la famille d'Hosni Moubarak comme allant "de 40 à 70 milliards de dollars selon certaines estimations." C'est proche de la fortune de Bill Gates. 11 février, Omar Suleiman a annoncé que Moubarak avait "chargé le conseil supérieur des forces armées d'administrer les affaires du pays." Un porte-parole de l'armée a annoncé que "les forces armées sont déterminées à parrainer les demandes légitimes du peuple". 

- 8 février Contrairement aux attentes de certains, "l'une des plus grandes manifestations jamais organisées" a lieu en Égypte, selon Reuters. 

- 10 février, en Bolivie, une foule est en colère contre le président Morales à cause des pénuries alimentaires et de la hausse des prix. 

- 16-25 février, Libye. Le 16, la police disperse brutalement des opposants au régime du colonel Mu’ammar al-Kadhafi qui organisaient un sit-in à Benghazi, deuxième ville du pays, pour protester contre l'arrestation d'un avocat militant des droits de l'homme. Le 17, les manifestations organisées dans le cadre de la «journée de la colère», à l'appel de l'opposition, lancées sur le réseau social Facebook, sont sévèrement réprimées par les forces de l'ordre. Le 22, le colonel Kadhafi fait une brève apparition télévisée alors qu'une rumeur faisait état de sa fuite au Venezuela. Plus tard dans la journée, alors que Benghazi, Tobrouk et Ajdabiya sont tombées aux mains des insurgés, il prononce un long discours télévisé dans lequel il se dit prêt à « nettoyer la Libye maison par maison ». Le 22 également, le Conseil de sécurité de l'O.N.U. demande la fin immédiate des violences en Libye et des mesures pour répondre aux demandes légitimes de la population. La Ligue arabe annonce la suspension de la Libye de ses instances « jusqu'à ce que les autorités libyennes acceptent les revendications ». Le 23, de nombreux États évacuent leurs ressortissants résidant en Libye, tandis que l'Union européenne et les États-Unis menacent les dirigeants du pays de sanctions. Le 25, dans une nouvelle allocution télévisée, le colonel Kadhafi appelle ses partisans à « défendre la Libye », alors que les forces loyalistes ne contrôlent plus que Tripoli et Syrte.  

- 17 février, après des jours de protestation, l'armée de Bahreïn fait ce que l'armée égyptienne n'a pas fait : réprimer et disperser les manifestants. Au Bahreïn, les militaires ont attaqué les manifestants avec des tanks, des gaz lacrymogènes, des fusils à pompe et des grenades. 

- 17 février, dans la capitale de la Libye, Tripoli, les manifestants dans les rues sont pro-gouvernementaux. La Libye a connu sa révolution, à partir de 1969, dirigée par Mouammar el-Kadhafi. Des manifestations anti-Kadhafi apparaissent dans les villes de la côte est, à Al Bayda et Benghazi. 18 février, des centaines de manifestants sont signalés dans les rues des principales villes de Libye, aux côtés des forces gouvernementales. Human Rights Watch fait état de 24 morts. - 24 février, de nouveaux combats en Libye. Kadhafi s'exprime sur la télévision d'État et impute la révolte contre son régime à Al-Qaida et à Oussama Ben Laden.  25 février, les forces anti-Kadhafi dans l'est de la Libye s'unissent et établissent leur propre loi et ordre. 

- Les populations d'Egypte, de Bahreïn, du Yémen et d'Irak expriment leur solidarité avec les forces anti-Kadhafi en Libye. Dans au moins dix villes d'Irak, des dizaines de milliers de personnes manifestent. 27 février, le Conseil de sécurité des Nations Unies a adopté hier des sanctions contre Kadhafi et les membres de sa famille, et il a voté le renvoi de Kadhafi devant la Cour pénale internationale. 

- 2 mars, des islamistes assassinent le ministre pakistanais des minorités Shahbaz Bhatti, un chrétien. 

- 2-31 mars, Libye. Le Guide d'un « nouveau Vietnam » si les occidentaux décident d'intervenir. De leur côté, les insurgés appellent l'O.N.U. à autoriser des frappes aériennes et à instaurer une zone d'exclusion aérienne. Le 5, les insurgés formalisent la composition du Conseil national de transition de trente membres, mis en place en février à Benghazi, berceau de la rébellion, et présidé par Mustafa Abdeljalil, ancien ministre de la Justice. La France est le premier pays à reconnaître le Conseil national de transition comme le représentant légitime du peuple libyen. - 17 mars, le Conseil de sécurité des Nations unies adopte une résolution qui prévoit « une interdiction de tous les vols dans l'espace aérien de la Libye », renforce les sanctions contre le régime libyen et autorise « toutes les mesures nécessaires pour protéger les populations et les zones civiles [...] tout en excluant le déploiement d'une force d'occupation étrangère ». Le texte présenté par la France est approuvé par dix voix contre cinq abstentions, celles de la Chine, de la Russie, de l'Allemagne, de l'Inde et du Brésil. Le 19 mars, la coalition internationale, menée par les États-Unis, la France et le Royaume-Uni, effectue ses premières frappes aériennes contre les forces libyennes qui menacent Benghazi. Les bombardements continuent les jours suivants, visant le système de défense antiaérienne et les lignes de ravitaillement des forces loyalistes. Le 27, les pays membres de l'O.T.A.N. parviennent à un accord pour que l'Alliance prenne le commandement de toutes les opérations militaires en Libye. Le 30 également, le ministre des Affaires étrangères libyen Moussa Koussa, homme fort du régime, se réfugie à Londres. Le 31, l'O.T.A.N. prend le commandement des opérations militaires en Libye.

- 5 mars, selon le sondage mondial Gallup, seuls 6 % des Chinois se considèrent comme heureux. Le Danemark est en tête avec 82 %. En 2010, les États-Unis étaient classés ex aequo à la 14e place avec 57 %. 

- FUKUSHIMA DISASTER - 11-2 mars, le Japon a subi un tremblement de terre pire que celui de 8,4 de Jogan en l'an 869. Le séisme d'hier a été mesuré à 8,8 sur l'échelle de Richter. On compte à ce jour 1 700 morts et environ 10 000 personnes sont portées disparues. Le tsunami qui a accompagné le séisme a fait des ravages. - 18 mars, le gouvernement japonais continue d'assurer que le risque de radiation de la centrale nucléaire Fukushima endommagée est pratiquement nul au-delà de 20 kilomètres. - 31 mars, l'ONU demande au Japon d'envisager d'étendre la zone d'évacuation autour des réacteurs nucléaires de Fukushima d'un rayon de 20 kilomètres à 40 kilomètres - au-delà duquel, selon elle, des limites de radiation sûres existent. - Le 12 octobre 2012, la compagnie d'électricité japonaise Tepco, qui exploite la centrale nucléaire de Fukushima Daiichi, a admis pour la première fois qu'elle avait minimisé le risque de tsunami, de peur qu'une fermeture soit exigée pour améliorer la sécurité ...

- 18 mars 18, Kadhafi change ses plans et se met en accord avec l'ONU en déclarant un cessez-le-feu, "pour protéger les civils". Les autorités yéménites poursuivent leur répression sanglante. - 20 mars, les forces de la coalition endommagent les lignes d'approvisionnement étendues de Kadhafi, en particulier sa longue ligne d'approvisionnement vers Benghazi. Elles bombardent et paralysent les troupes et le matériel pro-Kadhafi près de Benghazi. - 25 mars, en Syrie, le régime Assad, une dictature héréditaire, dit envisager des réformes, notamment l'ouverture des médias, l'autorisation des partis politiques et la levée de la loi d'urgence en vigueur depuis 1963. 

- 28 mars, le Qatar est le premier pays arabe à reconnaître le gouvernement anti-Kadhafi de Libye. - 29 mars, les alliés français, britanniques et allemands du président Obama sont d'accord avec sa déclaration selon laquelle le peuple libyen devrait avoir "l'espace politique pour déterminer son propre avenir". - 1er avril, énormes manifestations de protestation au Yémen et en Syrie. En Syrie, les gens crient à nouveau à la "liberté". 

- 3 avril, en Côte d'Ivoire, les résultats de l'élection présidentielle de fin novembre sont décidés par une guerre civile. Les Nations Unies ont déclaré vainqueur l'opposant Alassane Ouattara. Le président sortant, Laurent Gbagbo, a refusé de partir et a ordonné aux forces de maintien de la paix de l'ONU de quitter le pays. 

- 1er mai, Oussama BEN LADEN est abattu lors d'un raid des Navy Seals américains. - 5 mai, Twitter démontre à nouveau ses capacités. Peu avant l'assaut contre Ben Laden, un tweet de Sohaib Athar, d'Abbottabad, au Pakistan, informe le monde qu'un hélicoptère plane au-dessus de lui et qu'il ne s'agit peut-être pas d'un appareil pakistanais. 

- 15 mai 2011, naissance d'un mouvement de manifestations, anti-austérité et non violent, sur la Puerta del Sol, en Espagne, à Madrid, mouvement des Indignés ( INDIGNADOS) ou Mouvement 15-M (Movimiento 15-M), rassemblant des centaines de milliers de manifestants dans une centaine de villes, se prolongeant par divers modes d’action et se propageant à travers divers réseaux sociaux (Democracia Real YA, Juventud Sin Futuro).

- 16 mai, la Cour pénale internationale demande l'arrestation de Mouammar Kadhafi et de deux autres personnes pour crimes contre l'humanité. 

- 20 mai, le président Obama annonce son soutien aux transitions vers la démocratie au Moyen-Orient. Il réprimande le Bahreïn et le président syrien Bachar Assad et appelle à un règlement avec les Palestiniens comprenant des échanges de terres et un retour aux frontières de 1967. 

- 1er-30 juin, Libye. Escalade des opérations militaires occidentales. Le 7, les forces de l'O.T.A.N. mènent les raids les plus violents sur Tripoli depuis le début de leur intervention. Le régime libyen dénonce la mort de trente et une personnes. Le 24, une frappe de l'O.T.A.N. détruit des installations du complexe pétrolier de Brega, faisant de nouvelles victimes civiles. Le 29, la France reconnaît avoir parachuté des armes légères et des munitions aux rebelles, au cours du mois, en dépit de l'embargo imposé à la Libye en février par le Conseil de sécurité des Nations unies. Le 30, le sommet des chefs d'État de l'Union africaine réuni à Malabo (Guinée équatoriale) préconise, au terme de vifs débats, l'ouverture de « négociations » entre le régime et les rebelles en vue de discuter de « l'agenda pour la transition démocratique », sans demander le départ du colonel Kadhafi. Le 12 juillet, l'Assemblée nationale française approuve à une très large majorité la poursuite de l'intervention des forces armées françaises en Libye engagée depuis mars.

- juin, lancement de Twitch, un site de streaming qui sera utliser dans la diffusion des parties de jeux vidéo en direct. Il sera racheté en 2014 par Amazon ...

- 12 juin, le militant d'Al-Qaida le plus recherché par le FBI en Afrique, Fazul Abdullah Mohammad, a été abattu il y a quelques jours à un poste de contrôle gouvernemental en Somalie. Il est soupçonné d'avoir joué un rôle clé dans les attentats à la bombe contre les ambassades américaines au Kenya et en Tanzanie en 1998 et dans l'attaque de cibles israéliennes au Kenya en 2002. 

- 15 juin, devant la commission sénatoriale de l'énergie et des ressources naturelles, Tom Tidwell, chef du service forestier américain, parle de saisons d'incendies qui se sont allongées de plus de 30 jours et déclare : "Nos scientifiques pensent que cela est dû à un changement climatique". 

- 17 juin, le ministre russe des affaires étrangères réaffirme que la Russie opposera son veto à la résolution de l'ONU qui condamne les brutalités commises par le régime d'Assad, une résolution qui demande également que les observateurs des droits de l'homme de l'ONU soient autorisés à entrer en Syrie et que les pays cessent de fournir des armes au régime d'Assad. La Russie est un allié et un fournisseur d'armes du régime d'Assad. 

- 18 juin, le gouvernement grec n'a pas perçu suffisamment de recettes pour couvrir ses dépenses, sans parler de l'excédent nécessaire au remboursement de ses dettes. La dette publique s'est aggravée parce que, dit-on, l'activité économique a diminué avec le plan d'austérité du gouvernement.

- 3 juillet, la démocratie triomphe au Royaume de Thaïlande. Le nouveau premier ministre sera Yingluck Shinawatra, sœur de Thaksin Shinawatra, exilé, qui a été chassé par un coup d'État militaire et était le héros des manifestants des chemises rouges et d'une grande partie de la population rurale. Les citadins aisés n'appréciaient pas ses réformes et l'augmentation des impôts. Le Premier ministre sortant concède la victoire à sa rivale - la première femme Premier ministre de Thaïlande. 

- 4 août -3 septembre, Chili, au terme d'une journée de manifestations d'étudiants dans la capitale et les grandes villes du pays réclamant un enseignement public et gratuit, plus de huit cents personnes sont interpellées, ce sont les manifestations les plus importantes depuis le retour de la démocratie en 1990. Soutenues par les syndicats de la fonction publique et du secteur minier, elles illustrent l'étendue du mécontentement social à l'encontre du gouvernement du président Piñera, élu en janvier 2010. La Centrale unitaire des travailleurs, principal syndicat du pays, se joindra aux étudiants, appelant à une grève générale en faveur de l'abandon du modèle économique libéral hérité de la dictature du général Augusto Pinochet, et d'une redistribution plus juste des fruits de la croissance. Jugée illégale par le gouvernement, la grève sera brutalement réprimée, provoquant des dizaines de blessés et des centaines d'arrestations...

- 20 juillet, Menace de famine dans la Corne de l'Afrique - Le bureau de la Coordination des affaires humanitaires des Nations unies décrète «l'état de famine » dans deux régions du sud de la Somalie. L'exceptionnelle sécheresse qui sévit dans la Corne de l'Afrique, la plus grave depuis soixante ans, menace douze millions de personnes en Éthiopie, au Kenya et surtout en Somalie, pays en proie à la guerre civile, ainsi qu'en Ouganda et à Djibouti. Des milliers de personnes fuient la Somalie à destination du Kenya, tandis que les insurgés islamistes Al-Shabab, qui contrôlent les régions les plus touchées, s'opposent aux interventions humanitaires internationales...

- Août 10, les offensives armées du régime d'Assad dans les villes et les villages se poursuivent - les dernières dans le nord-est de la Syrie. Entre-temps, le roi saoudien Abdallah a dénoncé les offensives comme étant inacceptables, ce qui a encouragé la population sunnite de Syrie. L'Arabie saoudite, Bahreïn et le Koweït ont retiré leurs ambassadeurs de Syrie. Le ministre turc des affaires étrangères a exhorté hier Assad à cesser de tuer les manifestants. L'agence de presse officielle syrienne a répondu de manière provocante aux critiques d'Assad en annonçant la volonté du gouvernement de combattre sans relâche les "groupes terroristes", en référence aux quelques personnes qui se sont armées plutôt que de se présenter au massacre. La majorité des manifestants restent non-violents avec l'espoir d'une érosion plus importante du soutien à Assad au sein du pays.  

- 17 août, en Inde, les citoyens en ont assez de ce qu'ils décrivent comme la corruption de la classe politique. Le chef de file du mouvement, Anna Hazare, a entamé une grève de la faim parce que seule une partie de sa proposition de loi bénéficie du soutien du gouvernement. Le gouvernement a arrêté Hazare pour le protéger de lui-même, et aujourd'hui, des dizaines de milliers de personnes sont dans les rues pour lui, manifestant leur soutien. 

- 18 août, au Chili, une commission d'enquête sur les violations des droits de l'homme sous le règne du général Pinochet (1973-90) ajoute 9 800 personnes à la liste des personnes détenues comme prisonniers politiques et torturées, portant le total des victimes reconnues à 40 018.

- 19 août, le président Obama a exigé que Bachar al- Assad, président de la Syrie, se retire, et la secrétaire d'État Clinton a déclaré : " La transition vers la démocratie en Syrie a commencé. " Il s'agit d'une action coordonnée avec les dirigeants de la Grande-Bretagne, de la France, de l'Allemagne et de la Turquie. Avec l'Union européenne, elle comprend le gel des avoirs syriens et des sanctions contre l'achat de pétrole syrien. Le mouvement de protestation en Syrie est décrit comme étant encouragé. On a également appris hier qu'Assad a déclaré au Secrétaire général des Nations Unies Ban Ki-moon que les opérations militaires et policières contre les manifestants avaient pris fin. Aujourd'hui, l'armée syrienne a attaqué les populations de plusieurs villes, et 20 autres personnes auraient été tuées. - 21 août, les rebelles se rapprochent de Tripoli. - 22 août, ampleur avec laquelle les habitants de Tripoli sont sortis dans les rues pour célébrer la fin du régime de Kadhafi, seul un cinquième de Tripoli serait contrôlé par les forces de Kadhafi.

- 21 août, une guerre interethnique pour les ressources au Sud-Soudan a tué au moins 500 personnes. Il y a compétition pour les ressources en terre et en eau, et les pasteurs Murle sont accusés d'agression. On estime que 40 000 têtes de bétail ont été volées, les populations dépendant de leur bétail pour se nourrir. Des villages ont été réduits en cendres.

- 8-27 août, Union européenne. Tension sur les marchés financiers et plans d'austérité des gouvernements - Alors que les valeurs boursières continuent de chuter et que la pression des marchés financiers sur l'Espagne et l'Italie s'accentue, le président de la Banque centrale européenne (B.C.E.) Jean-Claude Trichet annonce que celle-ci interviendra pour racheter de la dette espagnole et italienne sous forme d'obligations d'État. Cette décision fait suite à l'engagement pris par Madrid et Rome d'adopter des mesures d'austérité supplémentaires, et à celui de Paris et de Berlin de faire ratifier par leurs Parlements, d'ici à la fin de septembre, l'utilisation effective du Fonds européen de stabilité financière (F.E.S.F.), lequel avait été créé en juin en vue d'aider les pays de la zone euro en difficulté. Les valeurs des banques européennes qui détiennent de la dette souveraine de pays vulnérables, comme celles de la Société générale, sont vivement attaquées sur les marchés boursiers, à la suite de rumeurs sur le risque de défaut de l'Espagne et de l'Italie. La chute des valeurs bancaires reflète la préoccupation des marchés concernant la crise des dettes souveraines. Le 12, le gouvernement italien adopte un nouveau plan d'austérité (taxation des plus hauts revenus et forte diminution du personnel et des dotations budgétaires des collectivités locales) mais le président du Conseil Silvio Berlusconi obtiendra l'abandon du projet de taxation des hauts revenus. Le 16, le président français Nicolas Sarkozy et la chancelière allemande Angela Merkel, réunis à Paris, expriment leur intention de renforcer l'intégration économique au sein de la zone euro en instaurant un « gouvernement économique » qui réunirait les chefs d'État et de gouvernement deux fois par an, l'inscription dans la Constitution des dix-sept États de la zone euro de la « règle d'or » comme principe de l'équilibre budgétaire, la création d'une taxe sur les transactions financières au sein de l'Union européenne, et la fixation de taux et d'assiette identiques pour l'impôt sur les sociétés en France et en Allemagne. Le 16 également, la directrice générale du F.M.I. Christine Lagarde met en garde les gouvernements contre une trop grande rigueur budgétaire, dans une tribune publiée dans le Financial Times et intitulée « Ne faites pas caler la reprise mondiale en bloquant les budgets ». Le 23, le président du gouvernement espagnol José Luis Rodríguez Zapatero annonce de nouvelles mesures de rigueur.

- 9 septembre, des centaines de personnes meurent chaque jour de la famine en Somalie, selon les rapports. L'ONU estime que quatre millions de personnes, soit plus de la moitié de la population somalienne, vivent dans des zones de famine, principalement dans le sud du pays, toujours contrôlé par les extrémistes islamiques. L'agence alimentaire de l'ONU, le Programme alimentaire mondial, interdit à son personnel de se déplacer au-delà de la base militaire de l'aéroport de Mogadiscio, la plus grande ville et capitale de la Somalie, et l'agence de l'ONU a du mal à trouver des compagnies maritimes prêtes à envoyer leurs navires à Mogadiscio à travers les eaux infestées de pirates.

- 11 Septembre, Occupy movement - "Occupy Wall Street", mouvement de manifestation de contestation pacifique dénonçant les abus du capitalisme financier, soutenu par l' Adbusters Media Fondation qui a son siège au Canada...

- 13 septembre, l'ambassadeur de Libye aux États-Unis, Ali Suleiman Aujali, écrit : "Notre feuille de route pour la construction de la démocratie et de la société civile comprend la rédaction d'une constitution par une autorité représentative, l'approbation de la constitution par un référendum populaire et, ensuite, pour la première fois dans l'histoire de la Libye, la tenue d'élections libres pour un gouvernement représentatif. Il y a beaucoup de travail à faire. L'une de nos tâches les plus importantes sera de prévenir de nouveaux troubles. L'ordre du jour doit être la justice et non la vengeance."

- 14 septembre, le journaliste Nicholas Shaxson écrit : "Plus de la moitié du commerce mondial passe, au moins sur le papier, par des paradis fiscaux. Plus de la moitié des avoirs bancaires et un tiers des investissements directs étrangers des multinationales sont acheminés à l'étranger..... On estime que les États-Unis perdent 100 milliards de dollars par an à cause des abus fiscaux offshore."

- Sep 18, à Jakarta, des dizaines de femmes portant des minijupes protestent, une pancarte indiquant : " Ma minijupe, mon droit ". Une autre pancarte dit : " Ne nous dites pas comment nous habiller ; dites-leur de ne pas violer. " Le gouverneur de Jakarta, Fauzi Bowo, présente des excuses pour avoir averti les femmes qu'elles pouvaient éviter d'être violées en ne portant pas de jupes courtes.

- 20 sept., lLe président Obama déclare que les riches et les entreprises devraient payer leur " juste part " pour réduire le déficit. John Boehner, président de la Chambre des représentants, réagit en disant : " Dresser un groupe d'Américains contre un autre, ce n'est pas faire preuve de leadership. " Il accuse Obama de se livrer à la lutte des classes.

- 22 septembre, dans toute l'Arabie saoudite, la campagne pour les élections municipales a commencé. Aucune institution gouvernementale n'est autorisée à apporter un soutien moral ou financier à un candidat. Les candidats ne sont pas autorisés à faire campagne en tant que membre d'un groupe ou d'une tribu ou à utiliser des identifications religieuses ou historiques. Les candidats sont tenus de maintenir la transparence de leurs sources de soutien financier.

- 23 sept,  Rupiah Banda, de Zambie, exprime sa satisfaction que l'élection qu'il a perdue le 20 septembre se soit déroulée de manière démocratique et civilisée. Le nouveau président, Michael Sata, prête serment aujourd'hui et parle de son engagement envers la règle de droit et la lutte contre la pauvreté et la corruption.

- 24 septembre, aux Nations Unies, hier, le dirigeant palestinien Mahmoud Abbas a reçu une ovation de l'Assemblée générale lorsqu'il a présenté une demande de reconnaissance d'un État palestinien par les Nations Unies. Il souhaite des frontières antérieures à 1967 et décrit la construction de colonies israéliennes comme une occupation militaire coloniale et un obstacle à une résolution avec Israël. Le premier ministre israélien, Benjamin Netanyaho, a également pris la parole. Il a affirmé que la question des colonies peut être résolue et a suggéré qu'Israël continue d'occuper la Cisjordanie au nom de sa sécurité. Il souhaite un accord avec les Palestiniens qui offre à Israël la paix plutôt que la pluie de roquettes qui a suivi le retrait d'Israël de Gaza.

- 26 septembre, la peur d'une catastrophe économique en Europe est omniprésente. La Grèce doit plus d'argent qu'elle ne peut en payer. Les pays de la zone euro, la Grande-Bretagne et les républicains américains sont en mode austérité, tandis que certains économistes, dont Austan Goolsbee aux États-Unis, estiment que l'austérité n'apporte pas la croissance nécessaire pour sortir de la crise. Paul Krugman se plaint que certains en Europe "ne semblent pas du tout prêts à reconnaître un fait crucial, à savoir que sans des politiques fiscales et monétaires plus expansionnistes dans les économies les plus fortes d'Europe, toutes leurs tentatives de sauvetage échoueront". M. Goolsbee affirme qu'il est crucial de mettre désormais l'accent sur la croissance économique plutôt que sur l'austérité. De leur côté, les conservateurs applaudissent les mesures d'austérité et s'en prennent à ce qu'ils considèrent comme de la prodigalité. Certains pensent que le problème de la Grèce tient davantage à l'évasion fiscale qu'à la prodigalité, et aujourd'hui en Grèce, les personnes qui partagent ce point de vue poursuivent leurs manifestations contre la stratégie d'austérité du gouvernement.

- 1er oct., les analystes s'inquiètent du fait que la révolte en Syrie, qui a débuté pacifiquement il y a six mois, est en train de se transformer en un conflit armé. - 2 octobre, la logique de la poursuite de la violence d'Assad contre les manifestants se met en place - différente des événements au Maroc, où les manifestants n'ont pas été la cible de tirs. Selon Anthony Shadid du New York Times, dans la troisième plus grande ville de Syrie, Homs, "un semblant de guerre civile a éclaté". Là-bas, des manifestants armés se qualifient de révolutionnaires et des échanges de coups de feu éclatent toutes les quelques heures.

- 5 Oct., les vetos russe et chinois au Conseil de sécurité de l'ONU concernant les sanctions contre le régime Assad réduisent l'espoir d'une voie pacifique vers la démocratie en Syrie. L'ambassadrice américaine Susan Rice déclare que la Russie et la Chine doivent "répondre au peuple syrien". Des drapeaux russes et chinois sont brûlés en Syrie. Pendant ce temps, la Turquie maintient son embargo et s'oriente vers un conflit plus important avec la Syrie alors que la guerre civile en Syrie commence - 8 octobre, dans toute la Syrie, des manifestations pacifiques ont eu lieu après la prière du vendredi. Le président russe Medvedev a envoyé un message à Bachar al-Assad pour lui dire qu'il doit se réformer ou partir.

- 16-31 octobre, Libye. Chute de Syrte, mort du colonel Kadhafi et fin de la guerre - Le 20, au terme d'un siège de plus d'un mois, les rebelles pénètrent dans Syrte détruite par les bombardements. Le convoi à bord duquel le colonel Kadhafi tentait de fuir est touché par une frappe de l'O.T.A.N. Capturé vivant par les rebelles, le Guide déchu est tué dans des circonstances obscures. L'annonce de sa mort est accueillie dans la liesse en Libye, et saluée par la communauté internationale.  Le 23, le Conseil national de transition (C.N.T.) proclame la « libération » du pays ainsi que la fin du conflit engagé depuis février, dont le bilan s'élève à quelque trente mille morts. Le président du C.N.T., Mustafa Abdeljalil, affirme que la charia sera la principale source de la nouvelle Constitution, laquelle doit être rédigée dans un délai de huit mois, avant la tenue d'élections générales, prévue un an plus tard. Le 24, l'organisation Human Rights Watch appelle le C.N.T. à ouvrir une enquête sur l'exécution sommaire d'une cinquantaine de partisans du colonel Kadhafi, dont les corps ont été découverts à Syrte.

- 9 octobre, le guide suprême iranien, l'ayatollah Khameni, décrit les soulèvements au Moyen-Orient comme un "réveil islamique" et prédit que ces soulèvements suivront la voie empruntée par l'Iran lors de sa révolution de 1979. Le Premier ministre turc Erdogan soutient au contraire la démocratie laïque. Il a été accueilli par des foules enthousiastes lors de sa récente visite en Afrique du Nord, et le régime iranien l'a accusé d'agir conformément aux objectifs de l'Amérique. L'Iran soutient le régime d'Assad en Syrie, tout comme le premier ministre chiite d'Irak, al-Maliki. Le régime iranien qualifie le comportement des hommes d'État turcs à l'égard de la Syrie de "mauvais" et prévoit que si la Turquie ne se corrige pas, "le peuple turc se détournera d'elle sur le plan intérieur et les pays voisins de Syrie, d'Irak et d'Iran réévalueront leurs liens politiques". (Haaretz.com)

- 9 octobre, extension aux Etats-Unis du "OCCUPY MOVEMENT", qui exprime son opposition aux inégalités sociales et économiques et au manque de "démocratie réelle" perçue dans le monde. La première manifestation d’occupation médiatisée fut "Occupy Wall Street" au Zuccotti Park de New York, le 17 septembre 2011. Le 9 octobre, des manifestations d’occupation étaient en cours dans plus de 951 villes dans 82 pays et dans plus de 600 communautés aux États-Unis. Le 12 octobre 2011, le conseil municipal de Los Angeles est devenu l’un des premiers organes gouvernementaux aux États-Unis à adopter une résolution exprimant son soutien informel au mouvement Occupy. A partir du 25 octobre (Oakland), les autorités avaient dégagé la plupart des principaux camps, et les derniers sites les plus médiatisés, à Washington et à Londres, seront expulsés en février 2012. Le mouvement Occupy s’est inspiré en partie du Printemps arabe (Arab Spring), du Mouvement vert iranien (Iranian Green Movement) de 2009 et du Mouvement des Indignés espagnols (Indignados Movement), ainsi que de la vague mondiale de protestations anti-austérité de 2010, avec un slogan "We are the 99%" et le format #Occupy hashtag...

-10 octobre, Fareed Zakaria déclare dans son émission de télévision que "Les États-Unis reculent dans la plupart des mesures de la compétitivité mondiale. Catégorie après catégorie - financement réel du capital-risque, recherche et développement - l'Amérique a chuté loin derrière des pays comme le Japon, la Corée du Sud et la Suède." Le chroniqueur Thomas Friedman s'associe à ce constat avec son nouveau livre, "That Used to Be Us : How America Fell Behind in the World It Invented and How We Can Come Back", et affirme que les États-Unis ne sont plus en tête en matière d'innovation.  

- 11-31 octobre, Union européenne. Adoption du second plan d'aide à la Grèce et annonce par Athènes d'un référendum. Le 27, à Bruxelles, au terme de longs débats, les pays de la zone euro entérinent un plan d'aide à la Grèce de 100 milliards d'euros, auxquels s'ajoutent 30 milliards destinés à renflouer les banques grecques. Il décide en outre d'annuler 50% de la dette grecque détenue par les banques privées (soit 100 milliards d'euros), de façon à ramener le ratio d'endettement du pays de 165% à 120% du P.I.B. d'ici à 2020. En revanche, les Dix-Sept ne trouvent pas d'accord sur l'augmentation des moyens du F.E.S.F., jugés insuffisants pour aider les États en difficulté. Ils entérinent une recapitalisation des banques européennes, lesquelles devront renforcer leurs fonds propres pour atteindre un ratio de 9% d'ici à juin 2012, pour un montant de 106 milliards d'euros. Enfin, les dirigeants européens progressent sur la voie de l'intégration économique et financière de la zone euro en imposant notamment que les budgets des pays très endettés soient examinés par la Commission européenne avant leur adoption par les parlements nationaux concernés et que leur application soit surveillée par Bruxelles. Le 31, le Premier ministre grec Georges Papandréou crée la surprise en proposant de soumettre à référendum dans son pays, en janvier 2012, le plan européen d'aide à la Grèce conclu le 27.

- 11 octobre, Ukraine. Un tribunal de Kiev condamne l'ex-Première ministre Ioulia Timochenko, l'égérie de la «révolution orange» de 2004, à sept ans de prison, trois ans d'inéligibilité et 140 millions d'euros d'amende. Celle-ci est reconnue coupable d'abus de pouvoir pour avoir signé avec son homologue russe Vladimir Poutine, en janvier 2009, un contrat gazier jugé «contraire aux intérêts de l'État ukrainien», qui lie pour dix ans la compagnie nationale Naftogaz au groupe russe Gazprom. Ioulia Timochenko dénonce le « lynchage politique » orchestré par son rival, le président Viktor Ianoukovitch, avant les élections législatives de 2012. Bruxelles, qui est sur le point de conclure un accord d'association avec Kiev, ainsi que Washington expriment leurs réserves concernant ce verdict, tandis que Moscou en dénonce le caractère antirusse.

- 12 octobre, le Premier ministre Julia Gillard se réjouit de l'adoption d'une loi sur la taxe carbone. Elle a annoncé : "Aujourd'hui est un jour important pour les Australiens et les Australiens du futur qui veulent voir un meilleur environnement."

- 12 octobre, les Birmans se réjouissent de la libération de 180 prisonniers politiques. En mars dernier, un nouveau parlement dirigé par des civils a prêté serment et le gouvernement militaire a été officiellement dissous. Le général Than Shwe reste président du Conseil d'État pour le développement de la paix. Le chef de l'État est son successeur trié sur le volet. La Ligue nationale pour la démocratie d'Aung San Suu Kyi n'est pas représentée au parlement. Et, selon la BBC, la Birmanie compte toujours environ 2 000 prisonniers politiques.

- 12 octobre, le guide suprême de l'Iran, l'ayatollah Khamenei, démontre sa compréhension de la réalité en déclarant que les manifestations de Wall Street "prendront de l'ampleur et feront tomber le système capitaliste et l'Occident." (The Guardian)

- 17 octobre, Turki al Faisal, ancien chef des services de renseignement de l'Arabie saoudite, parle d'Al-Qaïda "en perte de vitesse partout", y compris en Arabie saoudite où "les cellules d'Al-Qaïda qui avaient été implantées par Ben Laden ont pratiquement toutes été détruites". Il affirme que les talibans en Afghanistan se sont "ramifiés" et que "d'autres sectes et ethnies luttent contre la présence de troupes militaires sur place.

- 20 octobre, Kadhafi est abattu dans sa ville natale de Syrte, où il s'était caché dans un tuyau de drainage. Son rêve d'une démocratie fondée sur la fraternité plutôt que sur un gouvernement représentatif (exprimé dans son Livre vert) est également mort. Qaddari a financé le film "Lion du désert". Ce lion, Omar Mukhtar, était un héros pour les Libyens et pour Kadhafi. Nasser d'Egypte était un autre de ses héros. Kadhafi avait la bravade d'un héros, mais ce n'était pas suffisant.

- 21 octobre, en Espagne, les séparatistes basques de l'ETA renoncent à la lutte armée comme outil pour obtenir l'indépendance, mettant fin à 40 ans de violence.

- 23 octobre, Argentine, réélection de la présidente Cristina Fernández de Kirchner, la présidente sortante dès le premier tour, avec 54% des suffrages.

- 26 octobre, le parti islamiste tunisien, Ennahda, remporte une pluralité de sièges dans un nouveau parlement et travaille à la formation d'un gouvernement de coalition. Ses membres ont identifié leur parti comme le Parti de Dieu. Oren Kessler, dans le Jerusalem Post, a rappelé que le parti a soutenu la prise de contrôle de l'ambassade d'Iran en 1979, que des preuves suggèrent qu'il était responsable du bombardement de quatre hôtels touristiques dans les années 1980 et qu'en 1991, son leader, Rashid Ghannouchi, a appelé à des attaques contre les intérêts américains au Moyen-Orient en réponse à l'invasion de l'Irak par les États-Unis lors de la guerre du Golfe. Kessler ajoute que l'idéologie fondatrice d'Ennahda a été largement façonnée par Sayyid Qutb. Entre-temps, le premier ministre du parti Ennahda en Tunisie, Hamadi Jebali, affirme que les craintes concernant le pouvoir d'Ennahda sont injustifiées. - Le 30 octobre, un Assad défiant envoie des chars et des avions contre Homs. Dans une interview accordée au Sunday Telegraph britannique, il met en garde contre un "tremblement de terre" et la possibilité que la Syrie devienne un autre Afghanistan si l'Occident intervient. YouTube.

- 1er novembre, en Grèce, le soutien politique aux mesures d'austérité du gouvernement se fissure, ce qui fait plonger à nouveau les marchés boursiers. Un sondage montre que la plupart des Grecs ne soutiennent pas les mesures d'austérité du gouvernement. Les Grecs ordinaires ne se rendent pas responsables de la crise de la dette de leur pays, mais blâment les riches qui ont évité de payer des impôts - comme l'ont fait de nombreuses personnes moins fortunées.

- 2 novembre, suite à l'acceptation par l'UNESCO de l'Autorité palestinienne en tant que membre, le premier ministre israélien, Benjamin Netanyahu, a décidé d'accélérer la construction de 2 000 unités de logement prévues à Jérusalem-Est, à Gush Etzion (20 kilomètres au sud-ouest de Jérusalem) et à Ma'aleh Adumim (une cité-dortoir située à dix minutes de route à l'est de Jérusalem). La Grande-Bretagne, la France et l'Allemagne dénoncent la décision de M. Netanyahou.

- 1er-28 novembre, Union européenne. Accentuation de la pression des marchés sur la zone euro. Le G20 présidé par la France consacre l'essentiel de ses débats à la crise de la zone euro. L'Italie, sur laquelle la pression des marchés financiers s'accentue, est contrainte de requérir auprès du F.M.I. une expertise destinée à garantir la mise en œuvre des mesures d'assainissement annoncées. L'Allemagne échoue à lever 6 milliards d'euros d'emprunts sur les marchés financiers, fait sans précédent, n'obtenant que 3,6 milliards d'euros, faute de demande suffisante. Antonis Samaras, leader de Nouvelle Démocratie, parti qui appartient à la nouvelle coalition au pouvoir à Athènes, écrit à l'Eurogroupe et à la troïka (Commission européenne, F.M.I. et B.C.E.) pour les assurer de son soutien au plan de sauvetage de la Grèce conclu en octobre, qui exige de sévères mesures de rigueur auxquelles il s'opposait initialement. L'agence de notation Standard & Poor's dégrade la note de la Belgique, ramenant celle-ci de AA+ à AA, avec une perspective négative. L'agence Moody's menace l'ensemble des pays européens d'une dégradation de leur note en l'absence d'« initiatives politiques majeures dans un proche avenir ».

- Mise en service en 2011 du plus long pont du monde, le pont Danyang-Kunshan, long de 164,8 km, viaduc ferroviaire de la province du Jiangsu, en République populaire de Chine, qui relie les villes de Danyang et Kunshan sur le tracé de la LGV Pékin - Shanghai, avec une section de 9 km au-dessus de l'eau lors de la traversée du lac de Yangcheng. Le grand viaduc de Tianjin est un autre viaduc ferroviaire qui relie les villes de Langfang et Qingxian, section de la ligne à grande vitesse Pékin-Shanghai, d'une longueur de 113km.

 

- 3 novembre, lors d'une réunion de la Ligue arabe au Caire, le régime d'Assad accepte de mettre fin aux attaques contre les civils, de retirer ses troupes et ses chars des rues, de permettre aux journalistes et aux groupes de défense des droits de surveiller les événements et de dialoguer avec les manifestants. Le ministre des affaires étrangères du Qatar se dit "heureux" de l'accord et de ses "frères en Syrie". Quelques tweeteurs ont appelé les membres de la Ligue arabe à "faire preuve de réalisme". Aljazeera rapporte de nouvelles manifestations et davantage de violence de la part du gouvernement.

- 4 novembre À Cuba, une nouvelle loi propose une nouvelle réforme du marché libre : l'achat et la vente de maisons. Depuis 1959, les gens échangeaient leurs biens par le biais d'accords de troc compliqués ou de marchés noirs impliquant des paiements illégaux et des pots-de-vin. (BBC)

- 5 novembre Des islamistes tuent au moins 63 personnes et mettent le feu à des églises à Damaturu, dans le nord-est du Nigeria. Le groupe accusé est Boko Haram (éducation occidentale interdite). Les adeptes seraient influencés par la phrase coranique suivante : "Quiconque ne se conforme pas à ce qu'Allah a révélé fait partie des transgresseurs."  

- 6 novembre, dans le classement annuel 2011 de l'institut Legatum, - un London-based think-tank qui entend promouvoir des politiques qui font passer les gens de la pauvreté à la prospérité -, les États-Unis se classent au 1er rang pour la santé, au 5e rang pour l'esprit d'entreprise et les opportunités, au 10e rang pour la prospérité, au 13e rang pour l'éducation et au 26e rang pour la sûreté et la sécurité. Globalement, les premiers du classement sont les suivants: la Norvège, le Danemark, l'Australie, la Nouvelle Zélande, la Suède, la Canada, la Finlande, la Suisse, les Pays-Bas, les Etats-Unis, l'Irlande, l'Islande, le Royaume-Uni, l'Autriche, l'Allemagne, Singapour, la Belgique, la France, l'Espagne...

- 6 novembre, Bloomberg News rapporte qu'une société de surveillance italienne, Area SpA, est en train de fournir au régime d'Assad le pouvoir d'intercepter, de scanner et de cataloguer pratiquement tous les e-mails qui transitent par le pays. Le système est actuellement en phase de test.

- 9 novembre, le président de la République italienne, Giorgio Napolitano, nomme au poste de président du Conseil des ministres Mario Monti, qui succède à Silvio Berlusconi et forme un gouvernement de «techniciens» devant faire face à la crise économique nationale et européenne. Malgré l'opposition de la Ligue du Nord, il obtient le plus vaste soutien jamais acquis lors d'un vote de confiance au Parlement italien. Il démissionnera en décembre 2012. 

- 10 novembre, en Italie, la hausse des rendements obligataires pèse sur le remboursement de la dette publique. Emprunter de l'argent est plus coûteux. La croissance économique de l'Italie est au point mort, ce qui réduit sa capacité à rembourser sa dette. L'Union européenne annonce que la croissance économique de l'ensemble de la zone euro est au point mort. La récession menace....

- 12 novembre, la Ligue arabe vote la suspension de la Syrie de ses réunions et demande aux États membres de retirer leurs ambassadeurs de Syrie. En Syrie, la télévision d'État décrit la Ligue comme "servant un agenda occidental et américain".

- Selon un rapport des Nations unies, les gaz à effet de serre dans l'atmosphère ont atteint des niveaux record en 2010 et la quantité de dioxyde de carbone dans l'atmosphère a augmenté de près de 40 % depuis le début de l'ère industrielle en 1750.

- 23 novembre, le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu déclare que sa prédiction selon laquelle le printemps arabe se transformerait en une "vague islamique, anti-occidentale, anti-libérale, anti-israélienne et anti-démocratique" est devenue une réalité. Il a accusé les révolutions du printemps arabe de "ne pas avancer, mais de reculer". Il a critiqué les dirigeants occidentaux, et en particulier le président Obama, pour avoir favorisé la démission du dictateur égyptien, Moubarak, du pouvoir. Selon Barak Ravid dans Haaretz (la principale agence de presse israélienne), M. Netanyahu utilise les bouleversements dans le monde arabe "pour justifier l'inaction de son gouvernement vis-à-vis du processus de paix avec les Palestiniens".

- 24 novembre, le roi Hamad promet des réformes après avoir reçu un rapport qu'il a commandé concernant les événements survenus à Bahreïn en février et mars. Le rapport de 500 pages a été rédigé par un professeur de droit égypto-américain, Mahmoud Sharif Bassiouni, un enquêteur chevronné des Nations unies sur les droits de l'homme.  

- 25 novembre, après des jours de manifestations de masse dans toute l'Égypte et la mort de quelque 38 manifestants, le conseil militaire au pouvoir en Égypte a présenté ses excuses au pays. Les foules enflammées dans la rue en veulent plus. Elles veulent que les généraux se retirent. L'administration Obama a soutenu les généraux, mais elle appelle désormais à un "transfert complet du pouvoir à un gouvernement civil ... d'une manière juste et inclusive qui réponde aux aspirations légitimes du peuple égyptien, dès que possible."

- 26 novembre, aux élections marocaines, le parti islamiste de la justice et du développement (PJD) remporte le plus grand nombre de sièges au parlement. Le chef du parti, Abdelilah Benkirane, deviendra le chef du gouvernement marocain, le premier ministre, nommé par le roi Mohamed IV. Le PJD s'est inspiré du parti au pouvoir en Turquie, également appelé Parti de la justice et du développement. Les élections sont décrites au Maroc comme une victoire de la démocratie.

- 29 novembre, le ministre russe des affaires étrangères, Sergei Lavrov, place la Russie dans la logique des événements qui se déroulent en Syrie. Il appelle à de nouvelles tentatives de dialogue politique avec le régime d'Assad. L'échec de la Ligue arabe à faire bouger Assad par le dialogue a été suivi des sanctions économiques de la Ligue et d'un nouvel isolement international de la Syrie. Le ministre français des affaires étrangères, Alain Juppé, déclare publiquement que les jours du gouvernement syrien sont "comptés".

- Le 2 décembre, Bloomberg News rapporte que les équipements de surveillance et de contrôle de l'Internet et du téléphone destinés à la Syrie sont désormais interdits par l'Union européenne.  

- 5 décembre, un article du Los Angeles Times décrit les jeunes militants égyptiens comme entravés dans la politique électorale par leur ego et leur naïveté politique et comme dépassés dans les urnes par des islamistes mieux organisés.

- 6 décembre, l'Institut national de recherche spatiale alerte sur la disparition de 6 238 km² de forêt tropicale au Brésil entre août 2010 et juillet 2011, soit une baisse de 11 % par rapport à l'année précédente, principalement due à l'élevage, aux cultures et à l'exploitation forestière.

- 7 décembre, un smog dense dans la capitale chinoise a entraîné l'annulation de centaines de vols à son aéroport. Des milliers de passagers sont restés bloqués. L'ambassade des États-Unis décrit les niveaux de particules dans la ville de Pékin comme "dangereux". L'ONU considère Pékin comme l'une des villes les plus polluées du monde.

- 9 décembre, Transparency International, organisation non gouvernementale internationale d'origine allemande ayant pour principale vocation la lutte contre la corruption des gouvernements, a publié son classement 2011 de l'indice de perception de la corruption par pays (depuis 1995) et pays exportateurs. Le pays qui obtient le meilleur score est la Nouvelle-Zélande. Le Danemark et la Finlande sont 2e ex-aequo. L'Australie est 8e, la Suisse 9e et le Canada 10e. Les États-Unis sont 24e. L'Égypte est 112e. Le népotisme, les pots-de-vin et le favoritisme y sont décrits comme profondément ancrés dans la vie quotidienne.

- 10 décembre, Robert Edwards, prix Nobel de médecine "pour le développement de la fécondation in vitro" (4 millions d'enfants qui seraient issus cette année de la fécondation in vitro)...

- Le Prix Nobel de la paix 2011 est attribué à trois femmes, Ellen Johnson Sirleaf, présidente du Liberia, Leymah Gbowee, militante libérienne pour la paix en Afrique et Tawakkul Karman, activiste yéménite pour la défense des droits de l'homme.

- 10 décembre, la Syrie a une population supérieure à 2,5 millions d'habitants, la moitié de la population est anti-Assad..

- 10 décembre, attribution du prix Nobel de littérature à Tomas Tranströmer (1955), poète lyrique suédois, lauréat en 2011 «car par des images denses, limpides, il nous donne un nouvel accès au réel ...».

- 12 décembre, les dirigeants européens se sont mis d'accord à Bruxelles la semaine dernière pour renforcer l'intégration économique entre les pays qui utilisent l'euro et pour imposer des sanctions aux États membres qui dépassent une limite de déficit budgétaire. Londres est le plus grand centre financier d'Europe et est plus cosmopolite que New York. Pour protéger son indépendance, la Grande-Bretagne n'adhère pas à l'accord de l'Union européenne. Le Français Sarkozy se plaint qu'il y a désormais clairement "deux Europes"...

- 13 décembre, le gouvernement du Salvador présente ses excuses pour le massacre par l'armée de plus de 1 000 personnes - dont près de la moitié étaient des enfants - en 1981, pendant la guerre contre le Front de libération nationale Farabundo Marti (FMNL). Le FMNL fait désormais partie d'un gouvernement composé d'anciens groupes de guérilla qui a remporté les élections en 2009. (Rapporté par BBC News)

 - 14 déc., concernant les plus grandes manifestations en Russie depuis la chute de l'Union soviétique, visant Vladimir Poutine, Fiona Hill de la Brookings Institution (Washington, DC)rapporte un commentaire qui s'applique également à Margaret Thatcher et Tony Blair en Grande-Bretagne : ils étaient "... énormément populaires lorsqu'ils sont arrivés au pouvoir, et vers la fin de leur mandat, après deux mandats... ils ont commencé à perdre leur popularité. Les gens en ont eu un peu assez de les voir. Donc, en d'autres termes, la marque de M. Poutine s'est éventée, et il n'a pas été en mesure de la revigorer." (Extrait d'une interview du News Hour du 13 décembre).

- 16 décembre, la Russie rejoint l'Organisation mondiale du commerce (OMC), qui compte 153 membres, après dix-huit ans de négociations. (L'OMC décide quand les accords de libéralisation du commerce ont été violés et quand des sanctions commerciales de rétorsion peuvent être imposées).

- 18 décembre, bilan alors que les dernières troupes américaines quittent l'Irak, presque neuf ans après le début de la guerre : nombreux s'accordent à dire que les dirigeants politiques américains ont été incompétents et que des erreurs ont été commises dans la conduite de la guerre. Aux États-Unis, les mille milliards de dollars ou plus dépensés et, surtout, les 4 486 vies militaires américaines perdues et les 32 226 blessés graves sont mis en balance avec les changements intervenus en Irak depuis 2003. Le candidat du parti républicain à la présidence en 2008, le sénateur McCain, reste inflexible sur sa perception de la victoire en Irak, et il décrit avec ferveur le retrait des troupes d'Irak par le président Obama comme mettant en danger "tout ce que nous avons gagné". Les morts civils irakiens sont estimés entre 103 536 et 113 125. La guerre a laissé environ 1,75 million d'Irakiens déplacés. Selon les observateurs irakiens, la guerre a exacerbé les animosités sectaires, . et l'Irak reste un pays instable...

- 19 décembre, Kim Jong-il, dirigeant suprême de la République populaire démocratique de Corée du Nord, meurt. Le "père" est pleuré par une nation d'enfants. Il était le fils du fondateur de la nation, Kim il-Sung, et son fils, Kim Jong-un, âgé de 28 ans, lui succède.  

- Cinquième jour de la répression militaire contre les manifestants au Caire, qui accusent les généraux de retarder le transfert du pouvoir aux civils. - 21 déc., plusieurs milliers de femmes défilent dans le centre pour exprimer leur colère face aux soldats. Selon le New York Times, les historiens ont qualifié le rassemblement des femmes de "plus important depuis une marche de 1919 contre le colonialisme britannique." Sur CNN, l'universitaire Fouad Ajami a décrit les agresseurs comme des membres des forces de sécurité, issus de familles pauvres, mal payés, jaloux des manifestants des classes moyennes et supérieures et mal formés. Mohamed El Baradei indique sur Twitter que le Haut-Commissaire des Nations unies aux droits de l'homme a "exhorté les hauts responsables militaires égyptiens à agir face à la violence ou à risquer de futures poursuites."

- 22 décembre, les médias gouvernementaux nord-coréens font état d'événements remarquables marquant la mort du "Grand Leader", Kim Jong-Il : la glace d'un célèbre lac s'est brisée "si fort qu'elle a semblé faire trembler les cieux et la terre" et une mystérieuse lueur au sommet d'une montagne vénérée. Les incidents sont décrits par les Nord-Coréens comme s'étant produits sur leur montagne sacrée, le Paekdu, à la frontière entre la Corée du Nord et la Chine, où Kim Jong-il serait né.

- 22 décembre, à Bagdad, le pire attentat à la bombe depuis des mois fait au moins 63 morts et environ 185 blessés, alors que les tensions sectaires continuent de diviser l'Iraq et son gouvernement.

- 23 décembre, à Prague, des milliers de personnes se rassemblent pour rendre un dernier hommage à Vacslav Havel, mort à 75 ans, le dramaturge dissident, emprisonné par le régime marxiste-léniniste, qui est devenu président après la chute de ce régime en 1989. À midi aujourd'hui, la nation tchèque a observé une minute de silence. 

- 24 décembre, dans tous les États-Unis, des désordres éclatent dans les magasins alors que les acheteurs luttent pour mettre la main sur une nouvelle paire de chaussures Nike "Air Jordan", qui se vendent environ 180 dollars.  

- 26 décembre, Al Jazeera rapporte que la mer Morte baisse de plus d'un mètre chaque année, entreprises israéliennes et jordaniennes et changement climatique participent à cette évolution. La mer a baissé d'au moins un tiers par rapport à ce qu'elle était il y a cinquante ans. Israël, les Palestiniens et la Jordanie se disputent les terres nouvellement découvertes.

- 29 décembre, en Chine, l'année se termine par un procès rapide et une condamnation à dix ans de prison de Chen Xi pour avoir critiqué le Parti communiste.  

- 29 décembre, des records météorologiques de l'année aux États-Unis : en janvier, des "blizzards paralysants" ont déversé une neige abondante dans 22 États. Au printemps, trois des plus grandes tornades de l'histoire américaine en seulement six semaines ; des précipitations trois fois supérieures à la normale dans la vallée du fleuve Ohio. En août, l'ouragan Irène a "arrosé la côte Est" et déclenché des inondations record dans le New Jersey, l'État de New York et le Vermont ; le Texas a connu sa pire sécheresse en un an ; et à l'échelle nationale, plus de 6 000 records de chaleur ont été battus cette année - sans parler du temps catastrophique qui s'est produit ailleurs dans le monde. Ces conditions météorologiques continuent d'être associées par beaucoup au réchauffement de la planète.

- 30 décembre, malgré l'interdiction internationale du commerce de l'ivoire, ce commerce est en plein essor, la plupart de l'ivoire finissant en Chine ou en Thaïlande. En 2011, 23 tonnes de défenses d'éléphants ont été saisies, représentant au moins 2 500 animaux morts, contre 10 tonnes saisies en 2010.

- 30 déc. en Syrie, les Syriens alaouites continuent de soutenir le dictateur alaouite, Assad, alors que son régime continue de terroriser les communautés, onze mois de protestations, plus de 5 000 morts, les observateurs de la Ligue arabe et le monde entier regardent et les Syriens demandent pourquoi la communauté internationale n'intervient pas....

- - 27 décembre, cinquante observateurs de la Ligue arabe effectuent leur première journée de travail en Syrie, censés vérifier la mise en œuvre d'une initiative de paix et la fin des violences. Enhardies par leur présence, au 31 décembre, de grandes manifestations ont eu lieu dans toute la Syrie, notamment à Douma. Les médias d'État ont montré des rassemblements du gouvernement et ont lancé leurs accusations habituelles de complot orchestré par l'étranger. Le gouvernement semble enfermé dans une hostilité qui l'empêche de faire le moindre geste de réconciliation.  

- Carlo Strenger, "The Fear of insignifiance, searching for Meaning in the Twenty-First Century" (La peur de l'insignifiance nous rend fou)

- Sherry Turkle, "Alone Together" (Seuls ensemble : De plus en plus de technologies, de moins en moins de relations humaines)

- Stephen Greenblatt, "The Swerve: How the World Became Modern"

-  Daniel Kahneman, "Thinking, Fast and Slow" (Système 1 / Système 2: Les deux vitesses de la pensée), Flammarion.

- Yuval Noah Harari, "Sapiens: A Brief History of Humankind" (Sapiens: Une brève histoire de l’humanité)

- Francis Fukuyama, "The Origins of Political Order"

- Frank Dikötter, "Mao's Great Famine: The History of China's Most Devastating Catastrophe, 1958–1962"

- Eli Pariser, "The Filter Bubble"

- Matt Ridley, "The Rational Optimist: How Prosperity Evolves"

- Eva Illouz, "Warum Liebe weh tut" (Pourquoi l'amour fait mal : L'expérience amoureuse dans la modernité)

- Anne Dufourmantelle, "Éloge du risque", Paris, Payot.

- Michel Desmurget, "TV Lobotomie - la vérité scientifique sur les effets de la télévision"

- Vandana Shiva, "Biopiracy: The Plunder of Nature & Knowledge", Natraj Publishers, 2011

- Edith Pearlman, "Binocular Vision: New and Selected Stories"

- Jennifer Egan, "A Visit from the Goon Squad" (Qu'avons-nous fait de nos rêves ?)

- Julian Barnes, "The Sense of an Ending" (Une fille, qui danse)

- Elena Ferrante (1943), "L'amica geniale" (L'Amie prodigieuse)

- Javier Marías, "Los enamoramientos" (Comme les amours)

- Alejandro Zambra , "Formas de volver a casa"

- L'Anglaise Jenny Saville se peint enceinte, dans "Mother and Children", deux bébés dans les bras, d'après un célèbre dessin de Léonard de Vinci.

- David Hockney (1937), "The Arrival of Spring in Woldgate", une série d'une cinquantaine de dessins sur iPad exposés au Whitney Museum of American Art, au musée Ludwig de Cologne et à la Royal Academy of Arts de Londres (2011-2012)...

-  Hommage des Red Hot Chili Peppers dans leur album de 2011, "I'm with You", à Raymond Pettibon (1957), célèbre artiste nord-américain qui a commencé à peindre des pochettes de disques et des flyers pour des groupes punk et rock, influencé par des images de surf, de joueurs de baseball ou de voitures, avec des commentaires décalés et une ironie constante, "the words convey Pettibon’s longstanding interest in the way language moves through its many registers: formal and highfalutin, literary, lyrical, and spoken..."

- Max Ginsburg, "Foreclosure", l'un des plus grands illustrateurs américains, il enseigna pendant quarante ans à la School of Visual Arts, ses toiles explorent ironies de la vie et injustices sociales...

- On a produit cette année dans le monde 1,303 films ...

- Selon les chiffres de 2011, « Bollywood » en Inde est le plus grand pays producteur de films, avec 1 255 films.  Le nigérian « Nollywood » suit de près avec 997 films, suivi du film américain « Hollywood » avec 818 films. Suivent la Chine, le Japan, le Royaume Uni, et la France....

- Warrior (by  Gavin O'Connor, with Tom Hardy, Nick Nolte, Joel Edgerton) -  Drive (by Nicolas Winding, with Ryan Gosling, Carey Mulligan) - Source Code (by Duncan Jones, with Jake Gyllenhaal, Michelle Monaghan) - Captain America: First Avenger (by Joe Johnston, with Chris Evans, Hugo Weaving) - Harry Potter et les Reliques de la Mort (by David Yates, with Daniel Radcliffe, Emma Watson) - Hugo Cabret (by Martin Scorsese, with Asa Butterfield, Chloë Grace Moretz) -  Millénium: Les hommes qui n'aimaient pas les femmes (by David Fincher, withDaniel Craig, Rooney Mara, Christopher Plummer) - La piel que habito (by Pedro Almodóvar) - De Tu Ventana A La Mia (by Paula Ortiz) -  La Planète des singes : Les Origines (by  Rupert Wyatt, with James Franco, Andy Serkis) - Pirates des Caraïbes : La fontaine de jouvence (by Rob Marshall, with Johnny Depp, Penélope Cruz, Ian McShane) - Une Séparation (by Asghar Farhadi, with Leila Hatami, Payman Maadi) - The Tree of Life (L'Arbre de vie, by Terrence Malick, with Brad Pitt, Sean Penn et Jessica Chastain) - La Taupe (Tinker Tailor Soldier Spy, by Tomas Alfredson, with Gary Oldman, Mark Strong) - Mes meilleures amies (Bridesmaids, by Paul Feig, with Kristen Wiig, Rose Byrne, Maya Rudolph, Melissa Mccarthy) - Le gamin au vélo (by Jean-Pierre Dardenne et Luc Dardenne, avec Cécile de France, Thomas Doret) - La Cabane dans les bois (The Cabin in the Woods, by Drew Goddard avec Kristen Connolly, Chris Hemsworth) - ...

- Top 2011 Movies at the Worldwide Box Office : Harry Potter and the Deathly Hallows: Part II ($1,330,435,455), Transformers: Dark of the Moon, Pirates of the Caribbean: On Stranger Tides, Mission: Impossible- Ghost Protocol, The Twilight Saga: Breaking Dawn, Part 1, Kung Fu Panda 2, Fast Five ...

- Juste après les émeutes qui ont secoué le Royaume-Uni, Banksy  diffuse sur Channel 4 un documentaire sur la désobéissance civile intitulé "The Antics Roadshow"...

- En janvier 2011, le nombre total d'écrans numériques dans le monde s'élevait à 36 242, contre 16 339 à la fin de 2009, soit un taux de croissance de 121,8 % au cours de l'année.

- Adele, "21" (Sales: 14 Million Units) - Radiohead, "The King of Limbs" - Jay-Z and Kanye West, "Watch the Throne" - Lady Gaga, "Born This Way" - The Decemberists, "The King Is Dead" - Wilco, "The Whole Love" - Wild Flag, "Wild Flag" - The Black Keys, "El Camino" - Tune-Yards, "Whokill" - Beastie Boys, "Hot Sauce Committee Pt. Two" - Cage the Elephant, "Thank You Happy Birthday" - R.E.M., "Collapse Into Now" - TV on the Radio, "Nine Types of Light" - Eric Church, "Chief" - Foo Fighters, "Wasting Light'"- Bon Iver, "Bon Iver" - Frank Ocean, "Nostalgia, Ultra" - Florence and the Machine, "Ceremonials" - ...


2012

- On compte en septembre 2012, 2,439 millions d'utilisateurs d'internet, soit 34,8% de la population. - FACEBOOK FRANCHIT LE CAP DU MILLIARD D'UTILISATEURS ACTIFS (Facebook reaches 1 billion monthly active users (604M mobile) on 14 Sep) - Amazon becomes the largest hosting location by number of web-facing computers (118k), knocking China Telecom from first place (116k)...

- Mobilisation contre les lois SOPA (Stop Online Piracy Act) et PIPA (PROTECT IP Act), deux projets de loi américains durcissant la répression contre le téléchargement illégal (18 janvier), et qui seront reportée sine die...

- En 2012, nous dit le rapport «2012 U.S. Book Consumer Demographics & Buying Behaviors Annual Review», les baby-boomers qui représentent encore le pourcentage le plus élevé de la population générale, n'est plus le groupe d’âge qui dépense le plus pour les livres:  la GEN Y, celle des personnes nées entre 1979 et 1989, a pris l'ascendant, avec 30 % des dépenses comptables de l’année..

- "An integrated encyclopedia of DNA elements in the human genome" (Nature, 5 sept.2012), le projet Encode (Encyclopedia of DNA Elements) publie la plus grande mise à jour de notre génome jamais effectuée : le génome humain est constitué d'environ 3 milliards de paires de bases d'ADN, mais il n'entretient qu'un petit pourcentage de cet ADN pour coder les protéines. Sur les 98% restants, 80% ont des fonctions biochimiques de régulation de cette activité de codage protéique, sans ces commutateurs, les gènes ne fonctionneraient pas et ce sont leurs mutations dans ces régions qui mènent à la maladie..

 

- 1er-23 janvier - Montée des tensions et embargo européen sur les importations de pétrole iranien. Le 1er, dans le cadre de manœuvres militaires, l'armée iranienne procède à un tir de missile de moyenne portée près du détroit d'Ormuz, par lequel transite environ 35% du trafic maritime pétrolier mondial. Cette opération fait suite aux menaces d'embargo international sur les importations de pétrole iranien. Elle survient également au lendemain de la signature par le président américain Barack Obama d'une loi autorisant les États-Unis à interdire l'accès à leur système financier à toute banque étrangère traitant avec la Banque centrale iranienne. Cette mesure s'inscrit dans le cadre des sanctions économiques internationales prises à l'encontre du régime de Téhéran, accusé de développer un programme nucléaire militaire. L'Agence internationale de l'énergie atomique révèle la mise en service du site d'enrichissement d'uranium de Fordow, près de Qom, une installation souterraine moins vulnérable que le site de Natanz. L'Union européenne décide d'instaurer un embargo graduel sur les importations de pétrole iranien à partir du 1er juillet, de geler les transactions avec la Banque centrale iranienne et d'interdire tout investissement dans le secteur pétrochimique iranien.

- 6 janvier, à Damas, un kamikaze a tué 26 personnes dans un bus censé transporter des policiers. La dictature d'Assad et ses partisans ont réagi avec indignation, apparemment surpris que le massacre et la maltraitance de personnes opposées au régime d'Assad suscitent une contre-violence. -  Le dictateur Assad affirme que la victoire est proche, qu'il restera au pouvoir parce que "je ne suis pas quelqu'un qui abandonne ses responsabilités", que la Ligue arabe "a échoué pendant six décennies à prendre position dans l'intérêt des Arabes" et qu'il rétablira l'ordre "en frappant les terroristes d'une main de fer". Les foules de ses partisans répondent avec enthousiasme.

- 14 janvier, Ma Ying-jeou, de Taiwan, est réélu président et promet des liens plus étroits avec la Chine continentale. Son adversaire, une femme de 55 ans, chef du Parti démocratique progressiste, décrite comme "sceptique à l'égard de la Chine", concède la défaite. Selon Al Jazeera, les responsables chinois poussent un "soupir de soulagement". La Chine revendique toujours Taïwan comme son territoire, mais se félicite de la stabilité, des liens étroits et du commerce avec Taïwan.

- 18 janvier, la Birmanie (Myanmar) poursuit sa marche vers plus de démocratie. Des centaines de partisans d'Aung San Suu Kyi sont venus voir l'avocate de la démocratie s'inscrire comme candidate à un siège parlementaire. La semaine dernière, la secrétaire d'État américaine Hillary Clinton a qualifié la libération des prisonniers politiques en Birmanie d'étape importante sur la voie de la réforme démocratique, et un échange d'ambassadeurs a été envisagé.

- 19 janvier 2012, le FBI annonce la fermeture du site de partage Megaupload, en protestation, Anonymous lance l'«Operation MegaUpload» et force la fermeture de nombreux serveurs (tels que le site du FBI ou le site justice.gov), «la cyberguerre a commencé», ajoutera-t-il..

- 21 jan., les conservateurs aux Etats-Unis tentent d’augmenter leur influence politique, et témoignent de leur mépris pour les médias "libéraux" : lors d’un rassemblement en Caroline du Sud apparaît une affiche, «DON'T BELIEVE THE MEDIA», la question de l'opinion, du point de vue et de sa relation aux faits voit se répandre une nouvelle démocratie médiatique qui apparaît sur Internet...

- 22 janvier, Union européenne. Référendum d'adhésion de la Croatie à l'Union européenne, avec 66,2% des suffrages mais un taux de participation qui n'est que de 43,6%. La Croatie deviendra le vingt-huitième État membre de l'Union le 1er juillet 2013, après ratification du traité par les autres États membres.

- 22 janvier, le pays le plus peuplé d'Afrique, le Nigeria, poursuit sa fragmentation religieuse et ethnique : le groupe musulman Boko Haran a attaqué à la bombe hier dans la ville de Kano faisant  au moins 160 morts. Le président démocratiquement élu, Goodluck Jonathan, convaincu que la confrontation militaire ne suffira pas à mettre fin à leur insurrection, invite la secte islamiste à un dialogue.

- 25 janvier, la Chine rapporte que la violence a de nouveau éclaté parmi les Tibétains dans la province du Sichuan, une nouvelle attaque contre un poste de police. L'agence de presse chinoise Xinhua écrit que "la police a été obligée de recourir à la force après que les efforts de persuasion et l'utilisation d'armes non létales n'aient pas réussi à disperser la foule".  

- 27 janvier, il est largement admis aux États-Unis que l'évolution technologique a modifié le travail, les usines de fabrication ne seront plus aussi bondées de travailleurs qu'il y a trente ou quarante ans. Dans une usine américaine ou chinoise de nos jours, observe Robert Reich, "on voit des techniciens assis derrière des consoles d'ordinateurs qui contrôlent de nombreux robots et des machines-outils à commande numérique." En ce qui concerne les compétences nécessaires à ces nouveaux types d'emplois, Martin Schmidt, du Massachusetts Institute of Technology, affirme qu'en tant que nation, "nous devons trouver le moyen de revitaliser notre système d'éducation des collèges communautaires pour former les personnes qui veulent travailler dans ces types d'emplois."

- 29 janvier, la Ligue arabe a annoncé qu'elle suspendait sa mission de surveillance en Syrie en raison de la détérioration des conditions et de la montée de la violence dans ce pays. Le régime d'Assad a intensifié ses efforts pour écraser ses ennemis. Selon Al Jazeera, samedi en fin de journée, heure de New York, "les militants de l'opposition affirment qu'au moins 210 personnes ont été tuées au cours des quatre derniers jours en Syrie, et 27 autres personnes ont été tuées à travers le pays samedi."

- 29 janvier Niall Ferguson exprime sa conviction qu'en ce qui concerne le printemps arabe, les États-Unis devraient avoir un certain crédit pour ce qu'ils ont fait en Irak et pour montrer que la démocratie peut fonctionner. Wadah Khanfar (ancien directeur général du réseau Al Jazeera) rétorque qu'à son avis, ce qui s'est passé en Irak a retardé le printemps arabe.  

- 30 janvier, le miel que vous achetez peut être faux, selon le nutritionniste Dr Joseph Mercola (mercola.com). "La quasi-totalité du faux miel est fabriqué en Chine" et composé "d'un mélange d'eau sucrée, d'édulcorants de malt, de sirop de maïs ou de riz" et caetera.  Le vrai miel contient du pollen.

- 31 janv., s'exprimant lors d'une conférence du Parti communiste, le président cubain, Raul Castro, a défendu le système politique à parti unique de son pays, semblable au système à parti unique de la Chine.  

- 7-21 février, Union européenne. Accord sur le plan européen d'aide à la Grèce. Le 7, les syndicats grecs appellent à une journée de grève générale, la première de l'année, contre la politique d'austérité du gouvernement. Quelque vingt mille personnes défilent dans les rues d'Athènes et de Thessalonique. Le 13, le Parlement grec adopte à une large majorité le nouveau plan d'économies d'un montant de 3,3 milliards d'euros. Deux conditions posées par le F.M.I. et l'Union européenne sont encore à satisfaire: des économies supplémentaires de 325 millions d'euros en 2012 et l'engagement écrit des deux partis au pouvoir de ne pas revenir sur ces mesures après les élections anticipées prévues en avril. Le 15, en dépit du vote par le Parlement grec des 325 millions d'euros d'économies supplémentaires exigées et de la garantie de la poursuite de la politique de rigueur apportée par les chefs du P.A.S.O.K. et de la N.D., l'Allemagne, soutenue par les Pays-Bas et la Finlande, refuse de continuer à financer « un puits sans fond » et minimise les conséquences sur la zone euro d'une éventuelle faillite de la Grèce. Le 21, les ministres des Finances de l'Eurozone parviennent à un accord sur le plan d'aide à la Grèce.

- 1er février, un tribunal du Cap condamne quatre hommes sud-africains à 18 ans de prison pour avoir poignardé et lapidé à mort une lesbienne, Zoliswa Nkonyana, juste devant son domicile, en 2006. La constitution sud-africaine protège les personnes en dépit de leur orientation sexuelle. Pumza Fihlani rapporte pour BBC News que "plus de 30 lesbiennes ont été tuées au cours des 10 dernières années en raison de leur sexualité".

- 2 février, des chercheurs en santé de l'Université de Californie appellent à de nouveaux contrôles gouvernementaux pour freiner la montée en flèche de la consommation de sucre et d'édulcorants. Ils affirment que le sucre est aussi nocif et addictif que l'alcool ou le tabac. Ils reconnaissent qu'ils sont confrontés à "une bataille politique difficile contre un puissant lobby du sucre". (BBC News)

- 4 février, la Russie et la Chine opposent leur veto à la résolution de l'ONU sur la Syrie. L'ambassadrice américaine aux Nations unies, Susan Rice, qualifie ces vetos d'impardonnables". L'ambassadeur de France, Gérard Araud, a déclaré que c'était "un triste jour pour tous les amis de la démocratie". L'ambassadeur d'Allemagne, Peter Wittig, a déclaré : "Le peuple syrien a été laissé tomber une fois de plus."

- 5 février, les États-Unis prévoient de faire des économies en retirant deux brigades d'Allemagne, réduisant ainsi la taille de l'armée américaine en Europe de près de 10 000 hommes. Selon Reuters, l'armée américaine compte aujourd'hui environ 41 000 soldats en Europe. Les troupes américaines sont présentes en Allemagne depuis 1945.

- 6 février, à grand renfort d'artillerie, le régime de Bachar el-Assad poursuit son assaut de plusieurs jours sur la ville rebelle de Homs, croyant apparemment pouvoir y écraser l'opposition. Homs a une population d'environ 1,2 million d'habitants. Le père d'Assad, Hafez, aurait tué 20 000 personnes en 1982 en réprimant une rébellion sunnite à Hama - une ville qui fait à peine plus de la moitié de la taille de Homs, mais Hama reste une ville opposée à la dynastie Assad. Et Bashar est confronté à une situation internationale différente de celle de son père et à des révoltes dans toute la Syrie. Assad reçoit l'aide de son allié chiite, l'Iran. La force d'élite iranienne Quds est présente en Syrie pour aider à gérer l'offensive d'Assad contre l'agitation populaire. Parallèlement, la Turquie voisine et d'autres puissances sunnites devraient apporter leur soutien à l'Armée syrienne libre. 

- 12 février, la Malaisie, pays à prédominance musulmane, a empêché un jeune journaliste saoudien, Hamza Kashgari, 23 ans, de demander l'asile en Nouvelle-Zélande et l'a expulsé vers l'Arabie saoudite. Le roi Abdallah avait ordonné que Kashgari soit arrêté "pour avoir franchi les lignes rouges et dénigré les croyances religieuses en Dieu et son prophète". La semaine dernière, Kashgari a tweeté une conversation imaginaire avec le prophète Mahomet dans laquelle il s'opposait aux "auréoles de divinité" que d'autres avaient mises sur le Prophète. Kashgari a déclaré qu'il traiterait le Prophète "comme un ami, pas plus". Dans le Coran, le Prophète dit "Je ne suis qu'un mortel comme vous", mais les tweets hostiles sont devenus viraux et des appels à l'exécution de Kashgari ont été lancés.  .

- 13 février, Fawaz Gerges, professeur de politique du Moyen-Orient et de relations internationales à la London School of Economics, décrit le régime d'Assad comme ayant le soutien des chrétiens de Syrie (environ 10 % de la population) et de la "bourgeoisie" de Syrie. M. Gerges veut donner le temps à une pression économique sur le régime d'Assad de fonctionner, et il veut éviter une "guerre civile totale". - La Ligue arabe annonce qu'elle met fin à toute coopération diplomatique avec la Syrie, et promet d'apporter un "soutien politique et matériel" à l'opposition.

15 février, en Égypte, l'appel lancé par des "activistes" pour une journée de grève et de désobéissance civile a échoué. Les actions devaient marquer le premier anniversaire du renversement de Moubarak et faire pression sur les militaires en matière de contrôle civil.

- 16 février, le président Assad décrète qu'un référendum sera organisé sur le nouveau projet de constitution le 26 de ce mois. La nouvelle constitution met fin à la domination politique en Syrie par le parti Baas, auquel Assad appartient.  

- 16 février - A l'Assemblée générale de l'ONU ont voté Non à la résolution de la Ligue arabe condamnant les violations des droits de l'homme en Syrie et appelant le président Assad à quitter le pouvoir, Iran, Russie, Biélorussie, Chine, Corée du Nord, Venezuela, Cuba, Nicaragua, Equateur et Zimbabwe. 137 ont voté OUI et 17 se sont abstenus. 

- 23 février, candidat à la présidence et toujours la cible de rassemblements hostiles, Vladimir Poutine fait ce qui est commun pour un homme politique, dénoncer ses ennemis en en appeler à la vanité nationale : "Aimez-vous la Russie ?" La foule scande "Oui !" Poutine leur dit alors : "Nous ne laisserons personne s'immiscer dans nos affaires intérieures et nous imposer leur volonté, car nous avons notre propre volonté... Nous sommes une nation de vainqueurs. C'est dans nos gènes... La bataille pour la Russie fait rage. Nous serons victorieux." (Christian Science Monitor)

- 23 février, la secrétaire d'État Hillary Clinton déclare aujourd'hui : "And I want the Syrian people who are suffering so mightily to know that the international community has not underestimated either their suffering or their impatience, and we are moving in an expeditious but deliberate manner."

 - 24 février, au Caire, le chef du Hamas à Gaza, Ismail Haniya, déclare : "I salute all people of the Arab Spring, or Islamic winter, and I salute the heroic people of Syria who are striving for freedom, democracy and reform." BBC News

- 26 février, la secrétaire d'État Hillary Clinton déclare qu'"il est tout à fait possible qu'une guerre civile" éclate en Syrie. Ce que Clinton craint, c'est une guerre civile plus intense qui répandrait l'instabilité dans la région. Et elle craint que ce qu'elle appelle les mauvais acteurs, Al-Qaïda et le Hamas, se rangent du côté de l'opposition.

- 26 février, Colombie, les Forces armées révolutionnaires de Colombie (F.A.R.C.) annoncent l'arrêt des prises d'otages civils auxquelles elles se livraient depuis la fin des années 1960. Les ravisseurs de la femme politique franco-colombienne Ingrid Betancourt (détenue de 2002 à 2008) déclarent qu'ils libéreront prochainement les dix derniers militaires et policiers qu'ils retiennent encore...

- 26 février, plus riche que le flux médiatique , une description des développements en Syrie est publiée par le 'Middle East Research and Information Project" (MERIP), dont les auteurs sont Peter Harling et Sarah Birke. L'universitaire de Princeton Anne-Marie Slaughter déclare sur Twitter qu'il s'agit d'une lecture incontournable. MERIP est partenaire de la maison d’édition indépendante Pluto Press, tous deux d’informer les populations avec des points de vue alternatifs sur une région aussi stratégique...

- 26 février, polémique médiatique et judiciaire issue de la mort par balle de Trayvon Martin, un Afro-Américain de 17 ans, non armé, tué par un Latino-Américain de 28 ans, coordinateur de la surveillance de voisinage , à Sanford, en Floride. La Floride fait partie de ces Etats qui ont adopté la loi "Stand your Ground" (Défendez votre territoire ) en 2005, que les opposant qualifient de "shoot first law" (Tirez d'abord), permettant aux gens de rencontrer de répondre à la force par la force s’ils pensent être menacés, avec usage d'arme à feu dans certaines situations ...

- 27 février; le journal du Parti communiste chinois s'en prend à la secrétaire d'État Hillary Clinton. Clintonqui  a qualifié de "despicable" le veto de la Chine et de la Russie à une résolution du Conseil de sécurité de l'ONU sur la Syrie, alors que "des gens sont assassinés". Le journal décrit Clinton comme super-arrogante et égoïste. Pendant ce temps, la Chine demande au monde entier de laisser fonctionner le mouvement d'Assad vers une nouvelle constitution. 

- 2-30 mars, Union européenne. Mesures de sauvetage et montée du mécontentement social dans la zone euro - Les chefs d'État et de gouvernement des pays membres (Royaume-Uni et République tchèque exceptés) signent le traité sur la stabilité, la coordination et la gouvernance (dit pacte budgétaire), qui renforce la discipline budgétaire en Europe. La chancelière allemande Angela Merkel, principal architecte du pacte, le décrit comme un "grand pas" vers la stabilité et l'union politique. Selon Reuters News, elle a déclaré aux journalistes : "Nous avons deux instruments. D'une part, le pacte fiscal et, d'autre part, le mécanisme de sauvetage européen permanent. Les deux sont liés." 

Le 9, la Grèce annonce la conclusion d'un accord avec ses créanciers privés sur la restructuration de sa dette. Le 22, au Portugal, une grève générale est organisée pour protester contre la politique d'austérité appliquée par le gouvernement en contrepartie d'un plan d'aide de 78 milliards d'euros octroyé par l'Union européenne et le F.M.I. en mai 2011. Les grévistes dénoncent également la réforme du Code du travail. Celle-ci sera votée par le Parlement. Le 23, le gouvernement italien adopte, après la réforme des retraites et des mesures de libéralisation de l'économie, une réforme du droit du travail. Le 30, les ministres des Finances de l'Eurogroupe, réunis à Copenhague, fixent le montant du fonds de sauvetage européen à 800 milliards d'euros. Celui-ci comprendra les 500 milliards d'euros du Mécanisme européen de stabilité, qui doit entrer en vigueur en juillet, et les 300 milliards d'euros du Fonds européen de stabilité financière déjà engagés au service de la Grèce, du Portugal et de l'Irlande.

- 3 mars, aux États-Unis, au moins 28 personnes sont tuées lorsque des tempêtes et des tornades balaient de vastes régions du Midwest. Certains décrivent ce phénomène comme un "freaky weather" et d'autres l'associent au réchauffement climatique, tandis que les négateurs du réchauffement climatique restent concentrés sur leurs candidats républicains à la présidence. Un candidat, Rick Santorum, a déclaré que le réchauffement climatique n'était pas une science du climat, mais une "science politique". 

- mars 2010, début du mouvement social contre la réforme des retraites en France, elle mobilisera à huit reprises plusieurs millions de salariés dans les secteurs public et privé....

- 5 mars, Poutine remporte l'élection présidentielle en Russie avec 63 % des voix. Les sondages à la sortie des bureaux de vote indiquent une victoire de Poutine, mais il y a des allégations de bourrage d'urnes. Les gens disent qu'ils ont voté pour Poutine parce qu'il a amélioré l'économie et qu'il a rendu leur vie meilleure. Pendant ce temps, Poutine répète que "Personne ne peut nous imposer quoi que ce soit"...

- 5 mars, un article d'opinion sur arab news.com, en provenance d'Arabie Saoudite, écrit : "La plupart des pays islamiques sont à la traîne en matière de progrès social par rapport aux autres nations. Il y a essentiellement cinq raisons à cette situation. Tout d'abord, nous devons considérer les programmes éducatifs adoptés dans les pays islamiques, sachant que l'éducation est la première étape pour affiner le talent et l'esprit des scientifiques, des inventeurs et des innovateurs."  

- 7 mars, au Chili, l'agression sauvage d'un jeune homosexuel incite les dirigeants politiques à faire adopter une législation anti-discrimination.

- 9 mars, Union européenne. Ratification du traité d'adhésion de la Croatie à l'Union européenne. Le pays intégrera l'U.E. en juillet 2013.

- 10 mars, environ 85 % des investisseurs privés détenant la dette de la Grèce acceptent une réduction de l'argent qui leur est dû - une "décote" plus avantageuse pour eux qu'un défaut de paiement. Cette mesure, qui réduit la dette grecque de 140 milliards de dollars, est considérée comme la plus grande restructuration souveraine de l'histoire. Elle est décrite comme permettant à la Grèce d'aller de l'avant avec son programme de réforme économique.  

- 13 mars, au Guatemala, un tribunal condamne Pedro Pimentel Rios, 55 ans, pour son rôle de soldat des forces spéciales dans le massacre de 201 personnes dans le village de Dos Erres en 1982.

- 14 mars, un raid de drone approuvé par Obama a tué 15 "suspected militants" au Pakistan. - Lors d'une conférence de presse, le président Obama déclare : "Assad va quitter le pouvoir. Il ne s'agit pas de savoir si, mais quand". Le président affirme également qu'une intervention militaire entraînerait encore plus de tueries et peut-être une "guerre civile".

- 15 mars, "Reporters sans frontières" ajoute le Bahreïn et la Biélorussie à sa liste de nations qui restreignent l'accès à Internet, filtrent les contenus et emprisonnent les blogueurs. Les autres : Birmanie, Chine, Cuba, Iran, Corée du Nord, Arabie saoudite, Syrie, Turkménistan, Ouzbékistan, Vietnam. Reporters sans frontières accuse la Chine et la Syrie de faire inonder par des agents les sites des dissidents de messages soutenant le gouvernement.

- 23 mars, coup d'État militaire au Mali, des hommes armés revenant d'aider le régime de Kadhafi en Libye, un revers pour la démocratie malienne, établie en 1992. L'Union africaine suspend l'adhésion du Mali. 

- 26 mars, au second tour des élections, le président du Sénégal, Abdoulaye Wade, accepte la défaite. Il est au pouvoir depuis douze ans, avant qu'une nouvelle constitution n'établisse une limite de deux mandats, et il pensait que ces premières années n'auraient pas dû l'empêcher de se représenter. Le Sénégal n'a jamais connu de coup d'État militaire.

- Débat du 28 mars aux États-Unis. Le chroniqueur Harold Meyerson cite une analyse économique récente selon laquelle, lors de la reprise qui a suivi la récession du début des années 1990, "les 1 % les plus riches ont capté 45 % de la croissance des revenus de la nation" et que, cette fois-ci, "ce pourcentage a atteint 93 %". 

- 30 mars, l'association américaine Fair Labor Association, chargée par Apple d'enquêter sur les conditions de travail dans les usines chinoises qui fabriquent les produits Apple, signale que des personnes travaillent plus de 60 heures par semaine et parfois les sept jours, avec des heures supplémentaires non rémunérées et des risques pour la santé et la sécurité.

- 31 mars, au Mali, les rebelles touaregs se sont emparés des villes de Kidal (40 000 habitants) et de Gao (87 000 habitants). Le capitaine Amadou Sanogo, chef du coup d'État militaire qui a pris le pouvoir dans la capitale, Bamako, le 22 mars, appelle à l'aide les États voisins. Son coup d'État a été critiqué par ces derniers.

- 7 avril, en Tunisie, deux blogueurs sont condamnés à sept ans de prison pour avoir publié une caricature du prophète Mahomet nu. Leur crime est qualifié d'"atteinte aux bonnes mœurs" et de "trouble à l'ordre public". L'un des hommes, Jabeur Mejri, est en prison tandis que le second, Ghazi Beji, est recherché. Un gouvernement islamiste modéré est au pouvoir, et certains en Tunisie s'inquiètent de la liberté d'expression.

- 9 avril 2012, à Tunis, une manifestation de commémoration de la journée des martyrs tués sous le protectorat français, tourne à l’affrontement entre la police et les manifestants.

- 12 Avril, le gouvernement marocain accepte l'augmentation par le parlement des taxes sur les entreprises pour un fonds qui réduira les plus grandes inégalités de richesse. Une réforme des subventions alimentaires et énergétiques devrait suivre. Le gouvernement admet que ces subventions profitent aujourd'hui surtout à ceux qui en ont le moins besoin.

- 13 avril, le Connecticut rejoint une grande partie de l'Europe et seize autres États américains en abrogeant sa peine de mort - mais la mort demeure pour les onze personnes qui se trouvent déjà dans le couloir de la mort de l'État. (Le Maine a aboli la peine de mort en 1887, la Norvège en 1902, le Danemark en 1930).

- 16 avril , l'Espagne est en dépression économique, son taux de chômage global est de 23,6 %, le chômage des jeunes dépasse les 50 %. Fin 2011, la dette de l'Espagne représentait 68,22 % du PIB, contre 99,66 % pour les États-Unis. Pour l'Espagne, le coût des emprunts ne cesse d'augmenter. L'Espagne a un parti de centre-droit au pouvoir depuis le 21 décembre 2011, et sa formule de relance est d'orientation conservatrice : l'austérité. "L'objectif fondamental à l'heure actuelle est de réduire le déficit", a déclaré hier le Premier ministre espagnol, Mariano Rajoy. "Si nous n'y parvenons pas, le reste n'aura aucune importance : nous ne pourrons pas financer notre dette, nous ne pourrons pas respecter nos engagements." Il a été contré par un économiste basé à Londres, Madhur Jha, qui a déclaré : "Les gens commencent à réaliser que plus vous imposez d'austérité à une économie, plus elle devient mauvaise en termes de croissance et aussi en termes de viabilité de la dette."

- 18 avril, en Grande-Bretagne, selon un rapport de l'Environmental Science and Technology, les gaz d'échappement des automobiles causent chaque année près de 5 000 décès. Comparée aux quelque 2 000 décès annuels dus aux accidents de la route, l'étude conclut que la pollution automobile est la plus meurtrière. BBC News ajoute : "Of the 19,000 annual UK deaths estimated, 7,000 are due to pollutants blown in from the continent. In London, European pollutants add 960 deaths each year to the 2,200 caused by UK combustion fumes."

- 18 avril, la guerre a été déclarée à l'unanimité par le parlement soudanais, et aujourd'hui le président soudanais, Omar al-Bashir, souriant et heureux, déclare son objectif de "libérer" le peuple du Sud-Soudan. Le Soudan et le Sud-Soudan se disputent les champs pétrolifères de Heglig, à la frontière entre les deux pays.

- 22 avril, le Japon annule les plus de 3,7 milliards de dollars que la Birmanie lui doit et reprend son aide au développement.

- 22 avril, des sociétés d'exploitation forestière au Brésil sont accusées d'utiliser des hommes armés pour éliminer les chasseurs-cueilleurs Awá des forêts de l'Amazonie orientale. Le nombre d'Awá aurait été réduit à environ 300. Le Guardian rapporte que Survival International, une ONG créée en 1969 dont l'objet est la défense des droits des peuples autochtones, "fait campagne pour mettre fin à ce qu'un juge a qualifié de "génocide".

- 23 avril, le président Teodoro Obiang Nguema de la Guinée équatoriale, riche en pétrole, a été décrit comme un dictateur impitoyable. Son fils aîné, Teodorin Obiang, est recherché par des procureurs français pour corruption. Le président Nguema riposte en accusant l'Europe d'avoir renoué avec ses ambitions coloniales. "Nos ennemis", dit-il, "ne dorment jamais". La Guinée équatoriale possède la plus grande richesse par habitant de toutes les nations africaines, alors que la plupart de ses habitants sont décrits comme vivant dans la misère.

- 25 avril, des recherches scientifiques menées par l'Université d'Oxford, le Centre de recherche sur le sida Aaron Diamond à New York et l'Institut Rega en Belgique révèlent aujourd'hui dans notre matériel génétique des traces de virus provenant de créatures remontant à l'époque des dinosaures. Ces virus ont évolué pour rester à l'intérieur de leur cellule hôte où ils se sont profilés très efficacement, passant tout leur cycle de vie à l'intérieur de la cellule.

- 25 avril, l'économie britannique a connu une croissance économique de moins 0,2 % au cours des trois premiers mois de cette année, créant ainsi la récession à double creux que beaucoup craignaient. Les politiciens du parti travailliste demandent une explication au Premier ministre Cameron, du parti conservateur. M. Cameron qualifie les chiffres de la croissance de "très, très décevants".

- 26 avril, le FBI a fermé des serveurs Web utilisés par des malfaiteurs et a obtenu les adresses IP des ordinateurs compromis afin d'informer les victimes. La BBC rapporte qu'une opération policière mondiale a permis de faire tomber des dizaines de sites Web qui vendaient des données de cartes de crédit et d'autres informations privées.

- 26 avril, l'Argentine et l'Uruguay, conviennent de partager des informations bancaires afin de lutter contre l'évasion fiscale. Des Argentins avaient caché de l'argent liquide dans des banques uruguayennes.

- 29 avril, le New York Times rapporte que la société Apple évite de payer des milliards de dollars d'impôts en créant une filiale dans le Nevada, où l'impôt sur les sociétés est nul. L'impôt sur les sociétés prélevé en Californie, écrit le New York Times, est de 8,84 %. L'État d'origine d'Apple, la Californie, a un problème de revenus, tout comme la Grèce avait un problème d'évasion fiscale au début de sa crise.

- 30 avril, le major-général norvégien Robert Mood, chef de la mission d'observation de l'ONU en Syrie, avertit que même 1 000 observateurs non armés ne peuvent mettre fin à la violence en Syrie. La guerre civile en Syrie se poursuit...

- 5 mai, le Japon ferme son dernier réacteur nucléaire en état de marche. Les réacteurs pourront être redémarrés s'ils passent de nouveaux tests. Des centaines de personnes défilent dans Tokyo, brandissant des banderoles pour célébrer ce qu'elles espèrent être la fin de l'énergie nucléaire au Japon. Les entreprises préviennent que les conséquences seront graves pour l'industrie si aucune centrale nucléaire n'est autorisée à redémarrer.

- 6 mai, le Brésil sévit contre la contrebande de drogue, l'extraction d'or et la déforestation illégale en Amazonie. Des soldats sont envoyés dans les zones frontalières poreuses. L'opération a permis de détecter 10 pistes d'atterrissage clandestines dans l'État de Roraima, qui étaient utilisées pour des opérations minières illégales sur des territoires indigènes. 

- 22 avril et 6 mai, ELECTION PRESIDENTIELLE FRANCAISE DE 2012 - Le premier tour voit s'affronter dix candidats et se qualifier François Hollande (10M2, 28,6 % des suffrages , exprimés), candidat du Parti socialiste et du PRG, et Nicolas Sarkozy (9M27,2 % des suffrages exprimés), président sortant et candidat de l'UMP. Inscrits, 46 066 307, exprimés, 36 584 399, soit une participation de 79,48 %. 

«Moi, président de la République… » L’anaphore marquera le débat de l’entre-deux-tours en mai 2012. Face à Nicolas Sarkozy, François Hollande avait répété quinze fois cette expression pour détailler ce qu’il ferait en tant que chef de l’Etat, et dénoncer, en creux, les méthodes de son adversaire. 

Au second tour, la participation est de 80,35 % avec plus de 2 millions de votes blancs. François Hollande est élu président de la République avec 18 millions de voix et 51,6 % des suffrages exprimés, contre 16,9 millions et 48,4 % à son adversaire. Il s’agit de la deuxième élection la plus serrée de la Cinquième République, derrière celle de 1974. L'investiture du nouveau président de la République a lieu le 15 mai 2012. Le mois suivant, les élections législatives donnent une majorité au PS.

- 6-20 mai, Serbie, le président sortant Boris Tadić, au pouvoir depuis juillet 2004, candidat libéral et pro-européen du Parti démocrate arrive en tête au premier tour de l'élection présidentielle, avec 25,3% des suffrages, devançant de peu le candidat nationaliste du Parti progressiste serbe. Tomislav Nikolić remporte le second tour de l'élection présidentielle, avec 49,5% des suffrages, contre 47,3% pour Boris Tadić. Le taux de participation est de 46,3%.

- 8 mai, la poussée anti-austérité se poursuit en Europe. À la suite des élections législatives du 6 mai en Grèce, le chef du bloc politique Syriza, à gauche du parti de centre-gauche Pasok, tente de former une coalition qui, selon lui, "mettra en pièces" l'"accord d'austérité" de l'Union européenne. Syriza a remporté 52 sièges au Parlement. Le Pasok en a obtenu 33, le Parti communiste 26 et le parti de droite xénophobe Aube dorée (également opposé aux Lumières) 21.  

- 11 mai, l'attentat à la bombe perpétré en Syrie a fait 55 morts et 372 blessés. Personne ne s'attribue cet attentat, mais les attaques à la bombe sont désormais monnaie courante dans la guerre civile en Syrie. Dans un article publié le 30 avril, Al Arabiya titrait "Les forces d'opposition syriennes désarmées passent aux bombes artisanales". La cible du bombardement était l'agence de renseignement d'Assad, qui aide à traquer les opposants à Assad. L'ONU et d'autres organisations condamnent le bombardement d'hier, alors que chacun des deux camps dans la guerre se bat passionnément pour sa survie, laissant le plan de paix de Kofi Annan décrit comme "en lambeaux".

- 14 mai, des manifestations anti-austérité ont lieu dans plusieurs pays européens surendettés au cours du week-end.

- 21 mai - Lors du sommet de l'OTAN à Chicago, la stratégie du président Obama consistant à transférer la responsabilité des questions militaires en Afghanistan aux forces afghanes d'ici le milieu de l'année prochaine a été approuvée. Ensuite, d'ici la fin de 2014, la plupart des 130 000 troupes de combat restantes de l'OTAN devront être retirées.  

- 22 mai - Le Parlement norvégien décide d'abolir l'Église de Norvège, créée en 1536-37. L'État norvégien ne doit plus s'engager dans des activités religieuses et traitera au contraire toutes les religions et philosophies de manière égale. Tous les partis politiques représentés au Parlement, y compris le Parti conservateur, soutiennent cette initiative.

- 23 mai - Des chercheurs du Fogarty International Center du National Institute of Health ont estimé qu'un tiers des médicaments contre la malaria utilisés dans le monde sont des contrefaçons. La commission des services armés du Sénat américain a publié un rapport faisant état d'un afflux de pièces contrefaites, provenant en grande majorité de Chine, dans les avions militaires américains.

- 2 juin, un tribunal égyptien condamne l'ancien président Hosni Moubarak, 84 ans, et son ministre de l'Intérieur Habib al-Adly à la prison à vie pour la mort de manifestants. Moubarak et ses deux fils sont acquittés des accusations de corruption.

- 2 juin, Gallup rapporte que 46 % des Américains croient que Dieu a créé les humains dans leur forme actuelle - un pourcentage "essentiellement inchangé par rapport à il y a 30 ans".

- 3 juin, dans une manifestation d'affection populaire et grandiose, les Britanniques célèbrent le 60e anniversaire de la reine Elizabeth en tant que chef d'État de leur nation. Elle est louée pour sa fidélité au devoir et au service. Comme d'autres monarques d'Europe occidentale, elle est en phase avec la démocratie et soutient les libertés civiles et les droits de l'homme.

- 2-30 juin, Syrie. Intensification des affrontements - Le 2, l'Observatoire syrien des droits de l'homme (O.S.D.H.) fait état de la mort de quatre-vingt-neuf personnes au cours de la journée dans le pays, dont cinquante-sept militaires – les plus lourdes pertes enregistrées par l'armée en une journée depuis le début des troubles en mars 2011. L'O.S.D.H. estime à plus de treize mille quatre cents le nombre des victimes des violences depuis cette date.

- 5 juin, trois frappes de drones du président Obama en trois jours sur des militants présumés ont tué 27 personnes, selon des responsables du renseignement pakistanais. Des plaintes ont été déposées selon lesquelles les frappes de drones violent le droit international, attisent l'hostilité envers les États-Unis et encouragent la croissance de l'extrémisme. Gregory Johnsen, de l'université de Princeton, spécialiste du Yémen, affirme que les attaques de drones ont renforcé la main des terroristes dans ce pays. L'administration Obama affirme que les frappes sont légales, et apparemment Obama pense qu'à long terme, il décapite des dirigeants qui ne peuvent pas être remplacés.

- 10 Juin, les banques espagnoles se sont effondrées après avoir accordé de mauvais prêts à des promoteurs et à des acheteurs de maisons pendant la période de surchauffe d'avant 2008, en utilisant l'argent qu'elles avaient emprunté aux institutions financières internationales. 

- "Introduction to the Special Issue: Water Grabbing? Focus on the (Re)appropriation of Finite Water Resource" (Lyla Mehta, Gert Jan Veldwisch, Jennifer Franco, 2012) - la problématique de l’accaparement de l’eau comme source de conflits..

- 13 juin, le Premier ministre islandais Johanna Sigurdardottir demande aux Européens de considérer son pays comme un modèle pour la gestion des crises bancaires. L'économiste Paul Krugman est d'accord. Il a écrit : "Là où tous les autres pays ont renfloué les banquiers et fait payer le prix au public, l'Islande a laissé les banques faire faillite et a en fait étendu son filet de sécurité sociale." 

- 14 juin, un article de BBC News affirme que les Britanniques et les Américains ne deviennent pas plus gourmands ni moins actifs. Le sucre (fructose) contenu dans les aliments est le méchant plus que la graisse en raison de la quantité de sucre que nous ingérons. Avec le sirop de glucose, la nourriture est devenue moins chère à fabriquer et à acheter, et "l'industrie alimentaire nous bombarde tous les jours pour que nous consommions de plus en plus de nourriture". En deux décennies (du milieu des années 1980 à 2005 ?), "la consommation de boissons gazeuses de l'Américain moyen a presque doublé, passant de 350 canettes par an à 600."

- 22 juin, la septième réunion des chefs de gouvernement du G20 a eu lieu les 18 et 19 juin. Ils ont publié une déclaration finale : "Nous agirons ensemble pour renforcer la reprise et faire face aux tensions sur les marchés financiers." Christine Lagarde, directrice du Fonds monétaire international, a déclaré : "Les graines d'un plan de relance paneuropéen ont été plantées." Elle a ajouté que les dirigeants s'étaient engagés "à prendre toutes les mesures nécessaires pour préserver l'intégrité et la stabilité de la zone euro." Certains expriment leur déception et affirment que l'on favorise trop les banques plutôt que les gens ordinaires.

- 23 juin, l'été, les États-Unis restent la seule économie avancée au monde qui ne garantit pas à ses travailleurs des congés payés. Le gouvernement canadien impose au moins 10 jours de congés payés aux employés, l'Australie et le Royaume-Uni 20, l'Allemagne 24, la Norvège 25, la France 30 jours. Certains Américains s'opposent à de telles garanties pour les employés parce qu'ils veulent que les États-Unis restent compétitifs ou qu'ils s'opposent à des réglementations supplémentaires imposées par le gouvernement aux entreprises.  

- 24 juin, élection présidentielle en Egypte, le candidat des Frères musulmans, Mohamed Morsi, l'emporte avec 51,7 % des voix. Des milliers de personnes se sont pressées sur la place Tahrir du Caire, brandissant des drapeaux nationaux, applaudissant et scandant "Dieu est grand" et "N'ayez pas peur ! Les militaires doivent partir !" 

- 28 juin, la Grèce continue de sombrer. "Parce que tout le monde est en colère contre le gouvernement, le problème déjà flagrant de l'évasion fiscale en Grèce s'aggrave." C'est ce qu'écrit David Ignatius dans le Washington Post. Les gens qui ont de l'argent l'envoient à l'étranger. L'intérêt individuel l'emporte toujours sur l'intérêt collectif.

- 1er-12 juillet, Mexique, le candidat du Parti révolutionnaire institutionnel Enrique Peña Nieto, ancien gouverneur de l'État de Mexico, remporte l'élection présidentielle, avec 38,2% des suffrages, face à l'ancien maire de Mexico Andrés Manuel López Obrador, dit Amlo, candidat du Parti de la révolution démocratique, qui obtient 31,6 % des voix. Le taux de participation est de 63,1%.  Si l'Institut fédéral électoral confirme la victoire d'Enrique Peña Nieto, des manifestations contre cette élection se poursuivent dans les grandes villes du Mexique...

- 1er juillet, à Hong Kong, environ 400 000 personnes participent à un rassemblement annuel. La Chine dirige Hong Kong depuis quinze ans selon la politique "un pays, deux systèmes". Un manifestant a déclaré à BBC News : "Nous nous battons pour l'État de droit. Le gouvernement chinois interfère dans le fonctionnement du gouvernement de Hong Kong, et ce n'est pas correct."

- 3 juil., les médias turcs rapportent qu'hier, 85 autres soldats syriens, dont 14 officiers supérieurs, ont traversé la frontière turque. Et, selon la National Public Radio, Human Rights Watch rapporte aujourd'hui que les services de renseignement syriens ont créé au moins 27 centres de détention.

- 4 juillet, en Europe, la stratégie d'austérité est écartée dans l'espoir d'une croissance économique modérée accompagnée de discipline. La directrice du Fonds monétaire international, Christine Lagarde, préconise la même chose pour les États-Unis. Elle prévoit une reprise à 2,3 % en 2013, contre 2 % en 2012 "croissance tiède". 

- 5-26 juillet, Union européenne. Poursuite de la dégradation de la situation économique dans la zone euro. - 2 août, annonce d'un rachat conditionnel de la dette publique par la Banque centrale européenne, à la condition que les États concernés aient préalablement demandé l'aide des fonds de secours européens et aient donc accepté, en contrepartie, de mettre en œuvre les réformes structurelles et d'ajustement budgétaire. Cette annonce, non encore détaillée et qui ne concerne que la dette à court terme, ne convainc pas les marchés.

- 5 juillet, Argentine, les anciens dirigeants de la junte militaire, au pouvoir de 1976 à 1983, les généraux Jorge Rafael Videla et Reynaldo Bignone, sont condamnés respectivement à cinquante et quinze ans d'emprisonnement pour avoir appliqué un «plan systématique» consistant à voler les bébés des opposants politiques qui ont disparu sous la dictature. Ces enfants étaient ensuite remis à des familles favorables au régime. Les deux anciens généraux ont déjà été condamnés à la prison à vie pour crimes contre l'humanité...

- 6-30 juillet, Syrie. Offensives de la rébellion contre Damas et Alep. À partir du 15, le sud de Damas connaît des combats d'une violence sans précédent depuis le début de l'insurrection en mars 2011. L'armée tente de déloger les rebelles qui sont implantés dans la périphérie de la capitale. À partir du 17, l'Armée syrienne libre (A.S.L.) prend le contrôle de plusieurs postes-frontières avec la Turquie et l'Irak. Le 18, un attentat à la bombe au siège de la Sécurité nationale, au centre de Damas, cause la mort de quatre hauts responsables proches de Bachar al-Assad, les ministre et vice-ministre de la Défense – ce dernier est le beau-frère du président al-Assad –, ainsi que le chef de la cellule de crise chargée de mater la rébellion. Le chef de la Sécurité nationale mourra de ses blessures le 20.

- 7 juillet, Libye. Premières élections législatives libres - L'Alliance des forces nationales (A.F.N.) de l'ancien Premier ministre du Conseil national de transition (C.N.T.) Mahmoud Jibril, qui regroupe une quarantaine de formations nationalistes et libérales, remporte les premières élections législatives libres depuis la prise du pouvoir par Mu'ammar al-Kadhafi en 1969. L'A.F.N. obtient 48,1% des suffrages, le Parti de la justice et de la construction, proche des Frères musulmans, arrive en deuxième position avec 10,3% des voix. 

- 11 juillet, les ministres des finances de la zone euro ont décidé de verser 30 milliards d'euros aux banques espagnoles en difficulté d'ici la fin du mois et d'accorder au gouvernement espagnol une année supplémentaire jusqu'en 2014 pour atteindre ses objectifs budgétaires. Le gouvernement espagnol de centre-droit annonce des mesures d'austérité (augmentation de la taxe sur les ventes et réduction des dépenses) pour satisfaire les grandes fortunes à l'origine du sauvetage des banques.  

- 20 juillet, à Aurora, Colorado, un jeune homme de 25 ans, James Eagan Holmes, entre dans un cinéma, tire et tue 12 personnes et en blesse 70. Holmes avait obtenu un diplôme de premier cycle en neurosciences à l'Université de Californie, à Riverside, avec les plus hautes distinctions.  

- 21 juillet, la crise économique se poursuit en Europe. L'Espagne a connu une semaine de manifestations contre les mesures d'austérité du gouvernement. Hier, le marché boursier espagnol a connu une forte baisse : près de 6 %. Cela s'est produit après que les ministres de la zone euro ont accepté d'accorder un prêt important aux banques espagnoles en échange de la restructuration du secteur bancaire par le gouvernement espagnol.

- 22 juillet, les riches de ce monde cachent au moins 21 000 milliards de dollars dans des paradis fiscaux, selon un rapport de James Henry, publié par BBC News. "This figure is equivalent to the size of the US and Japanese economies combined". 

- 28 juillet, Chine -  Dans la ville côtière de Qidong (près de Shanghai), des centaines de manifestants ont protesté contre la pollution causée par une usine de fabrication de papier. Ils ont scandé des slogans en opposition à la pollution des eaux côtières. Ils ont occupé un bureau du gouvernement, détruit des ordinateurs, renversé des voitures et se sont heurtés à la police. 

- 14 août, le cinquième président égyptien, Mohamed Morsi, a renforcé son pouvoir politique en envoyant le maréchal Tantawi, 76 ans, et le chef d'état-major des forces armées Sami Anan, 64 ans, à la retraite. Il l'a fait en assurant apparemment aux hommes qu'ils prenaient leur retraite avec dignité.  

- 2-27 août 2012, Syrie. Contre-offensive du régime à Alep et extension du conflit aux pays voisins. Le 2, l'ancien secrétaire général des Nations unies Kofi Annan, nommé en février médiateur de la Ligue arabe et de l'O.N.U. en Syrie, annonce qu'il renonce à son mandat. Il déplore la « militarisation » du conflit, tant par le régime de Damas que par la rébellion, ainsi que l'absence de « pression internationale sérieuse, déterminée et unie » sur le président Bachar al-Assad, et dénonce les « initiatives unilatérales » – allusion au soutien de la Russie à Damas comme à celui des États du Golfe à la rébellion. Le 10, des incidents armés opposent les armées syrienne et jordanienne à la frontière entre les deux pays, dans le secteur de Tel Chihab-Tourra, alors que des réfugiés syriens tentaient de fuir vers la Jordanie. Selon le Haut-Commissariat de l'O.N.U. pour les réfugiés, plus de deux cent soixante-dix mille Syriens ont fui vers la Turquie, la Jordanie, le Liban et l'Irak depuis mars 2011, et le nombre de déplacés à l'intérieur du pays s'élève à un million de personnes. Le 20, le président américain Barack Obama évoque une possible intervention militaire en Syrie en cas de déploiement ou d'utilisation d'armes chimiques par le régime de Damas. À partir du 20, des affrontements meurtriers opposent les habitants des quartiers alaouite et sunnite de Tripoli, au Liban, respectivement partisans et adversaires du régime de Damas.

- 22 août, les Nations unies rapportent qu'en Amérique latine, le fossé entre les riches et les pauvres s'est creusé. Le Guatemala est décrit comme ayant le fossé le plus large et le Venezuela comme le plus étroit. L'Amérique latine est décrite comme la région la plus urbanisée du monde, avec huit personnes sur dix vivant dans des villes.

- 28 août, le gouvernement birman soutenu par l'armée annonce le retrait de 2 082 noms de sa liste de personnes considérées comme une menace pour la sécurité nationale. Selon BBC News, cela réduit la liste d'environ un tiers.  

- 29 août, Ukraine, la haute cour rejette l'appel de l'ancienne présidente, Yulia Tymoshenko qui purge une peine de sept ans de prison. Elle était favorable à un alignement de l'Ukraine sur l'OTAN et l'Union européenne plutôt que sur la Russie de Poutine. Son adversaire, l'actuel président Yanukovych, a des liens plus étroits avec la Russie. 

- 4-29 septembre, la Syrie entre dans un nouveau mois de guerre civile - Human Rights Watch rapporte que "les forces gouvernementales syriennes ont largué des bombes et tiré des coups d'artillerie sur ou près d'au moins 10 boulangeries dans la province d'Alep au cours des trois dernières semaines, tuant et mutilant des dizaines de civils qui attendaient du pain." Le 4 sept., l'armée procède à des bombardements aériens massifs contre Alep, après avoir échoué à reconquérir la deuxième ville du pays en août. Ces bombardements systématiques s'étendent, au cours du mois, à l'ensemble du nord-ouest du pays contrôlé par l'Armée syrienne libre. Le 26, deux voitures piégées explosent aux abords et à l'intérieur du quartier général de l'état-major de l'armée à Damas. L'Observatoire syrien des droits de l'homme dénombre trois cent cinq morts dans le pays au cours de la journée, la plus meurtrière depuis le début des troubles en mars 2011.

- 5 sept. Michelle Obama, s'est exprimée hier devant la convention nationale du parti démocrate, évoquant son président de mari : "He wants everyone in this country to have that same opportunity, no matter who we are, or where we're from, or what we look like, or who we love... He's the same man who started his career by turning down high paying jobs and instead working in struggling neighborhoods where a steel plant had shut down, fighting to rebuild those communities and get folks back to work." Les tweets pendant le discours étaient de 28 000 par minute. Reuters rapportera le 8 septembre que le discours du président Obama le même jour aura susciteré 52 756 tweets par minute juste après sa fin, un nouveau record selon Twitter...

- 7 septembre 2010, 2,735 millions de manifestants selon la CGT, 2,5 millions d'après la CFDT, contre la réforme des retraites en France, 23 septembre, 2 octobre, quatorze journées de manifestations depuis le 23 mars. "Ce n'est pas la rue qui gouverne!", lancera un ancien premier ministre de Jacques Chirac et soutien au gouvernement, alors que dans une tribune du Figaro une philosophe regrettera l'immaturité démocratique de la France, déclamant avec un lyrisme contestable: "où l'on voit cette habitude bien française de faire «donner la rue», démonstration valant pour justification ultime. Confusion de la démocratie avec le populisme. Une chose est un citoyen qui vote dans le secret de l'isoloir après avoir réfléchi et écouté les débats, autre chose est le citoyen qui, surfant sur son émotion, la tête tournée par les clameurs, emmené par les enthousiasmes et les camaraderies, vient grossir une foule avec sa banderole, plus fervent du rite à entretenir que de la cause à défendre. Un gouvernement raisonnable, s'il doit se plier à la loi des urnes, n'a pas à obéir à la «rue». Le propre de la démocratie consiste justement à remplacer la clameur par la raison..", qui a voté doit se taire entre deux votes....

- 9 septembre, une semaine de protestations par des milliers de personnes à Hong Kong oblige le chef du gouvernement élu localement, Leung Chun-ying, à renoncer aux plans initiés par Pékin qui auraient obligé les étudiants à suivre des cours de patriotisme. Les manifestants s'opposent au "brainwashing" du gouvernement.

- 11-21 septembre, Libye - Des hommes armés attaquent le consulat des États-Unis à Benghazi (Libye), provoquant la mort de l'ambassadeur américain, Christopher Stevens, et de trois agents diplomatiques. L'attentat est décrit comme des représailles à une attaque de drone qui a tué le chef d'Al-Qaïda Abu Yahya al-Libi. 

- 16 septembre, déchaînement de manifestations en Chine à l'encontre de l'ambassade du Japon et des entreprises japonaises, contre un gouvernement japonais qui a acheté trois petites îles à des citoyens japonais, plaçant ainsi ces îles sous le contrôle de l'État japonais. La Chine affirme que le groupe d'îles dont les trois îles font partie - les îles Diaoyu, entre Okinawa et Taïwan - est historiquement chinois. Les Japonais les appellent les îles Senkaku. Le Japon a annexé ces îles en 1895. Le Premier ministre Wen Jiabao joue la carte de la fermeté en déclarant que son gouvernement ne fera "absolument aucune concession" concernant la souveraineté et l'intégrité territoriale du pays.

- 19 septembre, dans le Washington Post, les chroniqueurs Marc Thiessen et Richard Cohen accusent le président Obama d'avoir été trop passif en politique étrangère. Il y a cinq jours, le Parlement russe a voté l'expulsion de Gennady Gudkov, critique de Poutine, qui avait participé à des manifestations anti-Poutine et anti-corruption.

 - 3-28 octobre, Syrie, tensions entre la Syrie et la Turquie et tentative de trêve. Le président Assad entame un nouveau mois de guerre contre ceux qu'il appelle des terroristes. Le 3, un triple attentat-suicide à la voiture piégée cause la mort de quarante-huit personnes, pour la plupart des soldats loyalistes, à Alep, où l'armée et les rebelles s'affrontent depuis juillet 2012. Le groupe islamiste sunnite Jabhat al-Nosra (le Front de secours) revendique ces attaques. Le 4, au lendemain d'un nouveau tir de mortier des forces syriennes sur un village frontalier turc, qui a causé la mort de cinq civils, l'artillerie turque riposte pour la première fois en visant des positions de l'armée en Syrie, tuant plusieurs soldats. Les échanges d'artillerie continuent les jours suivants. Le 10, les autorités turques interceptent un avion de ligne syrien en provenance de Moscou et à destination de Damas, à bord duquel elles saisissent des « équipements militaires » russes destinés à l'armée syrienne.

- 7 octobre, au Pakistan, l'homme politique et ancienne star du cricket, Imran Kahn, a pris la tête d'un cortège de milliers de personnes sur un parcours de neuf miles et d'un rassemblement de protestation contre la politique des drones du président Obama. 

- 7 octobre, Philippines, le président Benigno Aquino annonce la conclusion d'un accord-cadre avec le Front Moro islamique de libération, un groupe séparatiste armé musulman actif dans l'île de Mindanao, dans le sud de l'archipel. L'accord, qui doit être soumis à référendum, prévoit la création d'une entité semi-autonome à Mindanao. 

- 9 octobre, avec un taux de participation de 81 % et 54 % des voix, Hugo Chavez, chef d'État et de gouvernement du Venezuela depuis février 1999, a remporté un nouveau mandat de six ans à la présidence. Il promet qu'il sera un meilleur président...

- 10 oct., la Jordanie est relativement calme après les manifestations qui ont rassemblé des milliers de personnes la semaine dernière. Les manifestants et les Frères musulmans de Jordanie souhaitent une représentation politique plus large et un parlement plus démocratique. Al Arabiya a récemment rapporté que le régime syrien tentait de promouvoir des troubles contre le roi Abdallah de Jordanie, qui a autorisé les transfuges et les réfugiés syriens à entrer dans son royaume. 

- 12 octobre. Attribution du prix Nobel de la paix à l'Union européenne.Alors que le Vieux Continent traverse une crise économique sans précédent, le comité d'Oslo décerne le prix Nobel de la paix à l'Union européenne pour avoir « contribué pendant plus de six décennies à promouvoir la paix et la réconciliation, la démocratie et les droits de l'homme en Europe ». 

- 28 octobre, Ukraine. Victoire électorale du Parti des régions au pouvoir. Le Parti des régions du président Viktor Ianoukovitch remporte les élections législatives, avec 30% des suffrages. L'alliance d'opposition Patrie, dirigée par Arseni Iatseniouk et proche de Ioulia Timochenko (l'ex-Première ministre condamnée) obtient 25,6% des voix. Fondée en avril 2010 par le champion de boxe Vitali Klitschko, l'Alliance démocratique ukrainienne pour les réformes arrive en troisième position, avec 14% des suffrages et le Parti communiste de Piotr Simonenko obtient 13,2%. Les observateurs de l'Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe estiment que « l'Ukraine a reculé sur le chemin des progrès démocratiques » en raison des nombreuses irrégularités ayant marqué la campagne électorale.

Norway News décrit l'élection comme "largement conforme aux normes internationales" mais ajoute qu'il est "particulièrement regrettable que les deux principaux hommes politiques de l'opposition, Ioulia Timochenko et Iouri Loutsenko, purgent des peines de prison et n'ont pas pu participer à l'élection." Viktor Ianoukovitch est au pouvoir depuis février 2010. Sous le règne de M. Ianoukovitch, les relations de l'Ukraine avec la Russie se sont améliorées. M. Ianoukovitch continue de rechercher un accord sur les visas avec l'Union européenne, mais l'adhésion à l'UE n'est pas dans les cartons, ce que le président russe Poutine ne veut pas...

- 2 novembre, en Grèce, l'évasion fiscale reste d'actualité alors que le journaliste Costas Vaxevanis est jugé pour avoir violé les lois sur la protection de la vie privée en publiant une liste de noms de Grecs possédant des comptes bancaires en Suisse. La liste comprend les noms de membres de l'élite commerciale et politique de la Grèce. Quelques Grecs, dont un grand quotidien, ont pris le parti de Vaxevanis en publiant la liste. 

- 3 novembre, au Bahreïn, un jeune homme est condamné à six mois de prison pour avoir "diffamé" le roi Hamad sur Twitter. 

- 6 novembre 20012, ELECTIONS AMERICAINES - réélection du président démocrate sortant Barack Obama (65M9), opposé à Mitt Romney (60M9), choisi par le Parti républicain, une campagne considérée comme la plus coûteuse de tous les temps, et qui tant au Sénat qu'à la Chambre des représentants, aboutit à un statu quo au niveau des rapports de force. A noter, une participation de 54,9 % (240M d'inscrits, 129M de votants).

- 11-17 novembre 2012, Syrie. Le 11, les mouvements d'opposition au régime de Bachar al-Assad, réunis à Doha (Qatar), mettent en place la Coalition nationale syrienne des forces de l'opposition et de la révolution. L'initiative en revient à l'homme d'affaires sunnite Riad Seif, membre du C.N.S., qui est soutenu par les États-Unis. La nouvelle coalition, présidée par Cheikh Ahmad Moaz al-Khatib, inclut les conseils locaux de la rébellion et d'autres groupes insurgés non membres du C.N.S. Le 12, le Conseil de coopération du Golfe et la Ligue arabe reconnaissent la Coalition nationale syrienne comme étant le « représentant légitime » et le « principal interlocuteur ». Le 17, le président français François Hollande reçoit à l'Elysée le nouveau chef de l'opposition syrienne Cheikh Ahmad Moaz al-Khatib, après avoir reconnu la Coalition comme « représentante légitime du peuple syrien et donc comme futur gouvernement de la Syrie démocratique ».

- 14 novembre, en Espagne, en Italie, en Grèce, au Portugal, en France et en Belgique, les syndicats participent à une "Journée d'action et de solidarité" contre le chômage et les difficultés économiques. Au Portugal, le taux de chômage atteint le chiffre record de 15,8 %. En Espagne et en Grèce, le taux de chômage serait de 25 %. Celui de l'Italie est de près de 11 %. Il s'agit d'une protestation contre les politiques d'austérité qui auraient aggravé la récession, et d'une protestation contre la répartition des richesses. La France et la Belgique ont des gouvernements socialistes et un chômage plus faible, 10 et 8,2 % respectivement. Dans les autres pays, on ne s'attend pas à ce que le gouvernement réagisse aux opinions des manifestants avant que les tenants de ces opinions ne gagnent les élections.

- 15 novembre, le Congrès du Parti communiste chinois se termine après avoir exprimé sa détermination à lutter contre la corruption et à améliorer le bien-être des citoyens chinois. D'après les comptes rendus de la presse, le Parti se préoccupe avant tout de la survie du pouvoir du Parti. Cela signifie à la fois annoncer les intentions de lutter contre la corruption et donner l'apparence de l'unité. L'apparence est celle d'un extrême conformisme dans le code vestimentaire. Il existe des divergences d'opinion parmi les membres du Parti communiste chinois, mais elles ne sont pas très apparentes et, selon Reuters, en sélectionnant les nouveaux dirigeants, le Congrès "a dévoilé une équipe de direction plus âgée et conservatrice". Le nouveau secrétaire général du Parti est Xi Jinping. Il ressemble un peu plus à Deng que son prédécesseur, Hu Jintao, qui sera présent dans le cadre de l'approche collectiviste du pouvoir du Parti. Xi Jinping succédera à Hu Jintao à la présidence de la Chine en mars.

- 17 novembre, après la prise de pouvoir du Hamas à Gaza en 2007, des roquettes ont été tirées sur Israël à un rythme d'environ mille roquettes par an, selon des sources israéliennes. Ce nombre a diminué après les assauts aériens et terrestres d'Israël sur Gaza au début de 2008, qui ont tué plus de 120 Palestiniens. L'année dernière, le rythme approximatif de 1 000 roquettes par an est revenu et s'est intensifié ces dernières semaines. Israël a repris sa politique d'assassinat des dirigeants du Hamas, a appelé des réservistes et rassemblé une force à la frontière de Gaza en vue d'une nouvelle opération de ratissage dans la bande de Gaza pour détruire sa capacité de lancement de roquettes. Le Hamas a été fondé en 1987 avec l'intention de créer un État palestinien islamique comprenant l'endroit où se trouve actuellement Israël. Les Forces de défense israéliennes (FDI) ont compté sur Twitter 570 roquettes tirées sur Israël au cours des cinq derniers jours, dont 307 ont été bloquées par leur bouclier défensif "dôme de fer". Les FDI se plaignent que la plupart des roquettes sont tirées depuis l'intérieur de la ville de Gaza, une zone densément peuplée. 

- 26 novembre, sur CNN hier, Fareed Zakaria a évoqué la classe moyenne d'Amérique latine qui a augmenté de 50 % entre 2003 et 2009. La proportion de personnes vivant dans la pauvreté au cours de cette période est passée, selon lui, de 44 % à 30 %. "Alors que le reste du monde est devenu plus inégalitaire, a-t-il ajouté, l'Amérique latine a été la seule région à réduire l'écart entre riches et pauvres." Il a décrit 70 millions de femmes en Amérique latine ayant rejoint le marché du travail ces dernières années "contribuant à une réduction de l'extrême pauvreté" et les enfants passant désormais "trois années supplémentaires à l'école, par rapport à il y a dix ans, grâce à des initiatives gouvernementales ciblées."

- 27 novembre, la Chine commence à planifier des projets de transport urbain d'une valeur de 7,87 milliards de dollars et son agence de planification nationale approuve une étude de faisabilité pour une ligne ferroviaire interurbaine entre Fuzhou et Pingtan (une île au large de la côte de Fujian) qui devrait coûter 3,5 milliards de dollars et être achevée en quatre ans. Selon Reuters, cette mesure vise en partie à stimuler la croissance économique.

- 29 novembre, David Cay Johnston déclare à l'émission News Hour que le forfait commun de télévision par câble, téléphone et Internet aux États-Unis coûte environ 160 dollars par mois. "Si vous allez en France, dit-il, vous obtenez le même forfait pour l'équivalent de 38 dollars par mois, et vous n'avez pas d'appels vers deux pays. Vous pouvez appeler dans le monde entier, dans 70 pays. Vous recevez la télévision en direct de toute la planète et votre Internet est 20 fois plus rapide en upload et 10 fois plus rapide en download." 

- 30 novembre, l'Assemblée générale des Nations unies a voté à 138 voix pour et 9 contre la reconnaissance de la Palestine en tant qu'État souverain, un État souverain avec un statut de non-membre de l'ONU similaire à celui du Vatican. Le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu minimise l'importance de l'opinion mondiale, qualifiant le vote de "théâtre politique négatif". La secrétaire d'État américaine Hillary Clinton affiche sa colère et dénonce le vote de l'ONU comme "improductif" et mettant "de nouveaux obstacles sur le chemin de la paix." Les neuf pays opposés étaient les États-Unis, le Canada, la République tchèque, les Îles Marshall, la Micronésie, Nauru, Palau et le Panama. Depuis sa victoire dans la guerre de 1967, Israël revendique le droit de contrôler la Palestine. Les pourparlers entre le président de l'Autorité palestinienne, Mahmoud Abbas, et le gouvernement de Netanyahou ont échoué sur la demande d'Abbas qu'Israël arrête la construction de colonies sur le territoire palestinien. Aujourd'hui, selon Reuters, Israël a révélé des plans pour construire 3 000 maisons de colons à Jérusalem-Est et en Cisjordanie en réponse au succès des Palestiniens aux Nations unies.

- 3-26 décembre, Syrie. Isolement croissant du régime de Damas. Le 3, les États-Unis mettent en garde le régime du président Bachar al-Assad contre tout recours à des armes chimiques dans sa lutte contre l'insurrection, à la suite de soupçons relatifs à la préparation de gaz sarin par Damas. Le 4, l'O.T.A.N. décide le déploiement de missiles Patriot en Turquie, le long de la frontière syrienne. Le 11, Washington reconnaît la Coalition nationale syrienne (C.N.S.), en tant que représentant légitime du peuple syrien, comme l'ont déjà fait Paris, Londres, Ankara et les monarchies du Golfe. Dans le même temps, les États-Unis annoncent l'inscription sur la liste noire des organisations terroristes du Jabhat al-Nosra, principal groupe armé djihadiste opérant en Syrie dans le cadre de l'insurrection contre le régime de Damas.

- Inauguration de la Tokyo Skytree, tour de radiodiffusion du Japon, située dans l'arrondissement Sumida de Tokyo, haute de 634 mètres, deuxième plus haute structure autoportante du monde.

- décembre, en Roumanie, les électeurs anti-austérité donnent la victoire électorale à la coalition de centre-gauche du Premier ministre Victor Ponta.

- 10 décembre, attribution du prix Nobel de littérature à Mo Yan (1955), écrivain chinois et chroniqueur des mutations de la Chine contemporaine, lauréat en 2012 et  «qui avec un réalisme hallucinatoire unit conte, histoire et le contemporain.. ».

- 12 décembre, la Russie refuse de se joindre à l'Occident pour chasser Bachar el-Assad du pouvoir afin de mettre fin à la guerre en Syrie, tandis que le président Obama se rallie à la décision prise le mois dernier par la France, la Grande-Bretagne, la Turquie et les États du Golfe de reconnaître la coalition anti-Assad comme le seul représentant légitime du peuple syrien.

- 13 décembre, le Japon se plaint de l'intrusion d'un avion d'État chinois dans son espace aérien aujourd'hui. C'est aussi aujourd'hui le 75e anniversaire du massacre de Nanjing.  

- 13-14 décembre, Union européenne. Accord sur l'union bancaire européenne - Le Conseil européen réuni à Bruxelles valide l'accord sur le mécanisme de surveillance unique, dans le cadre de la mise en place d'une union bancaire. Celui-ci traduit un transfert de souveraineté notable des États à la Banque centrale européenne (B.C.E.) en confiant à celle-ci la supervision des quelque six mille banques nationales. Toutefois, la B.C.E. ne supervisera directement que les établissements dont le bilan dépasse 30 milliards d'euros ou 20% du produit intérieur brut d'un État, soit de cent cinquante à deux cents banques. Le conseil de supervision de la B.C.E. doit demeurer distinct du conseil des gouverneurs de la Banque centrale. L'accord doit permettre aux banques en difficulté d'être recapitalisées directement par les fonds de secours de la zone euro gérés par la B.C.E. L'union bancaire doit être finalisée d'ici au 1er mars 2014.

- 14 décembre, tuerie de l'école primaire Sandy Hook, 28 morts dont 20 enfants, aux abords de Newtown, dans l'État du Connecticut, aux États-Unis. Adam Lanza, le meurtrier, âgé de 20 ans, peu de temps après avoir tué sa mère, qui collectionnait les armes à feu, tire et tue 27 personnes avant de se donner la mort. Cette tuerie en milieu scolaire est la troisième par le nombre de victimes survenue aux États-Unis, après la fusillade de l'université Virginia Tech en 2007 qui avait fait 32 morts, et l'attentat de la Bath Consolidated School. Suite à ce massacre, un débat s'élève sur l'influence des jeux vidéo violents...

- 16-29 décembre, Inde, à New Delhi, une étudiante est violée par six hommes dans un bus puis battue et jetée du véhicule en marche avec son compagnon. Des milliers de personnes manifestent violemment dans la capitale pour réclamer un renforcement de la sécurité des femmes dans le pays. L'étudiante violée succombera des suites de ses blessures dans un hôpital de Singapour où elle avait été transférée...

- 18 décembre, au Japon, le Parti libéral-démocrate (LPD), parti conservateur, remporte une victoire écrasante, promettant de résister au défi de la Chine en mer de Chine orientale et d'améliorer l'économie stagnante du Japon. Le LPD a été au pouvoir la plupart du temps depuis la fin de la Seconde Guerre mondiale. Son rival, le Parti démocratique de centre-gauche, est au pouvoir depuis trois ans. Le futur premier ministre, M. Abe, reprendra ses fonctions le 26 décembre. Il promet d'augmenter les dépenses publiques malgré une dette japonaise proche de 200 % du PIB. L'économie japonaise stagne à cause de la baisse des exportations et parce que le public n'achète pas autant que les stratèges économiques le souhaiteraient. 

- 26 décembre, la Chine ouvre sa ligne de train à grande vitesse de 1 428 miles. Il réduit un voyage de 22 heures à 10 heures et comporte 35 arrêts entre Pékin et la ville méridionale de Guanzhou. Elle est considérée à la fois comme une commodité et comme un bon investissement pour l'économie chinoise, alors que les États-Unis continuent à utiliser leurs transports aériens, moins efficaces et plus dommageables pour l'environnement.

- 26 décembre, le président Morsi signe la nouvelle constitution égyptienne. Son adoption vient d'être remportée avec 63,8 % des voix, mais seul un tiers de l'électorat a voté. Beaucoup s'opposent amèrement à la constitution, affirmant que le document favorise les islamistes et trahit la révolution anti-Moubarak. Le chef des Frères musulmans, Mohamed Badie, déclare que les Égyptiens doivent "commencer à construire la renaissance de notre pays avec la libre volonté... des hommes, des femmes, des musulmans et des chrétiens." 

- 29 décembre, aux Philippines, un projet de loi est promulgué pour permettre un accès gratuit à la contraception et au planning familial. Les Philippines connaissent l'une des croissances démographiques les plus rapides d'Asie. Selon certaines prévisions, la population pourrait encore doubler d'ici trois décennies. Manille, y compris la ville adjacente de Quezon City, est la première ville du monde en termes de densité de population.

- 31 décembre, la chancelière conservatrice allemande, Angela Merkel, prévient que "l'environnement économique" sera "plus difficile l'année prochaine." Elle associe la prospérité de l'Allemagne à la prospérité de l'Union européenne (avec laquelle l'Allemagne fait la plupart de ses échanges commerciaux). En ce qui concerne la politique, elle dit à ses compatriotes allemands que "nous devons trouver le bon équilibre" et qu'il faut "continuer à être patient." Ces propos contredisent ceux du ministre des affaires étrangères du gouvernement français du Parti socialiste. La semaine dernière, il prévoyait que "le pire est derrière nous".

- En 2012, 15,7 % du PIB du Honduras (3 milliards de dollars) provenait des envois de fonds, dont la grande majorité était basée aux États-Unis, selon l’analyse de Pew Research des données de la Banque mondiale. En comparaison, 16,5 % du PIB du Salvador et 10 % du PIB du Guatemala sont basés sur les envois de fonds. Ces trois pays d’Amérique centrale sont en fait les trois pays d’Amérique latine hispanophone qui dépendent le plus des envois de fonds, en proportion du PIB. 

- Joan Tronto, "Le risque ou le care" (2012), "Contre l'indifférence des privilégiés: à quoi sert le care" (2013), de la vulnérabilité à l'encontre de cette société machiste tant effrayée par l'idée de perdre tout "contrôle" (Moral boundaries: a political argument for an ethic of care. New York: Routledge, 1993)..

- Rebecca MacKinnon, "Consent Networked, the worldwide struggle for"

- Sarah Schulman, "The Gentrification of the Mind"

- Amartya Sen, "Repenser l'inégalité", Points

- Nicholas Evans, "Ces mots qui meurent. Les Langues menacées et qu'elles ont à nous dire", La Découverte.

- Maurizio Ferraris, "Manifesto del nuovo realismo" (Manifeste du nouveau réalisme)

- Katherine Boo, "Behind the Beautiful Forevers: Life, Death, and Hope in a Mumbai Undercity"

- Wade Davis, "Into the Silence: The Great War, Mallory and the Conquest of Everest"

- Cheryl Strayed, "Wild: From Lost to Found on the Pacific Crest Trail"

- Susan Cain, "Quiet: The Power of Introverts in a World That Can't Stop Talking" (La force des discrets. Le pouvoir des introvertis dans un monde trop bavard) 

- Carolin Emcke (1967), "Wie wir begehren" (Comment nous désirons) 

- Jonathan Haidt, "The Righteous Mind: Why Good People are Divided by Politics and Religion"

- Steven Pinker, "The Better Angels of our Nature: A History of Violence and Humanity"

- Andrew Solomon, "Far From the Tree: Parents, Children, and the Search for Identity"

- Ben Fountain, "Billy Lynn's Long Halftime Walk"

- Bruno Latour, "Enquête sur les modes d'existence : Une anthropologie des modernes", La Découverte

- Hugo Chaparro Valderrama, "La sombra del Licántropo"

- "Les 500 Arhats", de Murakami Takashi, fresque de 100m de long sur 3m de haut représentant 500 disciples (arhats) suivant le Bouddha, une réponse au séisme de 2011 à l'est du Japon...

- Gerhard Richter (1932), l'artiste allemand est passé de la figuration à la peinture photo, jusqu'à atteindre l'abstraction, et depuis ses oeuvres atteignent des records à Sotheby's, "Abstraktes Bild (649-2)" (US$27.6 million), "Wand" (Wall, 1994), "Blau" (1988), "Abstraktes Bild (712)" (1990), "Domplatz, Mailand (Cathedral Square, Milan)" (1968), ...

- Mark Bradford, "Promise Land", mixed media collage on canvas, l'artiste afro-américain de l'expressionisme...

- On a produit cette année dans le monde 1,498 films ...

- The Dark Knight Rises (by Christopher Nolan, with Christian Bale, Tom Hardy, Anne Hathaway) - Django Unchained (by Quentin Tarantino, with Jamie Foxx, Christoph Waltz, Leonardo DiCaprio) - Argo (by  Ben Affleck, with Ben Affleck, Bryan Cranston) - Happiness Therapy (by David O. Russell, with Bradley Cooper, Jennifer Lawrence, Robert De Niro) - End of Watch (by David Ayer, with Jake Gyllenhaal, Michael Peña) - De rouille et d'os (by Jacques Audiard, with Marion Cotillard, Matthias Schoenaerts) - Blancanieves (by Pablo Berger, with Macarena García, Maribel Verdú) - "How to Survive a Plague", documentaire américain écrit et réalisé par David France - Holy Motors (by Leos Carax, with Denis Lavant, Edith Scob) - Amour (by  Michael Haneke, with Jean-Louis Trintignant, Emmanuelle Riva) - Lincoln (by Steven Spielberg,  with Daniel Day-Lewis, Sally Field) - Skyfall (by Sam Mendes, with Daniel Craig) - ....

- Top 2012 Movies at the Worldwide Box Office : The Avengers ($1,515,100,211), Skyfall, The Dark Knight Rises, The Hobbit: An Unexpected Journey, Ice Age: Continental Drift, The Twilight Saga: Breaking Dawn, Part 2, The Amazing Spider-Man, ...

- Avec 200 millions de billets vendus en 2012, la France est le troisième marché du cinéma mondial, que ce soit en termes d'entrées (derrière les États-Unis et l'Inde), ou en termes de revenus (derrière les États-Unis et le Japon)

- "Gangnam Style" devient le 21 décembre 2012, la première vidéo à franchir le cap du milliard de vues, clip d'une chanson, signée du Sud-Coréen Psy, devenu tube international grâce à YouTube, plus de 3 milliards de visionnages ...

- Jack White, "Blunderbuss" - Frank Ocean, "Channel Orange" - Japandroids, "Celebration Rock" - Taylor Swift, "Red" - Kendrick Lamar, "good kid, m.A.A.d city" - The Young, "Dub Egg" - Killer Mike, "R.A.P. Music" - White Lung," Sorry" -  Future, "Pluto" - Cloud Nothings, "Attack On Memory" - Fiona Apple, "The Idler Wheel Is Wiser" - Bruce Springsteen, "Wrecking Ball" - Edward Sharpe and the Magnetic Zeros, "Here" - Green Day, "¡Uno!" - Neil Young and Crazy Horse, "Psychedelic Pill" - Mumford & Sons, "Babel" - Leonard Cohen, "Old Ideas" - Best Coast, "The Only Place" - Dr. John, "Locked Down" - Cat Power, "Sun" - Divine Fits, "A Thing Called Divine Fits" - ...


2013

- On compte en décembre 2013, 2,802 millions d'utilisateurs d'internet, soit 39% de la population.

- Netflix et  YouTube absorbe 50% de l' Internet traffic (bytes).

- Janvier 2013, Aaron Swartz (1986) hacktiviste qui a participé à l’émergence de Reddit, des licences Creative Commons, du RSS, grand contributeur Wikipedia et qui s’est battu pour les libertés numériques, notamment contre des projets de loi tels que la Stop Online Piracy Act (SOPA), se donne la mort, ilétait alors poursuivi par le FBI pour avoir téléchargé en masse des articles scientifiques issus d’une plate-forme payante...

 

 - 10 janv., en Somalie, Mohamed Abdi Hassan et d’autres grands pirates ont accepté de mettre fin à leur piratage.

- 11 janvier, malgré l’énorme dette publique du Japon (presque deux fois celle des États-Unis), son nouveau gouvernement conservateur approuve un plan de relance équivalant à 116 milliards de dollars. L’argent sera consacré à l’infrastructure et à la reconstruction des zones dévastées par le tremblement de terre et le tsunami de 2011. Certains seront investis dans l’éducation. L’économie japonaise est en récession, après avoir plongé pendant deux périodes successives de trois mois. Les mesures de relance devraient stimuler l’économie de 2 % et créer 600 000 emplois. L’économie du Japon a souffert du ralentissement de la demande mondiale et de la baisse de ses exportations, et sa consommation intérieure est faible. Les fabricants japonais aimeraient que leurs compatriotes achètent plus...

- 13 janvier,  China Daily rapporte que le smog a "enveloppé une grande partie de la Chine orientale et centrale" causant des fermetures d’autoroutes et des retards de vol dans plusieurs provinces..

- 13 janvier, Arab News rapporte que la nomination par le roi Abdullah de trente femmes éduquées au Conseil de Shoura (un organe consultatif de 150 membres qui peut proposer des lois au roi) a gagné les éloges de Saoudiens et expatriés de tous les horizons... 

- 15 janvier, au Mali, des forces extrémistes religieusement associées à Al-Qaïda ont pris de l’expansion plus au sud, après Tombouctou et Gao. En coopération avec le gouvernement du Mali, les Français envoient des avions militaires et des centaines de troupes au sol, et dans quelques jours ils seront rejoints par une force internationale ouest-africaine qui devrait être de plus de 3000. Au nom des insurgés, Omar Ould Hamahar du Mouvement pour l’Unité et le Jihad en Afrique de l’Ouest, fantasme : "La France a ouvert les portes de l’enfer ... elle est tombée dans un piège beaucoup plus dangereux que l’Irak, l’Afghanistan ou la Somalie." 

- 23 janvier , dans un discours prononcé à Londres, le Premier ministre David Cameron s'engage, s'il remporte les prochaines élections de 2015, à organiser un référendum sur le maintien ou non du Royaume-Uni dans l'Union européenne (U.E.) d'ici à la fin de 2017.

- 23 janv., le Likoud de Benjamin Netanyahu et ses alliés ultra-nationalistes du Parti Yisrael Beitani remportent 31 des 120 sièges du Parlement à l’élection d’hier. Un nouveau parti centriste, Yesh Atid, gagne 19 sièges. Netanyahou restera Premier ministre et aucun changement de politique n’est attendu car Israël se sent à l’abri des pressions des Palestiniens, des États-Unis ou de l’Europe.

- 24 janv., la monarchie du roi Abdallah II vante le succès des élections législatives en Jordanie. Abdullah travaille à moderniser politiquement son royaume en donnant plus de pouvoir au Parlement, et il a promis de consulter le Parlement pour choisir son cabinet.

- 25-29 janvier, Égypte. Flambée de violences contre le régime de Mohammed Morsi. A Suez, des violences meurtrières marquent la célébration du deuxième anniversaire du déclenchement du soulèvement contre le régime d'Hosni Moubarak, qui avait pris naissance dans cette ville. Le 27, le président Mohammed Morsi décrète l'état d'urgence à Port-Saïd, Suez et Ismaïlia, où les violences se poursuivent, et appelle à la tenue d’un dialogue national incluant les représentants de l’opposition. Les violences gagnent Le Caire. Le 29, le chef des armées, le général Abdel Fattah al-Sissi, met en garde contre « un effondrement de l'État » en cas de poursuites des violences, qui ont déjà fait plus de cinquante morts.

- 30 janvier, l’aviation israélienne frappe un convoi de véhicules à l’intérieur de la Syrie, ciblant apparemment des armes destinées au Hezbollah au Liban. La télévision d’Assad accuse Israël d’avoir bombardé un centre de recherche militaire à Jamraya. Un assistant du Guide suprême de l’Iran, l’ayatollah Ali Khamenei, a annoncé que les frappes de puissances étrangères contre la Syrie seront considérées comme une frappe contre l’Iran. Israël associe le régime Assad et l’Iran et considère l’Iran comme la principale menace pour sa sécurité.

- 6 fév. au Danemark, la tentative d’assassinat de Lars Hedegaard, historien-journaliste de 70 ans, a été attribuée à sa critique de l’islam.  

- 6 fév., en Tunisie, l’assassinat de Shokri Belaid, chef du parti d’opposition de gauche, produit des manifestations violentes. Le Premier ministre, Hamadi Jebali, a été décrit comme un islamiste modéré. mais les islamistes tunisiens sentent maintenant leur pouvoir menacé. 

- 16 fév., les taux de croissance économique pour 2012 sont publiés et il y avait douze nations africaines avec des taux de croissance de 7 pour cent ou plus : Libye 121.9%, Niger 14.5, Liberia 9.0, Ghana 8.2, Ivory Cast 8.1, Rwanda 7.7. En Amérique latine, le Chili a obtenu 5,0 %, le Mexique 3,8, le Nicaragua 3,7 %. La Russie a obtenu les meilleurs résultats en Europe avec 3,8 % et la Norvège avec 3,1 %. L’économie américaine a progressé de 2,2 %. L’Europe est restée largement stable. Les plus grands perdants ont été l’Espagne -1,5 %, l’Italie -2,0, le Portugal -3,0 et la Grèce -6 %.

- 25 février, Park Geun-hye, fille du dictateur militaire Park Chung-hee, qui dirigea la Corée du Sud entre 1961 et 1979, est élue présidente de la République, devenant ainsi la première femme chef de l'État sud-coréen. En novembre 2016, des centaines de milliers de Sud-Coréens défilent dans les rues pour demander sa démission, à la suite d'un scandale de corruption, la considérant comme étant sous l'influence de sa confidente Choi Soon-Sil.

- 12 mars, Le Forum économique mondial publie son rapport 2013 sur la compétitivité dans les secteurs du voyage et du tourisme. La France, 3e en 2011, perd 4 places et figure désormais au 7e rang. L’étude soulève notamment le manque de priorité accordée par les autorités françaises au secteur. La Suisse, l'Allemagne, l'Autriche, l'Espagne, le Royaume-Uni, et les Etats-Unis précèdent la France.

- 19 mars, Chine, quelques jours après son investiture, le président chinois attend le secrétaire américain au Trésor au Palais du peuple. Contrairement à son prédécesseur Hu Jintao, qui avait dû attendre deux ans après son intronisation au poste de secrétaire général avant de prendre la tête de la CMC, Xi Jinping accède dès le début de son mandat à la direction des trois institutions qui portent le régime, le parti, l’État et l’armée. Le voici face aux Etats-Unis, mettant l’accent sur les « intérêts communs » entre les deux pays plutôt que sur leurs différends, nouvelle stratégie...

- 2-12 avril, poursuite des menaces de Pyongyang contre Séoul - Pyongyang annonce son intention de redémarrer le site d'enrichissement d'uranium et le réacteur nucléaire du complexe de Yongbyon, qui étaient fermés depuis la signature d'un accord en février 2007. Les États-Unis annoncent le déploiement d'une batterie de missiles sur leur base militaire de l'île de Guam, dans le Pacifique, face aux menaces nord-coréennes. La Corée du Nord, qui a installé sur sa côte orientale deux pas de tir de missiles à moyenne portée, conseille aux étrangers d'évacuer le territoire en raison d'un risque imminent de « guerre thermonucléaire ».

- 7-30 avril, Syrie. Entrée en scène d'Al-Qaida dans le conflit - Le 7, Ayman al-Zawahiri, chef d'Al-Qaida, lance un appel en faveur de l'instauration d'un État islamique en Syrie. Le 11, la Coalition nationale syrienne (C.N.S.), qui regroupe les mouvements d'opposition au régime de Damas, se démarque des positions du Front al-Nosra. De son côté, Bachar al-Assad appelle l'O.N.U. à sanctionner le groupe islamiste en raison de ses liens affirmés avec Al-Qaida. Le 12, l'armée israélienne riposte à des tirs de l'armée syrienne sur la partie du plateau du Golan occupée par Israël. Le 17, dans un entretien télévisé diffusé à l'occasion de la fête nationale syrienne, le président Bachar al-Assad compare l'armée syrienne qui combat les « groupes terroristes » manipulés selon lui par l'étranger aux « héros de l'indépendance » obtenue en 1946.

- 5 avril, le ministre des Finances allemand se félicite de la dénonciation de l’évasion fiscale mondiale et des banques secrètes à l’étranger, et il déclare qu’il souhaite davantage d’actions conjointes de l’UE contre cette fraude. Il fait référence à un consortium de journalistes qui, selon son propre rapport, "a mis à nu les noms des sociétés secrètes et des fiducies privées dans les îles Vierges britanniques, les îles Cook et d’autres refuges offshore. Il s’agit notamment de médecins et de dentistes américains et de villageois grecs de la classe moyenne, ainsi que de familles et d’associés de despotes de longue date, d’escrocs de Wall Street, de milliardaires d’Europe de l’Est et d’Indonésie, de dirigeants d’entreprises russes, de marchands d’armes internationaux ... »

- 6 Avril, les dépenses des touristes chinois mène le monde : ils ont dépensé 102 milliards de dollars en voyages à l’étranger, surpassant les voyageurs allemands et américains. Pendant ce temps, les grands magasins de Londres, Paris et Milan sont préoccupés par la récente baisse des dépenses touristiques des Asiatiques, qui a été un point positif pendant la récession européenne. Selon un article de Reuters aujourd’hui, les chinois "représentent un tiers des ventes de luxe européen." À la fin de mars, un haut fonctionnaire nord-coréen a assuré aux voyagistes chinois qu’il n’y aurait pas de guerre dans la péninsule coréenne. Les touristes chinois affluent en Corée du Sud plutôt qu’en Corée du Nord. En janvier, le président Obama a signé un décret visant à accélérer le processus de visa pour les touristes chinois et brésiliens de quatre mois à trois semaines. 

- 10 avril, le président de la France, François Hollande, appelle à l’éradication des paradis fiscaux dans le monde. Reuters cite Hollande : "Les banques françaises devront publier chaque année la liste complète de leurs filiales dans le monde, pays par pays. Et ils indiqueront ce qu’ils font... En d’autres termes, il ne sera pas possible pour une banque de cacher des transactions effectuées dans un paradis fiscal..."

- 10 avril, Uhuru Kenyatta a prêté serment en tant que nouveau président du Kenya. Dans son discours inaugural, M. Kenyatta a déclaré qu’il gouvernerait pour tous les Kenyans et que "nous ne laisserons aucune communauté derrière."  

- 14 avril-2 mai, Venezuela. Le chef de l'État par intérim Nicolás Maduro, dauphin du président Hugo Chávez décédé en mars, président depuis 1999 et réélu en octobre 2012,  remporte l'élection présidentielle avec 50,7% des suffrages. Le chef de l'opposition Henrique Capriles Radonski, qui recueille 49,1% des voix, dénonce des irrégularités, refuse de reconnaître sa défaite et demande le recomptage des bulletins de vote. Le taux de participation est de 79,7%. Le candidat chaviste a perdu 700 000 voix par rapport à la réélection d'Hugo Chávez en octobre 2012, et Henrique Capriles Radonski en a gagné 1 million, sur 15 millions d'électeurs.

 - 15 avril 2013, à 14 h 50 HAE (18 h 50 UTC) à Boston, dans le Massachusetts, aux États-Unis lors de la 117e édition du marathon de la ville, deux bombes placées près de la ligne d'arrivée sur Boylston Street explosent à 13 secondes d'intervalle, tuant trois personnes et en blessant 264 autres. Les deux auteurs, les frères d'origine tchétchène Djokhar et Tamerlan Tsarnaïev, sont rapidement identifiés.  

- 16 avril, le ministère chinois de la Défense décrit les États-Unis comme ayant accru les tensions en Asie-Pacifique en intensifiant sa présence militaire et ses alliances dans la région. Cela, dit-il, a enhardi le Japon, les Philippines et le Vietnam dans les conflits territoriaux. Le journal People’s Liberation Army Daily déclare : "Les forces occidentales hostiles ont intensifié leur stratégie d’occidentalisation et de scission de la Chine, et ont employé tous les moyens possibles pour contenir et contrôler le développement de notre pays."

- 18 avril, le président Obama qualifie de "shameful" le vote du Sénat contre sa loi de compromis sur les armes à feu et déclare : "The gun lobby and its allies willfully lied about the bill." Jon Stewart, animateur du Daily Show, dénonce l’argument avancé par les républicains selon lequel les vérifications d’antécédents pour l’achat d’armes à feu sont inutiles parce que les criminels ne respectent pas les lois. 

- 23 avril, Libye - L'ambassade de France à Tripoli est la cible d'un attentat à la voiture piégée qui dévaste le bâtiment, un attentat illustre l'instabilité sécuritaire qui persiste dans le pays. Les soupçons des autorités françaises se portent sur Al-Qaida au Maghreb islamique qui a multiplié les menaces contre la France depuis l'intervention de celle-ci au Mali.

- 1er mai, selon un sondage du Pew Forum on Religion and Public Life, think thank américain, plus des trois quarts des musulmans du Moyen-Orient et d’Afrique du Nord, de l’Asie du Sud et de l’Asie du Sud-Est souhaitent que les tribunaux de la charia statuent sur des questions de droit de la famille comme le divorce et les litiges relatifs à la propriété. Environ la moitié des tribunaux de la charia décider des peines pour des crimes tels que le vol. Et la plupart des musulmans ne favorisent pas la charia loi appliquée aux non-musulmans.

- 1er mai, au Liban, le chef du Hezbollah Nasrallah déclare qu’il ne laissera pas le régime Assad tomber aux mains des "États-Unis, d’Israël ou des extrémistes islamiques." La coalition syrienne anti-Assad (SNC) dénonce cette menace. Le Washington Post rapporte que "le président Obama se prépare à envoyer des armes mortelles à l’opposition syrienne et a pris des mesures pour affirmer un leadership américain plus agressif parmi ses alliés et partenaires cherchant à chasser le président Bachar al-Assad."

- 7 mai, Human Rights Watch et Amnesty International accusent la Guinée équatoriale, l’un des plus grands producteurs de pétrole du continent,  de violations graves des droits de l’homme et de déni des libertés fondamentales alors que le pays se dirige vers des élections législatives. Le président du pays, Obiang, est au pouvoir depuis 1979. Son parti au pouvoir, selon Human Rights Watch, "bénéficie d’un quasi-monopole sur le pouvoir, le financement et l’accès aux médias nationaux." 

- 11 mai, Rios Montt, 86 ans, ancien président du Guatemala, est reconnu coupable de génocide et de crimes contre l’humanité. Il est condamné à 80 ans de prison, c'est la première fois qu’un ancien chef d’État est reconnu coupable de génocide par un tribunal de son propre pays. 

- 15 mai, l’économie de la zone euro de 17 nations s’est contractée de 0,2 pour cent au cours du trimestre de janvier à mars, selon les statistiques de l’Union européenne. Neuf de ces 17 nations sont en récession, y compris la France, la deuxième récession de la France en quatre ans. 

- 18 mai, la première femme saoudienne, âgée de 25 ans, entre dans l’histoire en atteignant le sommet de l’Everest. Il s’agit de Raha Moharrak, diplômée universitaire basée à Dubaï. Son équipe comprenait le premier Qatari et le premier Palestinien à tenter le sommet. 

- 22 mai, en Suède, les émeutes se poursuivent pour un troisième jour dans des quartiers en grande partie immigrés (Moyen-Orient et Somalie) près de Stockholm.  

- 24 mai, un sondage de la BBC, plus de 26.000 personnes dans le monde, leur demandant d’évaluer 16 pays et l’UE quant à savoir si leur influence dans le monde était "principalement positive" ou "principalement négative." L’Allemagne était la plus respectée et le Canada le deuxième. L’UE se classait 6e. Les États-Unis étaient 8e sur 17, juste devant la Chine. La Russie était 13e, Israël 14e, la Corée du Nord 15e, le Pakistan 16e, et au bas était l’Iran. (BBC News, 23 mai)

 - 27 mai, la Grande-Bretagne et la France demandent à l’Union européenne la permission d’envoyer des armes aux combattants de l’opposition en Syrie. Ils croient que la pression militaire des forces de l’opposition encouragera le régime Assad à négocier la fin de sa guerre. Mais certains membres de l’UE, dont l’Autriche, la République tchèque, la Finlande et la Suède, restent opposés à ce que les pays de l’UE aident l’opposition syrienne à se défendre contre une dictature meurtrière – le terrorisme d’État – armée par la Russie et soutenue par l’Iran et le Hezbollah. Ils disent que l’UE devrait rester "une communauté de paix." 

- 31 mai, les mineurs au Kirghizistan sont dispersés dans des affrontements avec la police. Le gouvernement a déclaré l’état d’urgence. Les mineurs veulent un meilleur salaire, la propriétaire canadienne de la mine, Centerra Gold, se plaint qu’elle est le plus gros payeur d’impôts au Kirghizistan et qu’elle finance des projets sociaux. 

- 2-18 juin, Syrie. Utilisation d'armes chimiques par le régime - Le 2, des affrontements meurtriers opposent des insurgés au Hezbollah libanais – qui soutient l'armée syrienne – à la frontière libano-syrienne, près de la ville de Qoussair, contrôlée par la rébellion et assiégée par l'armée depuis mai. - Le 4, sur la foi des résultats de l'analyse des échantillons rapportés de Syrie, en mai, par des journalistes du Monde, le ministre français des Affaires étrangères Laurent Fabius déclare que « la France a désormais la certitude que le gaz sarin a été utilisé en Syrie à plusieurs reprises et de façon localisée ». Londres affirme être parvenu à la même conclusion. - Le 7, deux journalistes français, le grand reporter Didier François et le photographe Édouard Élias, sont enlevés près d'Alep. - Le 13, Washington reconnaît à son tour l'usage d'armes chimiques par le régime de Bachar al-Assad et annonce pour la première fois son intention de fournir un « soutien militaire » direct à la rébellion. - Les 17 et 18, lors du sommet du G8 réuni à Enniskillen, en Irlande du Nord, les chefs d'État et de gouvernement occidentaux ne parviennent pas à un accord avec le président russe Vladimir Poutine sur la crise syrienne.

- 3 juin, manifestations en Turquie, pour la quatrième journée. Le Premier ministre Erdogan déclare : "Il y a maintenant une menace qui s’appelle Twitter. On y trouve les meilleurs exemples de mensonges. Pour moi, les médias sociaux sont la pire menace pour la société. » BBC News rapporte que "Les fonctionnaires disent que plus de 1700 personnes ont été arrêtées dans des manifestations dans 67 villes, bien que beaucoup ont été libérés depuis." Erdogan décrit les manifestants comme antidémocratiques. Le président turc Abdullah Gül, du même parti politique qu’Erdogan, appelle au calme. Il dit que la démocratie ne se limite pas aux élections et dit aux manifestants antigouvernementaux que leur message a été "reçu."

- 5 juin, la Chine et le Mexique conviennent de coopérer dans les domaines de la création d’énergie, de la construction d’infrastructures, de l’exploitation minière, du nouveau commerce industriel, des banques et des échanges d’entrepreneurs. Le Mexique profitera de l’exportation de porc et de tequila vers le marché chinois, et la Chine promet d’offrir 100 bourses d’études aux étudiants mexicains chaque année pour les trois prochaines années. Le président chinois Xi et la première dame Peng Liyuan se rendent au Mexique après leur visite dans les États des Caraïbes et au Costa Rica. La Chine prête de l’argent à la Jamaïque pour la construction de la station balnéaire de Baha Mar et la reconstruction et la remise en état des routes et des ponts.

- 5 juin, le milliardaire industriel Nawaz Sharif de la Ligue musulmane, après la victoire de son parti aux élections de mai 2013, redevient Premier ministre le 5 juin. Il sera destitué le 28 juillet 2017 par la Cour suprême pour évasion fiscale à la suite du scandale des Panama Papers. 

- 6 juin 2013, Edward Snowden, informaticien, ancien employé de la Central Intelligence Agency (CIA) et de la National Security Agency (NSA), révèle l'existence de plusieurs programmes de surveillance de masse, PRISM, XKeyscore, Boundless Informant et Bullrun du gouvernement américain et les programmes de surveillance Tempora, Muscular et Optic Nerve du gouvernement britannique, des révélations relayées par les périodiques The Guardian et The Washington Post. Edward Snowden, 29, says he did it "to protect basic liberties for people around the world..."

- 18 juin, l’agence de presse Reuters rapporte que l’Arabie saoudite a équipé pour la première fois les combattants anti-Assad de la Syrie de missiles antiaériens tirés à l’épaule, le royaume saoudien se montrant moins préoccupé par les jihadistes d’Al-Qaedi en Syrie que certains analystes aux États-Unis. On ne sait pas encore quel genre d’aide en armement les combattants anti-Assad recevront des États-Unis.  

- 22 juin, depuis le 10 juin, le gouvernement de gauche du Brésil est secoué par des manifestations massives, la source en est une augmentation du prix du transport et un large éventail d’insatisfactions. La classe moyenne semble dominer parmi les manifestants. La présidente Dilma Rousseff, en fonction depuis janvier 2011, a tenté de se mettre du côté des manifestants. On parle de l’utilisation de médias sociaux qui produisent des manifestations beaucoup plus importantes qu’il y a des générations. Et les attentes semblent avoir augmenté avec le taux de croissance économique du Brésil, pays qui se classe au 106e rang en termes de revenu par habitant. Il est moyen en termes de revenus perçus en pourcentage du PIB, entre l’Allemagne (44,9%) et les États-Unis (15,7%). Il est classé comme moyen dans la corruption, et avec le pire des pays dans la distribution des revenus.

- 25 juin, dans le magazine Foreign Policy, le dissident égyptien Mohamed Elbaradei décrit l’Égypte comme un État en déroute. La loi et l’ordre, écrit-il, se désintègrent. Les meurtres, les vols et les enlèvements sont en hausse. « Vous voyez des gens lynchés en public, tandis que d’autres prennent des photos de la scène. À l’heure actuelle, on a l’impression qu’il n’y a pas d’autorité étatique pour faire respecter la loi et l’ordre, et par conséquent, tout le monde pense que tout est permis. Et cela, bien sûr, crée beaucoup de peur et d’anxiété. » Il se plaint que les gens au gouvernement sont inexpérimentés, n’ont pas de recours et ne sont pas qualifiés pour gouverner. Il écrit que les prix montent en flèche et que la vie devient "intenable", surtout pour la moitié qui vit avec moins de deux dollars par jour. Il intitule son article, "You Can't Eat Sharia."

 

- 25 juin, «35 % des femmes seront victimes de violence sexuelle ou physique au cours de leur vie», nous révèle le premier rapport mondial sur la violence à l’égard des femmes publié par l’Organisation mondiale de la Santé. 30 % de la violence faite aux femmes est le fait de leur partenaire. Et que, bien que les niveaux de violence dans le monde soient globalement élevés, la prévalence de la violence entre partenaires intimes en Asie du Sud-Est et en Méditerranée orientale est nettement plus élevée que partout ailleurs.Pauvreté et la violence à l’égard des femmes sont statistiquement liées. Dans les pays à « revenu élevé », le taux de violence à l’égard des femmes est de 23,2 %. Cela signifie que dans ces pays, près d’un quart des femmes seront victimes de violence au cours de leur vie. Mais ce chiffre grimpe à plus de 36% dans les zones les plus pauvres et dans les pays victimes de violence armée. Des États comme l’Iran, l’Irak, la Palestine et la République démocratique du Congo ont des taux de violence entre 36,6 % et 37 %, ce qui est parmi les plus élevés de l’ensemble du rapport.

- 28 juin, le porte-parole adjoint du département d’État américain, Patrick Ventrell, affirme que l’Équateur, en donnant l’asile à Snowden, créerait de "graves difficultés pour nos relations bilatérales." Ironie, le régime du président Correa en Équateur est connu pour ses restrictions sur les journalistes et est accusé d’avoir tenté de museler les critiques.

- 28-30 juin, Égypte - Des dizaines de manifestations hostiles ou favorables au président Mohammed Morsi, certaines très violentes, se déroulent dans le pays. L'opposition au régime des Frères musulmans est menée par des militants de gauche qui ont lancé, fin avril, une pétition en faveur de la destitution du chef de l'État, dans le but de saisir la Haute Cour constitutionnelle. Ceux-ci prétendent avoir recueilli plus de vingt millions de signatures. Ce mouvement a pris le nom de Tamarod. Le 30, jour du premier anniversaire de l'accession au pouvoir de Mohammed Morsi, environ quinze millions de personnes manifestent dans les grandes villes pour demander le départ du chef de l'État. Au Caire, les opposants, qui installent un campement devant le palais présidentiel, donnent jusqu'au 2 juillet à Mohammed Morsi pour quitter le pouvoir. Ni la police ni l'armée n'interviennent. Le 3 juillet, le général Abdel Fattah al-Sissi, ministre de la Défense et chef d'état-major des armées, prononce la destitution du président Morsi qui n'a «pas répondu aux attentes du peuple égyptien». Celui-ci est détenu dans un lieu gardé secret, tandis que de nombreux dirigeants des Frères musulmans sont arrêtés.

- 30 juin, un tribunal saoudien a condamné sept utilisateurs de Facebook entre cinq et dix ans de prison pour incitation à manifester et atteinte à l’ordre public. Selon BBC News, Human Rights Watch décrit la personne reconnue coupable d’avoir soutenu sur Facebook le religieux chiite Tawfiq al-Amer, qui réclamait en 2011 une monarchie constitutionnelle. L’emprisonnement du religieux a été suivi de manifestations dans l’est de l’Arabie saoudite où vivent les chiites.

- 1er juillet 2013, La Croatie fait son entrée dans l'Union européenne, dont elle devient le vingt-huitième État membre.  

- 3 juillet, dans la région tribale du Nord-Waziristan au Pakistan, une frappe de drone américaine tue 17 personnes, selon des rapports. Les cibles sont décrites comme des membres de la faction la plus dangereuse combattant des soldats américains en Afghanistan. Le président pakistanais Sharif a exigé la fin de ces attaques, se plaignant qu’elles constituent une violation de la souveraineté du Pakistan.  

- 13 juillet 2013, apparition aux Etats-Unis du mouvement Black Lives Matter pour dénoncer les actes de ségrégation raciale et de discriminations à l'égard des Noirs américains..

- 16 juil., le leader islamiste Ghulam Azam a été reconnu coupable de crimes de guerre par le Tribunal pénal international du Bangladesh, et condamné à 90 ans de prison pour son implication dans des massacres et des viols pendant la lutte du Bangladesh pour l’indépendance du Pakistan en 1971. Azam a soutenu le Pakistan. Aujourd’hui au Bangladesh, il est toujours considéré comme un leader spirituel. À la veille du verdict, rapporte BBC News, "il y a eu des affrontements sporadiques dans différentes parties de la capitale [Dhaka] avec des rapports de certaines blessures."

- 22 juillet, les ministres des Affaires étrangères des Vingt-Huit décident d'inscrire la branche armée de la formation chiite islamiste libanaise du Hezbollah sur la liste des organisations considérées comme terroristes par l'Union européenne, en raison de l'implication supposée de celle-ci dans des attentats perpétrés en Bulgarie et à Chypre, pays membres de l'Union.

- 25 juillet, lors d’une visite au Maroc pour promouvoir les liens d’affaires, le roi Juan Carlos d’Espagne salue la stabilité du Maroc. La monarchie constitutionnelle a apporté au pays une stabilité manifestement plus grande que dans les républiques de la Tunisie, de l’Égypte, de la Syrie et du Yémen, tandis que la Grande-Bretagne vient de célébrer joyeusement la naissance de Son Altesse Royale le Prince George de Cambridge. (né le 22 juillet ), qui pourrait un jour devenir le roi George VII.

- 25-29 juillet, Tunisie, le député de l'opposition de gauche Mohamed Brahmi, proche du Front populaire, est assassiné par balles dans la banlieue de Tunis, le jour anniversaire de la proclamation de la République tunisienne. Il était le représentant élu de Sidi Bouzid, berceau de la révolution de janvier 2011. Ses partisans et ses proches accusent le parti islamiste Ennahda, au pouvoir, et manifestent leur colère, tandis que le président Moncef Marzouki appelle au calme. Le ministère de l'Intérieur annonce que l'arme qui a servi à tuer Mohamed Brahmi est la même que celle qui a été utilisée contre Chokri Belaïd, un autre opposant politique assassiné en février 2013. Il rend publique une liste de suspects appartenant pour la plupart à l'organisation salafiste Ansar al-Charia. Tandis que les opposants se réunissent place du Bardo, à Tunis, pour exiger la démission du gouvernement et la dissolution de l'Assemblée constituante. Le 29, le meurtre de treize militaires, tués dans la région du mont Chaambi, près de Kasserine, non loin de la frontière algérienne, alors qu'ils traquaient un groupe djihadiste, est attribué à des extrémistes islamistes. Le 6 août, des dizaines de milliers de manifestants hostiles au régime dirigé par le parti islamiste Ennahda continuent de se rassembler place du Bardo, à Tunis. Il faudra attendre le 5 octobre pour que les éléments d'un dialogue se mettent en place...

- 25 juillet, lors d’un vote serré, la Chambre des représentants des États-Unis a appuyé la position de l’administration Obama sur la poursuite des collectes de données de la National Security Agency. Il a été fait avec l’aide des républicains tandis qu’une majorité dans le parti d’Obama, les démocrates, a voté pour mettre fin à la pratique de la NSA. Avant le vote, on a fait valoir que le gouvernement était allé trop loin au nom de la sécurité nationale et que le programme est inspiré par une crainte exagérée. Les gens qui soutiennent l’administration Obama sur la question voient une crainte exagérée dans l’allégation que le programme de la NSA menace la vie privée.

- 26 juillet, en France, le Parlement met fin au délit d'offense au chef de l'État, régi par l'article 26 de la loi du 29 juillet 1881 sur la liberté de la presse. Lui reste, pour se défendre devant une cour de justice, la calomnie ou la diffamation. Selon le Comité mondial pour la liberté de la presse, les lois "qui font de l’insulte à l’honneur ou à la dignité des fonctionnaires publics une infraction pénale sont utilisées dans des dizaines de pays pour empêcher et punir l’examen journalistique des dossiers publics et des actions officielles... Les lois sur les insultes sont clairement incompatibles avec l’article 19 de la Déclaration universelle des droits de l’homme de 1948 des Nations Unies. »

- 29 juillet, le monde se concentre sur l’Égypte, où des millions de personnes sont descendues dans la rue pendant le week-end, le Secrétaire général de l’ONU, Ban Ki-moon, appelle les forces de sécurité égyptiennes à respecter le droit à la liberté d’expression et de réunion et exhorte les manifestants à manifester pacifiquement.

- 3 août, au Zimbabwe, Robert Mugabe, au pouvoir depuis 1980 et "président" depuis 1987, est déclaré avoir remporté un peu plus de 61% des suffrages contre près de 34% pour son adversaire, Tsvangirai. Mugabe rejette les allégations de fraude du Premier ministre Tsvangirai et les plaintes d’observateurs étrangers. Dans un discours sur la Journée des héros (pour ceux qui sont morts en luttant contre le colonialisme il y a plus de trente ans) Mugabe a proclamé : "Ceux qui ont perdu les élections peuvent se suicider s’ils le souhaitent. Même s’ils meurent, les chiens ne mangeront pas leur chair." 

- août 2013, des hackers du FBI démantèlent un forum pédopornographique après avoir infiltré le réseau TOR, médiatisant les darknets dans le monde entier, puis c'est le site Silk Road, supermarché de la drogue en ligne, qui est démantelé après une longue enquête...

- 5-14 août, reprise économique fragile en Europe, le F.M.I. publie son rapport annuel sur la France, salue la politique budgétaire qui, d'ici à la fin 2013, aurait réalisé aux deux tiers l'effort entrepris en 2011 pour stabiliser les déficits, et préconise de ne pas augmenter les impôts, en remplaçant l'alourdissement prévu de la pression fiscale par « le maintien d'un rythme régulier d'ajustement [des dépenses] sur une période plus longue. Sur l'Allemahgne, le rapport note pour la première fois les effets de la récession européenne sur l'activité du pays et met en garde Berlin contre la poursuite d'une « surperformance budgétaire », préconisant une politique de soutien à la croissance par le renforcement des investissements publics et des dépenses sociales. Le 14, Eurostat confirmera la reprise de l'activité économique européenne qui était en récession au premier trimestre de 2013...

- 6 août, en Turquie, le pouvoir civil sur les militaires semble s’affirmer. L’armée se considérait comme le protecteur de l’État laïque de la Turquie, fondé par Atatürk. Depuis 1960, elle avait lancé trois coups d’État militaires. Mais le procès du Général Basbug ressemble à un procès-spectacle ...

- 7 août, l’Italie accepte de prendre 102 migrants refusés par la nation insulaire de Malte. L’opinion à Malte semble favoriser la résistance à l’invasion et les appels humanitaires.

- 14-23 août, reprise du dialogue entre les deux Corées. Pyongyang et Séoul concluent un accord sur la réouverture prochaine du site industriel de Kaesong, en Corée du Nord, où sont implantées plus d'une centaine d'entreprises sud-coréennes employant quelque cinquante-trois mille travailleurs nord-coréens...

- 17 août , alors que la guerre entre l’armée égyptienne et les Frères musulmans se poursuit, le roi Abdallah d’Arabie saoudite soutient la répression contre les Frères, affirmant que le gouvernement intérimaire égyptien a le droit de rétablir l’ordre, de lutter contre le terrorisme et la violence et de protéger les biens. L’Arabie saoudite est "entièrement soutenue" par Bahreïn. Selon Al Arabiya, la Jordanie loue le soutien du roi Abdallah au gouvernement égyptien. Et le Koweït soutient la répression.

- 8 septembre, des scientifiques de la National Oceanic and Atmospheric Administration (NOAA) ont publié un rapport qui conclut que les changements climatiques causés par l’homme ont été un facteur dans les phénomènes météorologiques extrêmes partout dans le monde pour l’année 2012.

- 14 septembre, les élections en Norvège en début de semaine permettent à "Iron Erna" Solberg du Parti conservateur de devenir le prochain Premier ministre de Norvège, comme Merkel, son modèle, Solberg devrait conserver les impôts élevés et les positions de l’État-providence de son pays par rapport aux États-Unis. Il pourrait y avoir une petite réduction des impôts, un peu plus d’accent sur l’entreprise privée, moins de réglementation des petites entreprises et un peu de bricolage avec les bureaucraties gouvernementales. 

- 23 septembre, l’armée kenyane a libéré la plupart des otages du luxueux centre commercial de Nairobi, attaqué il y a deux jours par des membres d’Al-Shabab. Le nombre de morts civiles est décrit comme 68 avec 175 blessés. Le but de l’attaque est de faire payer le Kenya pour l’envoi de troupes en Somalie dans le cadre du "maintien de la paix" de l’Union africaine. 

- 23 Sep., reconduction de Merkel en Allemagne, les démocrates-chrétiens de Merkel ont recueilli 42% des suffrages, les sociaux-démocrates environ 26%.; les partenaires de coalition de Merkel, les démocrates libres favorables au marché, sont  tombé sous les 5% nécessaires pour un siège au parlement. Le parti anti-euro Alternative für Deutschland est dans cette catégorie avec seulement 4,7%. Le Parti de gauche a gagné 8,6% et le Parti vert 8,4%. Merkel a dépensé 27 millions de dollars pour sa campagne, contre 700 millions de dollars pour Obama.

- 27 Sep., la sécession du Soudan du Sud en 2011 a privé la République du Soudan des deux tiers de sa production de pétrole brut, ce qui a réduit les revenus et les dollars d’importation de nourriture. Depuis le 23, les Soudanais protestent contre la réduction des subventions au carburant. Le Soudan se classe au 65e rang pour la croissance de la population, soit plus du double du taux des États-Unis. C’est l’un des pays les plus pauvres, avec une élite autoritaire, un déséquilibre commercial et une corruption parmi les plus élevés au monde. Son président, Omar al-Bashir, est recherché par la Cour internationale pour sept chefs d’accusation de crimes contre l’humanité et de crimes de guerre.

- septembre 2013, Chine, lors d’une tournée en Asie centrale, Xi Jinping initie la mise en place d'un vaste réseau de voies terrestres et maritimes, connu sous le nom de "Nouvelles Routes de la soie", la Chine tisse ainsi sa toile économique autour du globe...

- 1er-30 octobre - Début du démantèlement de l'arsenal chimique en Syrie - Le 1er, une vingtaine d'experts de l'Organisation pour l'interdiction des armes chimiques (O.I.A.C.) arrivent dans le pays pour entreprendre le démantèlement de l'arsenal syrien, en application de la résolution du Conseil de sécurité de l'O.N.U. adoptée en septembre. Les opérations de destruction doivent être achevées à la mi-juin 2014. - Le 2, le Conseil de sécurité adopte à l'unanimité une déclaration demandant aux parties en conflit d'assurer la libre circulation des convois d'aide humanitaire dans le pays. - Le 9, Paris confirme l'enlèvement, le 22 juin, de deux journalistes indépendants français, Nicolas Hénin et Pierre Torres, par un groupe rebelle, à Raqqa, dans le nord du pays. - Le 11, l'O.N.G. Human Rights Watch, autorisée pour la première fois à se rendre dans le pays, révèle dans un rapport que cent quatre-vingt-dix civils ont été tués en août par plusieurs groupes djihadistes dans la région de Lattaquié, fief du clan alaouite au pouvoir à Damas.

- 3 octobre, une embarcation transportant environ 500 migrants clandestins africains fait naufrage près de Lampedusa, île italienne proche de la Sicile. On fait état de plus de 3 000 morts ou disparus depuis 2002 aux abords de l'île. La persistance de l’insécurité en Somalie, le régime dictatorial de l'Érythrée, les révolutions arabes et de la Guerre civile syrienne alimentent ce drame...

- 5 octobre, Libye, Somalie. À Tripoli, les forces spéciales américaines capturent Nazih Abdul Hamed Al-Raghie, alias Abou Anas Al-Libi, un membre d'Al-Qaida recherché par les États-Unis pour son rôle supposé dans les attentats contre les ambassades américaines de Nairobi (Kenya) et Dar es-Salaam (Tanzanie), en août 1998. En Somalie, les forces spéciales américaines échouent à s'emparer d'un chef militaire du mouvement Al-Shabab, connu sous le nom d'Ikrima, qui est sous le coup des mêmes accusations. Washington déclare ces opérations conformes à « l'autorisation d'utiliser la force militaire », mesure adoptée par le Congrès après les attentats du 11 septembre 2001. Les milieux islamistes et nationalistes dénoncent cette opération.

- 6-30 octobre, Égypte. Le jour de la célébration du quarantième anniversaire de la victoire de l'armée égyptienne sur les forces israéliennes, la répression des manifestations organisées au Caire à l'appel des Frères musulmans fait au moins quarante-cinq morts. Le 9, le gouvernement annonce la dissolution officielle de l'association des Frères musulmans.

- 7 octobre 2012, début de l'ère du vol spatial commercial lors de la première des douze missions de ravitallement programmées de la Station spatiale internationale (ISS)...

- 10 octobre, Le Copenhagen Post rapporte qu’au Danemark les athées "représentent maintenant près de 20%de la population" et seulement 3% "assistent régulièrement aux services religieux." Sur les 77% restants, certains sont censés créer "pratiquer leur foi sans aucun cadre...

- 13 octobre, le président chinois Xi s’est rendu en Malaisie et a promis de tripler le commerce de son pays d’ici quatre ans. Il y a un peu plus d’une semaine, il s’est adressé au Parlement indonésien, et il lui a promis des dizaines de milliards de dollars en investissements. Au Sommet économique asiatique de Bali la semaine dernière, Xi a rencontré le nouveau premier ministre australien, Tony Abbott, et il a promis plus de commerce et plus de coopération technologique. Le président Poutine était là. Le président Obama ne s’est pas rendu à Bali ...

- 22 octobre, Amnesty International a examiné neuf frappes de drones au Nord-Waziristan, au Pakistan. L’organisation condamne ces frappes comme des assassinats illégaux. Il y a une semaine, le rapport de l’ONU affirmait que les attaques de drones ont tué 400 personnes au Pakistan.

- 22 octobre, le ministre danois de l’Impôt, Holger Nielson, se plaint que ses compatriotes utilisent les paradis fiscaux, et il décrit cette pratique comme immorale. Dans le Copenhagen Post, on rapporte que le Danemark ne manque pas de conseillers fiscaux disposés ouvertement à aider les gens à économiser leur argent.

- 1er novembre, L’Allemagne devient le premier pays européen à permettre aux parents d’enregistrer les bébés ayant des caractéristiques des deux sexes comme étant ni masculins ni féminins. Les parents peuvent maintenant laisser la question sur le sexe en blanc sur les certificats de naissance.  

- 5 novembre, en République démocratique du Congo, la rébellion qui a commencé en avril 2012 se termine par une victoire des forces gouvernementales, avec l’aide des forces de l’ONU. Les rebelles sont des Tutsi, en liens étroits avec ceux du Rwanda voisin.

- 6 novembre., en Côte d’Ivoire, le plus grand producteur de cacao au monde, un tribunal a condamné quinze anciens hauts fonctionnaires connus sous le nom de «barons du cacao» à 20 ans de prison chacun pour avoir détourné des centaines de milliers de dollars de l’industrie du cacao et du café pendant le règne de l’ancien président Laurent Gbagbo.

- 11-23 novembre, lors de la COP19, élaboration du "Mécanisme international de Varsovie" (Warsaw International Mechanism, WIM), programme qui entend améliorer la compréhension et remédier aux pertes et aux préjudices liés aux incidences des changements climatiques, notamment aux phénomènes météorologiques extrêmes. A noter l'obscurité de certaines formulations...

- 12 nov., La Norvège ouvre la plus grande centrale solaire d’Afrique à Kalkbult, en Afrique du Sud.

- 15 nov., la Birmanie libère 69 autres prisonniers politiques, ce qui crée un peu d'optimisme et que la persécution des militants pacifiques touche à sa fin.

- 18 nov., cette année, l’indice de performance en matière de changement climatique (CCPI) classe le Danemark comme le pays qui fait le plus pour lutter contre le changement climatique. Le Danemark est classé 4ème, aucun pays n’étant considéré comme méritant un classement dans les trois premiers. La Suède est classée 5ème, le Portugal 6ème, la Suisse 7ème et l’Allemagne 8ème. Les Etats-Unis sont classés 43ème mais devant le Japon, 47ème, et la Chine, 54ème. L’indice est créé en Allemagne et se décrit comme "un instrument conçu pour améliorer la transparence dans la politique climatique internationale."

- 21-30 novembre, Union européenne. Le président ukrainien Viktor Ianoukovitch annonce la suspension des négociations en vue d'un accord d'association avec l'Union européenne, justifiant sa position par la nécessité « d'assurer la sécurité nationale, de relancer les relations économiques avec la Russie et de préparer le marché intérieur à des relations d'égal à égal avec l'Union européenne ». Principal partenaire économique de l'Ukraine, la Russie lui a proposé des aides, tout en la menaçant de mesures de rétorsion commerciale en cas d'association avec Bruxelles. Les jours suivants, à Kiev, des milliers de personnes favorables au rapprochement de leur pays avec l'Europe manifestent. Le 21 également, le Parlement rejette l'extradition vers l'Allemagne, pour raison médicale, de l'ancienne Première ministre et opposante emprisonnée Ioulia Timochenko, qui constituait un préalable à la conclusion d'un accord avec l'Union européenne. Le 29, à Vilnius, seules la Géorgie et la Moldavie signent un accord d'association avec l'Union européenne. Le 30, la police disperse violemment les manifestants pro-européens rassemblés place de l'Indépendance à Kiev...

- 27 nov., Thaïlande, les manifestations massives entrent dans une quatrième journée, contre le gouvernement du premier Premier ministre thaïlandais, Yingluck Shinawatra. Elle est accusée d’être contrôlée par son frère, Thaksin Shinawatra, en exil. Le frère a été évincé du pouvoir lors d’un coup d’État militaire en 2006. Les citadins aisés n’aimaient pas ses réformes et la hausse des impôts. Les manifestations sont menées par l’ancienne leader du Parti démocrate de l’opposition, Suthep Thaugsuban, qui a perdu contre Mme Shinawatra (première femme Premier ministre de Thaïlande) en 2012. Les manifestants ont été décrits comme voulant un gouvernement plus proche d’une monarchie absolutiste.

- 2 déc., en République centrafricaine (RCA), les attaques des musulmans contre les villages chrétiens ont chassé plus de 460000 personnes de chez elles, et plus d’un million dépendent de l’aide extérieure. Le président français François Hollande veut une résolution du Conseil de sécurité qui donnerait à l’ONU le soutien d’une Union africaine ou d’une force onusienne renforcée . En attendant le Conseil de sécurité, les Français ont décidé d’agir, suite à des entretiens avec le Premier ministre centrafricain Nicolas Tiangaye. Selon BBC News, quelque 200 soldats français sont arrivés, et 500 autres sont envoyés sous peu.

- 6 déc., Nelson Mandela de l’Afrique du Sud est décédé hier à l’âge de 95 ans. Le Secrétaire général de l’ONU, Ban Ki-moon, déclare aux journalistes : "Nelson Mandela showed what is possible for our world and within each one of us if we believe, dream and work together for justice and humanity." La reine Elizabeth du Royaume-Uni se dit «deeply saddened». L’Afrique du Sud pleure son premier président noir. 

- 8 déc., à Singapour, dans une région connue sous le nom de Little India, un homme a été renversé et tué par un bus privé. Selon BBC News, environ 400 personnes sont descendues dans la rue et ont incendié des voitures de police. Le commissaire de police le décrit comme la première émeute à Singapour en plus de 30 ans. Il ajoute que "It is not the Singapore way." À Singapour, une personne impliquée dans une émeute peut être condamnée à sept ans de prison plus la bastonnade.

- 9 déc. , le premier ministre de la Libye, Ali Zeidan, a déclaré au Washington Post il y a deux jours que la Libye compte « quelques personnes idéologiques qui appartiennent à certains groupes islamiques - quelques centaines, pas même des milliers. Ils veulent prendre le contrôle du pays. Ils ne veulent pas que l’État réussisse... Il y a des islamistes extrémistes qui voient cela comme une dernière occasion pour eux. Ce sont des extrémistes qui ont perdu dans de nombreux pays, mais en Libye, ils veulent établir un État. »

- 10 décembre, attribution du prix Nobel de littérature à Alice Munro (1931), auteur canadien hanté par la vie affective de gens ordinaires, lauréate en 2013, «la souveraine de l’art de la nouvelle contemporaine ...».

- 11 décembre, aux États-Unis, la loi contre les banques jouant avec l’argent des déposants est adoptée par les organismes de réglementation fédéraux, la Volcker Rule est conçue pour prévenir une autre crise financière de style 2008. Les plus grandes banques devront se conformer à la loi d’ici juillet 2015. USA Today rapporte que "parce que les banques ont déjà abandonné la plupart de leurs activités de trading pour compte propre en prévision de la règle, la version finale devrait avoir peu d’effet nouveau sur les bénéfices bancaires." Le Washington Post écrit, "Deux des entreprises qui ont le plus à perdre d’une Règle Volcker agressivement appliquée gagné le jour, avec Goldman Sachs parts en hausse de 1,23 pour cent et Morgan Stanley parts en hausse de 1,25 pour cent."

- 12 déc., un dirigeant islamiste tombe au Bangladesh. Abdul Quader Mullah, 65 ans, connu sous le nom de "Butcher of Mirpur", et un haut dirigeant du parti Jamaat-e-Islami, est pendu dans une prison de la capitale, Dhaka. Il est la première personne mise à mort pour les massacres commis dans la guerre d’indépendance du pays en 1971. Le Arab News rapporte que "Islamists and opposition protesters armed with crude bombs and rocks clashed ineffectively with police in riots in several cities across the country."  

- 13 déc., le régime de Kim Jong-un en Corée du Nord a exécuté le mari de la tante de Kim, Jang Song-thaek, considérée comme l’un des hommes les plus puissants du pays. Kim Jong-un a hérité du pouvoir en 2011, Jang étant considéré comme le mentor du jeune homme, et a été décrit depuis comme un "traître" ayant tenté de renverser l’État, coupable de corruption et de comportement dissolu. La télévision d’état annonce l’exécution de Jang avec les mots "despicable human scum Jang, who was worse than a dog." Kurt Campbell, ancien secrétaire d’État américain aux Affaires de l’Asie de l’Est et du Pacifique, décrit le chef suprême de la Corée du Nord, Kim Jong-un, comme un "jeune arriviste" et un "enfant"...

- 13 décembre, dans son discours annuel sur l’état de la nation, Vladimir Poutine a déclaré : « Nous n’aspirons pas à être appelés une sorte de superpuissance ... Nous n’empiétons pas sur les intérêts de qui que ce soit, nous ne forçons notre patronage sur personne, et nous n’essayons pas d’enseigner à quiconque comment vivre... Personne ne devrait se faire d’illusion sur la possibilité de gagner la supériorité militaire sur la Russie. Nous ne laisserons jamais cela se produire. » Il a également décrit son soutien aux valeurs sociales conservatrices russes...

- 15 déc., le pape François dit qu’il n’est pas communiste, suite aux critiques des commentateurs conservateurs aux États-Unis. Dans une interview aujourd’hui pour le journal La Stampa, il dit, "l’idéologie marxiste est fausse," et il ajoute, "Mais dans ma vie, j’ai rencontré beaucoup de marxistes qui sont de bonnes personnes, donc je ne me sens pas offensé." 

- 15 décembre 2013, Syrie. Bombardements massifs sur Alep - À partir du 15, l'aviation largue des barils d'explosifs sur les quartiers contrôlés par la rébellion à Alep, dans le nord du pays, faisant des centaines de morts, des civils pour la plupart. Cette offensive massive, qui fait suite à la reconquête de positions dans la province de Damas, intervient un mois avant la date prévue de la conférence de paix qui doit se tenir à Montreux, en Suisse. L'opposition menace de ne pas participer à cette conférence si le régime de Bachar al-Assad continue de décimer sa population. La répression de la rébellion, qui frappe principalement des civils, a fait plus de cent vingt-six mille morts depuis le début des troubles en mars 2011.

- 15 décembre, Chili, la socialiste Michelle Bachelet remporte le second tour de l'élection présidentielle, avec 62,1% des suffrages, le taux de participation est de 41%. La principale tâche de la coalition présidentielle sera l'adoption d'une nouvelle Constitution pour remplacer celle de 1980 adoptée sous la dictature du général Pinochet.

- 18 décembre, Union européenne. Accord sur la résolution des crises bancaires. Les ministres européens des Finances concluent un accord sur l'union bancaire qui établit des règles communes en matière de sauvetage des établissements en difficulté. Le mécanisme de résolution des crises bancaires sera activé à la demande de la Banque centrale européenne, chargée de la supervision du secteur bancaire à partir de l'automne de 2014. Il concernera environ deux cent cinquante établissements européens sur les six mille existants.  

- 24 déc., Soudan du Sud, un conflit de pouvoir entre le président Salva Kiir, un Dinka, et l’ex-député Riek Machar, d’origine ethnique Nuer, a dégénéré en tueries massives et des gens craignent la mort en raison de leur ethnicité. Le Secrétaire général des Nations Unies, Ban Ki-moon, avertit que toute personne responsable de violations des droits de l’homme sera tenue pour responsable.

- 25 déc., dans son message de Noël, la reine Elizabeth dit : «We all need to get the balance right, between action and reflection. With so many distractions, it is easy to forget to pause and take stock. »

- 25 déc., de Russie, Edward Snowden livre un message de Noël annuel alternatif pour la télévision britannique Channel 4, "our government is watching everything we do" et ajoute qu'un enfant né aujourd’hui grandira sans aucune conception de la vie privée, "They'll never know what it means to have a private moment to themselves – an unrecorded, unanalyzed thought."

- Eclosion de la maladie à virus Ebola qui va ravager les pays d’Afrique de l’Ouest en 2014-2016. Une enquête rétrospective a révélé qu’EBOV a commencé à rendre malade les gens en Afrique de l’Ouest en décembre 2013. La première victime aurait été un enfant de deux ans décédé au début du mois dans le village de Méliandou dans la préfecture de Guéckédou, au sud de la Guinée. La chaîne de transmission se serait élargie au début de février 2014, lorsqu’un travailleur de la santé d’un hôpital de Guéckédou est tombé malade et a été transporté à un hôpital de Macenta, à proximité, pour y être soigné. Un médecin de l’hôpital Macenta qui avait traité la personne a contracté la maladie et est décédé à la fin de février. En janvier 2016, le nombre de cas suspects et confirmés s’élèvera à plus de 28600, et le nombre de décès signalés était d’environ 11300, ce qui fait que l’éclosion était beaucoup plus importante que toutes les éclosions précédentes d’Ebola combinées. Elle va s'étendre au Liberia et à la Sierra Leone...

- Axel Honneth, "Ce que social veut dire, tome I, Le Déchirement du social", Gallimard, 2013

- Richard Wilkinson et Kate Pickett , "The Spirit Level: Why More Equal Societies Almost Always Do Better" (Pour vivre heureux, vivons égaux) - ce sont les inégalités sociales et non le niveau absolu des revenus qui déterminent les inégalités de santé et de longévité, "Les inégalités augmentent l’anxiété liée au statut social, les inquiétudes nées du jugement des autres..."

- Ilya Somin, "Democracy and political change, Why Smaller Government Is Smarter" - de l'ignorance du politique dans les démocracies..

- Zygmunt Bauman (1925-2017), "Does the Richness of the Few Benefit Us All?" (Les riches font-ils le bonheur de tous ?)

- Malala Yousafzai, Christina Lamb, "I Am Malala: The Story of the Girl Who Stood Up for Education and Was Shot by the Taliban"

- Lucy Hughes-Hallett, "The Pike: Gabriele D'Annunzio, Poet, Seducer and Preacher of War"

- Robin Wall Kimmerer, "Braiding Sweetgrass: Indigenous Wisdom, Scientific Knowledge, and the Teachings of Plants"

- Rutger Bregman, "Gratis geld voor iedereen, en nog vijf grote ideeën die de wereld kunnen veranderen" (Utopies réalistes)

- Sheri Fink, "Five Days at Memorial: Life and Death in a Storm-Ravaged Hospital"

- Svetlana Alexievich (1948), "Secondhand Time" (La Fin de l'homme rouge ou le temps du désenchantement)

- Thomas Piketty, "Le Capital au XXIe siècle"

 

- Chimamanda Ngozi Adichie, "Americanah"

- Kate Atkinson, "Life After Life"

- Nilanjana Roy, "The Wildings", "The Hundred Names of Darkness"

- George Saunders, "Tenth of December: Stories"

- Marie Darrieussecq, "Il faut beaucoup aimer les hommes"

- Sonali Deraniyagala , "Wave"

- Violet Bulawayo, "We Need New Names"

- Hilary Scharper, "Perdita"

- Thomas Pynchon, "Bleeding Edge" (Fonds perdus)

- Donna Tartt, "The Goldfinch" (Le Chardonneret)

- Nélida Piñon, "Libro de horas"

- Claudia Salazar Jiménez, "La Sangre de la Aurora"

- Heimo Zobernig (1958), "Untitled", 2013. Acrylic on canvas, Attika Fine Arts.

- Ravinder Reddy, "Couple", 2013, painted polyester resin fiberglass, Vadehera Art Gallery, New Delhi.

- On a produit cette année dans le monde 1,429 films...

- 12 Years a Slave (by Steve McQueen, with Chiwetel Ejiofor, Michael Fassbender) - The Great Gatsby (by Baz Luhrmann, with Leonardo DiCaprio, Carey Mulligan, Joel Edgerton, Tobey Maguire) - La Vie rêvée de Walter Mitty (by Ben Stiller, with Ben Stiller, Kristen Wiig) -  Man of Steel (by  Zack Snyder, with Henry Cavill, Amy Adams) - Capitaine Phillips (by Paul Greengrass, with Tom Hanks, Barkhad Abdi) - Her (by Spike Jonze, with Joaquin Phoenix, Amy Adams, Scarlett Johansson) - Le Hobbit: La Désolation de Smaug (by Peter Jackson, with Ian McKellen, Martin Freeman, Richard Armitage) - Amours cannibales (by Manuel Martín Cuenca) - World War Z (by Marc Forster, with Brad Pitt, Mireille Enos) - The Wolf of Wall Street (by Martin Scorsese, with Leonardo DiCaprio , Jonah Hill , Margot Robbie) - ...

- Top 2013 Movies at the Worldwide Box Office : Frozen ($1,265,596,785), Iron Man 3, Despicable Me 2, The Hobbit: The Desolation of Smaug, The Hunger Games: Catching Fire, Fast and Furious 6, Monsters University, Gravity, Man of Steel ...

- Netflix annonce un passage à la programmation originale avec "House of Cards", une série produite par David Fincher et Kevin Spacey. La plate-forme de vidéo à la demande par abonnement va s'imposer à la fin de cette décennie comme un véritable créateur de séries, passant de 39 heures de programmes propres annuels en 2013, à 600 en 2016 et 1 000 heures annoncées pour 2017...

- Lorde, 'Pure Heroine' - Arcade Fire, 'Reflektor' - Paul McCartney, 'New' - Daft Punk, 'Random Access Memories' - Kanye West, 'Yeezus' - Vampire Weekend, 'Modern Vampires of the City' - John Fogerty, 'Wrote A Song For Everyone' - Arctic Monkeys, 'AM' - The National, 'Trouble Will Find Me' - Queens of the Stone Age, '…Like Clockwork' - Parquet Courts, 'Light Up Gold' - Jake Bugg, 'Jake Bugg' - Disclosure, 'Settle' - Drake, 'Nothing Was The Same' - Ashley Monroe, 'Like A Rose' - Nine Inch Nails, 'Hesitation Marks' - Laura Marling, 'Once I Was An Eagle' - ....


2014

- On compte en décembre 2014, 3,079 millions d'utilisateurs d'internet, soit 42,4% de la population, dans un contexte qui voit désormais quatre entreprises (Google, Apple, Amazon, Facebook), contrôlaient la majeure partie de l’usage du web. La société Facebook contrôle  trois applications maîtresses du web, Messenger, Instagram depuis 2012, et Whatsapp depuis 2014. The number of Web servers surpass 1billion

- Tim Berners-Lee annonce que la barre du milliard de sites Web a été franchie....

- Apparition du Web 3.0, basé sur la technologie de la blockchain, un réseau décentralisé bâti sur les connexions de pair-à-pair utilisé déjà pour les  crypto-monnaies et les NFT, visant à en créer un internet décentralisé accessible à tous et vie privée et anonymat, des communications sans serveur entre les utilisateurs

- 2014, publication du 5e Rapport d'évaluation du GIEC, la concentration de gaz à effet de serre dans l'atmosphère a atteint son niveau le plus haut sur la Terre depuis plus de 800 000 ans. Ces émissions proviennent à 25% de la production d'électricité et de chaleur, à 25% de l'agriculture, un peu plus de 20% de l'industrie, un peu moins de 15% du transport. Sans réduction de ces émissions, les températures dépasseront 1,5°C, modifiant le cycle hydrologique et provoquant l'élévation du niveau global des océans...

 

- 1er janvier 2014, Union européenne. Présidence de la Grèce et liberté de circulation pour les travailleurs roumains et bulgares, des restrictions établies  par l'Allemagne, l'Autriche, la Belgique, l'Espagne, la France, le Luxembourg, Malte, les Pays-Bas et le Royaume-Uni. -Élargissement de la zone euro, membre de l'Union européenne depuis 2004, la Lettonie est le dix-huitième État à faire son entrée dans la zone euro et le deuxième État issu de l'ex-U.R.S.S. à adopter la monnaie unique, après l'Estonie en 2011.

- 2 janv., dans son discours annuel, la chancelière Angela Merkel, à la tête d’une grande coalition de sociaux-démocrates et de son parti conservateur, l’Union chrétienne-démocrate, a parlé de la coopération allemande et rendu hommage à tous ces gens qui "rendent notre société compatissante et prospère. De cette façon, il est devenu possible cette année pour nous d’avoir le taux de chômage le plus bas et la participation au marché du travail la plus élevée depuis la réunification. Pour des centaines de milliers de familles, cela signifie avoir un avenir sûr et mériter la reconnaissance. Et pour nos jeunes, cela signifie la sécurité, une éducation, un emploi et donc un bon départ dans la vie...»

- 3 janvier, au Cambodge, les travailleurs du secteur textile sont en grève pour demander le doublement du salaire minimum, un secteur qui emploie plus de 500 000 personnes et représente le premier secteur manufacturier du Cambodge. Les plus grandes marques américaines, européennes ou chinoises y font fabriquer leurs vêtements, car c’est l’un des pays où la main d’œuvre est la moins chère (H&M, Adidas, Gap, Target) : dollars (58 euros) par mois pour six jours de travail par semaine. Le gouvernement cambodgien est aux mains du Parti populaire cambodgien, anciennement un parti marxiste-léniniste. C’est une coalition avec le parti qui soutient la monarchie cambodgienne. Le Premier ministre Hun Sen, au pouvoir depuis 1985, assume un pouvoir autoritaire et utilise la violence, l’intimidation et la corruption.

- 7 janvier, en République populaire du Bangladesh, le parti politique au pouvoir, la Ligue Awami de centre-gauche, remporte les élections législatives, le chef du parti, une femme de 64 ans, Cheikh Hasina, premier ministre depuis le 6 janvier 2009, est toujours en fonction. Son principal adversaire, une autre femme, Khaleda Zia, 68 ans, un ancien Premier ministre, a exhorté les partisans à "boycotter complètement" ce qu’elle a appelé une "farce scandaleuse." Selon BBC News, un Bangladais a déclaré : « Tant de personnes ont été tuées à cause de la violence politique au cours des trois derniers mois, dont beaucoup ont été incendiées vivantes dans des autobus. Quel genre de personnes sommes-nous? Sommes-nous encore qualifiés d’humains?» 

- 9 janv., au Pakistan, les talibans frappent à nouveau, dans une attaque à la voiture piégée, tuant ce que Reuters News décrit comme "top Pakistani policeman renowned for his tough stance on criminals and Islamist militants."

- 10 janvier, Marwan Muasher, ancien ministre des Affaires étrangères et vice-premier ministre de Jordanie, publie un livre sur le printemps arabe (The Second Arab Awakening: And the Battle for Pluralism, 2014). Le monde arabe vivait sous un état de stabilité artificiellement induit pendant une longue période, induit par des gouvernements non démocratiques et des dirigeants musulmans qui promettaient n'importe quoi : "the lid has been taken off", les régimes et forces laïques tentent de gouverner sans un système de freins et de contrepoids. "Ce dont nous sommes témoins est le résultat direct d’une époque dans le monde arabe où la démocratie n’était ni pratiquée ni encouragée, un système éducatif qui enseignait essentiellement aux gens à suivre aveuglément les dirigeants sans pensée critique, sans poser de questions... Il faudra des décennies de travail pour faire des choses au système éducatif, au système de valeurs qui existe dans le monde arabe. » Il y voit une bataille pour le pluralisme, sachant que l’écrasante majorité du monde arabe ne souscrit pas aux catégories d’Al-Qaida...

- 14-27 janvier, Égypte. Le texte révisé de la Constitution voté par l'Assemblée constituante en décembre 2013 est soumis à référendum. Le scrutin est boycotté par les Frères musulmans. La nouvelle Loi fondamentale est adoptée par 97% des électeurs, avec un taux de participation est de 36%. Le 24, Le Caire est le théâtre de quatre attentats, revendiqués par le groupe djihadiste d'Ansar Beit al-Makdis. Ce dernier avait déjà revendiqué l'attentat contre le siège de la police à Mansoura, dans le delta du Nil, en décembre 2013. Le 25, le troisième anniversaire de la révolution de 2011 est marqué par des manifestations favorables à l'armée et par des violences qui font une cinquantaine de morts parmi les opposants au régime, Frères musulmans ou révolutionnaires. Le 27, le Conseil suprême des forces armées se prononce en faveur de la candidature à l'élection présidentielle de son chef Abdel Fattah al-Sissi, qui est élevé le même jour au grade de maréchal.

- 21 janvier, le rapport de Human Rights Watch pour 2014 décrit le régime Assad en Syrie comme faisant la guerre en tuant des civils. BBC News rapporte qu’il y a "des preuves claires que la Syrie a systématiquement torturé et exécuté environ 11000 détenus depuis le début du soulèvement." Le Telegraph de Londres écrit des accusations selon lesquelles le régime Assad a aidé des opposants associés à Al-Qaïda afin de persuader l’Occident que le soulèvement contre lui est dirigé par des terroristes. 

- 23 jan., la population irakienne, malgré toutes les morts par la violence et l’émigration depuis 2003, a augmenté, selon une estimation de l’ONU en 2003 : il y avait environ 25 millions de personnes en Irak et aujourd’hui il y en a environ 33 millions, une augmentation d’environ un tiers. Les familles irakiennes ont en moyenne quatre enfants ou plus. Les naissances ont continué de dépasser de loin le nombre de décès (Charlotte McDonald, BBC News).

- 25 janv., le poète argentin Juan Gelman, fils d’immigrés juifs ukrainiens né à Villa Crespo, un quartier de Buenos Aires, est mort à 83 ans, un moment de silence pour lui dans tout le pays, alors que le temps a rattrapé ses adversaires. Un exil de treize ans, le conduira à Rome, Madrid, Managua, Paris, New York et Mexico, face à une répression exercée par la dictature de 1976 à 1983 qui fera entre vingt et trente mille desaparecidos. «Notre Père,/ Qui es au ciel descends, j’ai oublié/ Les prières que m’enseignait ma mère-grand,/ La pauvre, elle repose maintenant,/ Elle n’a plus rien à laver, à nettoyer, elle n’a plus/ À s’inquiéter tout au long de la journée des vêtements,/ Elle n’a plus à veiller la nuit, égrenant les chagrins,/ Priant, te demandant des choses, te grondant doucement./ Du haut du ciel, descends, si tu y es, mais descends donc/ Car je me meurs de faim dans ce coin,/ J’ignore à quoi cela peut bien servir d’être né.»

- 28 janv., des attaques de moines bouddhistes contre des chrétiens et des musulmans au Sri Lanka sont rapportées en Arabie saoudite, où la monarchie soutient la paix entre les peuples de confessions différentes. Les bouddhistes représentent 70 % de la population et les musulmans, 10 %. Le journal saoudien Arab News rapporte : "Videos shared on YouTube have shown Buddhist monks throwing stones and smashing a Christian prayer center in southern Sri Lanka earlier this month while police looked on. Monks were also caught on video camera last year smashing Muslim-owned businesses just outside the capital. »

- 30 janv., Human Rights Watch : "Satellite imagery, witness statements, and video and photographic evidence show that Syrian authorities deliberately and unlawfully demolished thousands of residential buildings in Damascus and Hama in 2012 and 2013."

- 1er févr., 130 000 personnes ont été tuées par la guerre civile en Syrie, 2 millions de Syriens sont des réfugiés à l’extérieur du pays et 4 millions seraient déplacés à l’intérieur du pays, et des milliers d’entre eux manquent de nourriture et d’abris. Les pourparlers à Genève se poursuivent tandis que le régime Assad utilise son temps pour poursuivre la guerre... 

- 2 fév., les Ukrainiens poursuivent leur tentative de changement politique par des manifestations et des occupations de bâtiments plutôt que par les urnes. Leurs protestations ont commencé après le rejet par leur gouvernement d’un accord de grande portée avec l’Union européenne. Et les manifestations sont devenues violentes dans leur confrontation avec la police après que le parlement ait adopté une loi interdisant les manifestations. Les manifestations ont été assez massives pour entraîner la démission du premier ministre et de son Cabinet. L’élection de Ianoukovitch en 2010 a été décrite en Russie comme "très appréciée par les observateurs internationaux", tandis que le parti d’opposition perdant a affirmé qu’il y avait eu fraude...

- 3 fév., en Thaïlande, le parti politique qui a perdu les élections de 2011, le Parti démocrate, tente de gagner dans les rues et vient de boycotter les élections. Le leader du Parti démocratique Abhisit Vejjajiva déclare à BBC News : "Nous disons que le gouvernement doit reconnaître qu’il a perdu la confiance des gens à cause de ses abus des processus démocratiques."

- 5 fév., l’administration Obama dénonce la détention par l’Egypte de trois journalistes d’Al Jazeera et appelle à leur libération. En solidarité avec les trois, de nombreux journalistes du monde entier ont tweeté des photos d’eux-mêmes avec leur bouche scotchée.  

- 6 février, les pourparlers de paix entre le gouvernement pakistanais et les talibans ont commencé. Salahuddin Haider écrit dans Arab News que "les perspectives de parvenir à un accord de paix viable avec les talibans s’assombrissent de jour en jour", et que les délégués talibans excluent "toutes les chances de paix jusqu’à l’imposition de la charia dans le pays et un retrait complet des forces américaines de l’Afghanistan voisin."

- 6 février, à propos du débat Obamacare aux Etats-Unis, le Washington Post écrit : «le meilleur argument en faveur de la réforme de l’assurance maladie est que notre système traditionnel fondé sur les employeurs enferme souvent les gens dans des emplois qu’ils veulent quitter, mais qu’ils ne le peuvent pas parce qu’ils craignent de ne pas pouvoir obtenir une couverture abordable ailleurs.» 

- 6 février, selon Reuters News, en Ukraine, "Moscou dépeint les manifestants anti-Yanukovich comme des agents occidentaux payés et semble pousser Ianoukovitch à ordonner une répression pour vider les rues." Pendant ce temps, l’Allemande Angela Merkel exprime à nouveau sa colère envers les États-Unis et exprime son soutien à la politique de l’UE à l’égard de l’Ukraine.

- 7 fév., en Allemagne, Helmut Linnsen, trésorier du parti politique de la chancelière Angela Merkel, abandonne à cause d’un scandale concernant les comptes bancaires offshore aux Bahamas et au Panama.

- 7 février 2014, Tunisie, avènement de la IIe République - Une quarantaine de chefs d'État ou de gouvernement participent, à Tunis, à une cérémonie célébrant l'avènement de la IIe République, à la suite de l'adoption de la Constitution en janvier. Le président français François Hollande déclare notamment que ce texte est la preuve que « l'islam est compatible avec la démocratie».

- 9 fév., les habitants de Sarajevo et d’autres villes de Bosnie-Herzégovine choisissent la rue plus que la politique électorale. Selon un article d’Aljazeera : "Pendant près de vingt ans, les Bosniaques et les Herzégoviniens ont souffert sous l’administration d’une cabale vicieuse d’oligarques politiques qui ont utilisé la rhétorique ethno-nationaliste pour obscurcir le pillage des coffres publics de la Bosnie-Herzégovine. Le taux de chômage officiel est resté gelé pendant des années à environ 40%, tandis que le nombre est supérieur à 57% chez les jeunes. »

- 12 fév, le Classement mondial de la liberté de la presse 2014 (World Press Freedom Index) est publié, produit par Reporters sans frontières, défenseur de la liberté de l’information. La Finlande, les Pays-Bas et la Norvège arrivent en tête. Le Danemark est 7ème, la Suède 10ème et l’Allemagne 14ème. La Syrie arrive en quatrième position, suivie du Turkménistan, de la Corée du Nord et de l’Érythrée.

- 12-26 février, Venezuela. Répression du mouvement de protestation qui a commencé au début du mois dans les universités de province cause la mort d'au moins trois manifestants à Caracas. Les contestataires dénonçaient les emprisonnements de manifestants survenus les jours précédents ainsi que l'insécurité, la vie chère et les pénuries qui frappent le pays. Ce sont les manifestations les plus importantes depuis l'élection du président Nicolás Maduro en avril 2013. Celui-ci dénonce une tentative de « coup d'État » fomenté par les « fascistes » avec le soutien de Washington. 

- 13 fév., le journal PEN American a condamné les exécutions en Iran fin janvier du poète Hashem Sha’bani et du militant culturel Hadi Rashedi, tous deux arrêtés en septembre 2011 et condamnés en juillet 2012 pour "inimitié contre Dieu", et "rassemblement et collusion contre la sécurité de l’Etat". L'organisation à but non lucratif PEN American Center a été fondé en 1922, à New York, et travaille à défendre et à célébrer la liberté d’expression aux États-Unis et dans le monde entier grâce à l’avancement de la littérature et des droits de l’homme.  

-13 fév., en France, un autre camp illégal de Roms a été détruit, à l’extérieur de Paris. BBC News écrit que les Roms, principalement de Roumanie et de Bulgarie, se déplacent en Europe occidentale depuis les années 1990 et que leurs camps en France sont systématiquement détruits...

- 14 fév., le président Obama fait une apparition en Californie, en prêtant attention à la sécheresse là-bas, la pire sécheresse de l’histoire de l’État. CNBC écrit que "la Californie a une demi-douzaine d’usines de dessalement (le total américain est de plus de 300, disent les experts) principalement autour de la côte centrale dans des villes comme Sand City, Marina et Cambria." 

- 15 fév., sécheresse sur la côte ouest américaine, tandis que les Britanniques luttent contre des crues records et des "conditions météorologiques extrêmes" depuis décembre. 

- 18-23 février, révolution ukrainienne (Revolution of Dignity ou Maidan Revolution) éclate à la suite d'émeutes à Kievet  après que le président ukrainien eut donné l'ordre d'évacuer la place de l'Indépendance ; elle conduit à la destitution de Viktor Ianoukovytch, président d'Ukraine en exercice, et à la nomination de Oleksandr Tourtchynov en tant que président intérimaire jusqu'à la présidentielle du 25 mai. Le 17, la chancelière allemande Angela Merkel avait reçu à Berlin les dirigeants de l'opposition ukrainienne Arseni Iatseniouk et Vitali Klitschko. Le 17 toujours, la Russie annonçait la reprise du versement de l'aide de 15 milliards de dollars promise à l'Ukraine en décembre, qui avait été suspendue au lendemain de la démission du Premier ministre en janvier. Le 18, la police et les forces antiémeutes lancent une « opération antiterroriste » contre les manifestants qui occupent le centre de Kiev depuis trois mois. Le bilan (au moins vingt-cinq morts) suscite de nombreuses réactions internationales. Le 19, les affrontements se poursuivent à Kiev, portant le bilan officiel à au moins soixante-dix-sept morts. De nombreuses victimes ont été la cible de tireurs d'élite de la police embusqués. 

Le 20, les chefs de la diplomatie de l'Union européenne, réunis à Bruxelles, approuvent le principe de sanctions à l'encontre des « responsables des violences » en Ukraine, suivi par les États-Unis. Le pouvoir et l'opposition concluent un accord sous la pression des ministres européens. Le texte prévoit notamment l'organisation d'une élection présidentielle anticipée au plus tard en décembre, le désarmement des opposants, la restauration de la Constitution parlementaire de 2004 et la désignation d'un gouvernement d'union nationale. Le Parlement entérine massivement l'accord. 

- 18-20 février, Libye. Le 12 janvier, le vice-ministre de l'Industrie Hassan al-Droui est tué par balles à Syrte, premier assassinat d'un membre du gouvernement depuis la chute du régime de Mu'ammar al-Kadhafi en octobre 2011. Le 18, le Congrès général national décrète l'état d'urgence. Le 18 février, deux puissantes milices d'anciens rebelles de la ville de Zenten exigent l'autodissolution immédiate du Congrès général national élu en juillet 2012, sous peine d'arrêter les députés récalcitrants. Elles renoncent à leur ultimatum sous la pression des autorités et du chef de la Mission d'appui des Nations unies en Libye. Le 20 se déroule l'élection de l'Assemblée constituante, composée de vingt élus pour chacune des trois grandes régions de la Tripolitaine, de la Cyrénaïque et du Fezzan. Le taux de participation est faible.  

- 21 fév., à Kiev, soixante-dix-sept personnes ont été tuées et jusqu’à 570 ont été blessées, les forces de sécurité et les émeutiers ont été filmés dans les rues avec des fusils. Après des heures de pourparlers médiatisés par trois ministres des Affaires étrangères de l’Union européenne, le président Ianoukovitch et les dirigeants de la manifestation signent un accord prévoyant la tenue d’élections anticipées d’ici décembre. BBC News rapporte que "L’accord prévoit un gouvernement d’unité nationale, la réforme électorale et les changements constitutionnels réduisant le pouvoir du président." - 23 février, le Parlement ukrainien retire Ianoukovitch de la présidence et libère l’opposante de Ianoukovitch, l’ancienne Première ministre, Julia Timochenko, après plus de deux ans de prison. Elle a parlé hier à une foule à Kiev, disant que les gens qui étaient morts là-bas sont des héros, et "les héros ne mourront jamais. Ils seront toujours avec nous. Ils seront notre source d’inspiration. » 

- 21 février, Al Arabiya rapporte que "l’Iran a intensifié son soutien sur le terrain au président Bachar al-Assad, fournissant des équipes d’élite pour recueillir des renseignements et former des troupes. Les livraisons de munitions et d’équipement de Moscou se poursuivent.  

- Le 24 février, en Ukraine, le Premier ministre russe Dmitri Medvedev émet des « doutes sérieux » sur la légitimité du nouveau pouvoir ukrainien, - le Parlement a nommé Oleksandre Tourtchinov au poste de président par intérim et abrogé la loi accordant au russe le statut de seconde langue officielle.  En Crimée, république autonome majoritairement russophone rattachée à l'Ukraine en 1954, une foule de militants prorusses investit la mairie de Sébastopol pour y imposer un nouveau maire. Le port abrite la flotte russe de la mer Noire. Le 26, la Russie annonce la « mise en alerte » de ses troupes à la frontière avec l'Ukraine. De leur côté, les États-Unis mettent en garde contre toute atteinte à « la souveraineté et à l'intégrité territoriale de l'Ukraine ». En décembre 1994, Washington, Londres et Moscou ont signé à Budapest un accord par lequel ils se portent garants de l'indépendance, de la souveraineté et des frontières de l'Ukraine.

- 22 février, Mexique, le chef du cartel de la drogue de Sinaloa, Joaquin Guzmán Loera, dit « El Chapo », est arrêté à Mazatlan, dans le nord-ouest du pays, avec l'aide de l'agence américaine de lutte contre le trafic de drogue, il est le chef du plus important cartel du pays, soupçonné de contrôler le quart du narcotrafic aux États-Unis et l'un des criminels les plus recherchés au monde. La guerre des cartels, qui sévit dans le pays depuis que l'ancien président Felipe Calderón a chargé l'armée de réprimer le trafic, en 2006, a fait plus de quatre-vingt mille morts et vingt-six mille disparus. 

- 26 février, la NASA annonce la découverte de 715 planètes nouvellement vérifiées en dehors de notre système solaire, découvertes à l’aide du télescope spatial Kepler.

- Le 27 février, à Simferopol, capitale de la Crimée, des hommes armés non identifiés investissent le siège du gouvernement et du Parlement sur lequel est hissé le drapeau russe. D'autres prennent le contrôle des deux aéroports de la péninsule. Le Parlement limoge le gouvernement de Crimée et élit un nouveau Premier ministre, Sergueï Aksionov. Il décide la tenue, le 25 mai, d'un référendum sur la souveraineté de la Crimée. Le gouvernement de Kiev accuse la Russie « d'invasion armée et d'occupation ». Le Kremlin, rompant le silence sur la situation en Ukraine, publie un communiqué demandant au gouvernement russe d'organiser, en consultant le F.M.I. et le G8, une assistance financière à Kiev. De son côté, le président américain Barack Obama, prenant la parole pour la première fois depuis le changement de régime, prévient qu'une intervention russe en Ukraine aurait un « coût ». Viktor Ianoukovitch réapparaît à Rostov-sur-le-Don, en Russie, se présentant lors d'une conférence de presse comme « le président ukrainien légalement élu lors d'une élection démocratique »...

- 1 mars, le président Obama a annoncé hier qu’il était profondément préoccupé par les informations faisant état de mouvements militaires russes à l’intérieur de l’Ukraine, et il a déclaré que "Les États-Unis se joindront à la communauté internationale pour affirmer qu’il y aura des coûts pour toute intervention militaire en Ukraine." Ce matin, BBC News rapporte que le président Poutine a demandé au Parlement d’approuver l’utilisation de troupes en Ukraine. Il y a des rapports que la Russie a déjà "quelques 6.000 troupes supplémentaires" dans la Crimée. La Russie dit que tous les mouvements de ses militaires en Crimée sont conformes aux accords avec l’Ukraine dans le bail de la base navale dans la ville portuaire de Sébastopol. De la rue à Kiev vient un cri de "Putin, hands off Ukraine..." 

Le président Obama a parlé avec Poutine par téléphone pendant quatre-vingt-dix minutes. Il aurait averti Poutine que s’il ne rappelle pas les troupes russes de l’Ukraine, les États-Unis pourraient boycotter le sommet économique en Russie prévu pour juin, et il a dit, comme l’a dit un porte-parole de la Maison-Blanche, que la Russie fait face à « un plus grand isolement politique et économique ». - Le 4 mars, la chancelière Merkel aurait dit hier au président Obama que le président Poutine se trouve « dans un autre monde ». Poutine dit que la force ne sera utilisée qu’en "dernier recours", et il décrit ceux qui ont assiégé la base ukrainienne en Crimée comme les forces "d’autodéfense" pro-russes de l’Ukraine.

- 5 mars, une enquête de l’Agence des droits fondamentaux de l’Union européenne indique qu’environ un tiers des femmes de l'Union européenne ont subi des violences physiques ou sexuelles depuis l’âge de 15 ans. Sur les 42000 personnes interrogées, le pourcentage le plus élevé d’incidents déclarés s’est produit au Danemark, 52 % des femmes interrogées. La Finlande suivait avec 47%, puis la Suède avec 46%. La Grande-Bretagne et la France arrivaient avec 44%, et la Pologne, 19%. 

- 7 mars, le chroniqueur conservateur Michael Gerson, dans le Washington Post, écrit que la politique étrangère du président Obama a une théorie. Obama «believes that as US power retreats from the world, a variety of good things will fill the vacuum. Allies and international institutions will take more responsibility. The United States will be better able to promote liberal norms, unburdened by discrediting military power."

- 8 mars, l’Arabie saoudite interdit les Frères musulmans, le Hezbollah saoudien, l’État islamique en Irak et en Syrie, le Front Al-Nusra, Al-Qaïda dans la péninsule arabique, Al-Qaïda au Yémen, Al-Qaïda en Irak et les Houthis au Yémen. Arab News décrit l’interdiction comme incluant également "les organisations qui ont des idéologies similaires et connus pour leur comportement terroriste et violent, et sont sur les listes du Conseil de sécurité de l’ONU et d’autres organisations internationales." 

- 10 mars, la chancelière allemande Merkel déclare à Poutine que la décision de faire de la Crimée une partie de la Russie est illégale et viole la constitution ukrainienne. Pendant ce temps, Poutine condamne "l’anarchie" qui règnerait dans l’est de l’Ukraine et les militants d’extrême droite en "connivence" avec les gens qui détiennent le pouvoir à Kiev. 

 - 11 mars, le Royaume de Jordanie, un pays limité en eau et en pétrole, avec une  population de 6,5 millions, accueille plus de 1,25 million de réfugiés de Syrie, qui affluent dans le pays à un rythme d’environ 400 par jour...

- 13 mars, en Inde, Ashutosh Mahara, gourou et fondateur de la Divine Light Awakening Mission, qui revendique 30 millions d’adeptes, vient de mourir mais, disent ses disciples, il reviendra à la vie...

- 14 mars, la popularité de Poutine en Russie atteindrait 71,6%, une augmentation de 9,7 depuis la mi-février, selon un sondage mené par le Centre russe de recherche sur l’opinion publique. Pendant ce temps, on rapporte que Poutine considère le renversement de Ianoukovitch à Kiev comme une initiative de l’Occident, parallèlement au fait qu’il blâme l’Occident tout en soutenant le régime meurtrier d’Assad en Syrie. Pour l’écrivain Anne Applebaum, Poutine semble croire à sa propre propagande. Et il emmène avec lui une partie du public russe.

- 17 mars, référendum en Crimée, 97% se prononce en faveur de la sécession de l’Ukraine, des milliers de personnes descendent dans la rue à Simferopol, la capitale de la Crimée, et Sébastopol qui abrite la flotte russe de la mer Noire, pour fêter la victoire jouée d'avance du rattachement de la péninsule à la Russie. Le Parlement de Crimée avait demandé à Moscou son rattachement à la Russie, afin de revenir à la situation d'avant le 19 février 1954, date à laquelle Nikita Khrouchtchev, secrétaire général du parti communiste de l'URSS et d'origine ukrainienne, détachait l'oblast de Crimée de la République socialiste fédérative soviétique de Russie, afin de l'« offrir » à la République socialiste soviétique d'Ukraine à l'occasion du 300e anniversaire de la réunification de la Russie et de l'Ukraine. L'Union européenne et les États-Unis annoncent dès le 17 l'adoption de sanctions individuelles (restrictions de visa et gel des avoirs) à l'encontre d'officiels russes et ukrainiens. Washington vise des proches du président Poutine et se montre plus sévère que Bruxelles. - Le 21, les chefs d'État ou de gouvernement de l'Union européenne et Arseni Iatseniouk signent le volet politique de l'accord d'association avec l'Ukraine, auquel l'ancien pouvoir ukrainien avait renoncé en novembre 2013 au profit d'un accord avec la Russie, à présent dénoncé. Le 24, les dirigeants du G7 réunis à La Haye décident l'annulation de la réunion du G8 prévue en juin à Sotchi, en Russie. Le 25, lors d'une conférence de presse tenue à l'issue du sommet international sur la sécurité nucléaire à La Haye, Barack Obama rappelle, à l'intention notamment de la Pologne et des pays Baltes, l'obligation faite à chaque État adhérent à l'O.T.A.N. de porter secours à un État membre en cas d'agression. Le 27, l'Assemblée générale de l'O.N.U. adopte, par 100 voix contre 11 et 58 abstentions, une déclaration dénonçant le rattachement de la Crimée à la Russie. Le 31, Moscou annonce un début de retrait de ses troupes massées aux frontières de l'Ukraine depuis plusieurs jours....

- 20-24 mars, concernant l’annexion de la Crimée par la Russie, le vice-président Joe Biden, en Lituanie, annonce que "as long as Russia continues on this dark path, they will face increasing political and economic isolation".  Le président Obama a imposé des sanctions à 11 responsables russes et ukrainiens il y a deux jours, et il a déclaré hier que les États-Unis exerceront des pressions diplomatiques sur la Russie pour qu’elle relâche son emprise sur la Crimée. Aujourd’hui, l’opinion publique américaine semble divisée. Le coordinateur allemand pour les relations avec la Russie, Gernot Erler, déclare que les sanctions américaines contre la Russie sont contre-productives et ne feront probablement pas plier Poutine aux exigences occidentales concernant l’Ukraine. Les Européens s’inquiètent des sanctions. Les Allemands s’inquiètent de leur sécurité énergétique et les entreprises allemandes s’inquiètent de leurs exportations vers la Russie. Il en va de même pour les plus de 200 entreprises danoises qui vendent des marchandises aux Russes. L’industrie cosmétique française et les banques françaises et italiennes craignent des pertes. Le journal allemand Die Welt (Le Monde) écrit que "les membres de l’UE en Europe du Sud-Est, à l’exception de la Roumanie, ont mis en garde contre l’approbation des sanctions européennes, expliquant que leur industrie et le tourisme seraient durement touchés." USA Today écrit que "Les sanctions contre le Président russe Vladimir Poutine ne l’affecteront pas, disent les experts ici, mais les Russes moyens croient que ce sont eux qui subiront le poids des sanctions économiques."

- 24-26 mars, Égypte. Le tribunal de Minieh, en Moyenne-Égypte, condamne à la peine de mort, après une parodie de procès, cinq cent vingt-neuf partisans de l'ancien président Mohammed Morsi, renversé en juillet 2013. En août 2013, après la répression meurtrière d'une manifestation pro-Morsi au Caire, une foule en colère avait investi le commissariat de Matay, dans la province de Minieh, causant la mort d'un policier. Le 26, le maréchal Abdel Fattah al-Sissi, homme fort du régime, annonce son retrait de l'armée et du gouvernement, et sa candidature à l'élection présidentielle.

- 27 mars, dans un discours en Belgique hier, Obama a décrit la Crimée devenant une partie de la Russie comme un retour à l’ancienne notion que les frontières européennes pourraient être "redessinées avec force." Au sujet de la possibilité que la Russie prenne plus de l’Ukraine, il a dit qu’il était contre le fait de permettre "the old way of doing things to regain a foothold in this young century." Jimmy Carter, a déclaré à l’émission News Hour : « Je n’ai jamais pensé que quoi que ce soit aurait pu dissuader Poutine de prendre le contrôle de la Crimée. Peu importe ce que le monde occidental avait fait, il aurait quand même fait cela, parce que les Russes ont toujours considéré que la Crimée faisait partie de la leur. Et, comme vous le savez, la majorité des Criméens voulaient faire partie de la Russie, donc c’était inévitable... Mais je pense qu’il faut maintenant l’arrêter et l’empêcher de prendre d’autres mesures militaires. Et je ne pense pas vraiment qu’il le fera. Je me trompe peut-être, mais je ne crois pas qu’il le fera. Pendant ce temps, Henry Kissinger a écrit : "L’Occident doit comprendre que, pour la Russie, l’Ukraine ne peut jamais être seulement un pays étranger. L’histoire de la Russie a commencé dans ce qu’on a appelé la Russie de Kiev. La religion russe s’est répandue à partir de là. L’Ukraine fait partie de la Russie depuis des siècles, et leurs histoires étaient entrelacées avant cela. Certaines des batailles les plus importantes pour la liberté de la Russie, à commencer par la bataille de Poltava en 1709, ont été menées en sol ukrainien. » (The West must understand that, to Russia, Ukraine can never be just a foreign country. Russian history began in what was called Kievan-Rus. The Russian religion spread from there. Ukraine has been part of Russia for centuries, and their histories were intertwined before then).

- 1er avril 2014, entrée en vigueur en France de a taxe carbone (ou Contribution Climat-Énergie ou CCE)..

- 1er avril, le régime de Kiev condamne la visite du Premier ministre russe, Medvedev, en Crimée et ne fait apparemment aucun effort pour améliorer les relations avec la Russie dans l’intérêt de la stabilité et de l’économie, de nombreuses industries ukrainiennes sont énergivores et dépendent fortement des importations de gaz russe. Le Congrès américain a adopté un programme d’aide d’un milliard de dollars pour l’Ukraine. 

Selon la BBC News, les ministres des Affaires étrangères de l’OTAN ont convenu de « suspendre toute coopération civile et militaire pratique avec la Russie ». "Deux décennies après la fin de la guerre froide, les gouvernements de l’OTAN sont revenus hier soir à leur mission principale de protection de l’Europe contre la Russie." Le Guardian ajoute : « Alors que Barack Obama a déclaré que l’OTAN doit répondre à la force russe avec force et conviction, les diplomates de l’OTAN ont le sentiment que la stratégie du Kremlin a renforcé la raison d’être de l’OTAN, renforcer les arguments en faveur de son existence continue contre les appels réguliers à sa dissolution en tant que relique de la guerre froide. » CNN en ligne à 14 h 18 HNE a un gros titre : "Cela pourrait arriver en 12 heures." Se référant à la frontière de l’Ukraine, le sous-titre dit : "L’OTAN met en garde contre l’accumulation massive de la Russie." 

 - 10 avril, depuis 2010, les Grecs ont perdu environ un tiers de leur revenu disponible. Le chômage reste proche de 28 %. Ces dernières semaines, le Parlement grec a adopté d’autres mesures d’austérité, y compris le licenciement de 11000 travailleurs du secteur public en échange d’un autre versement de fonds de sauvetage pour maintenir le fonctionnement du gouvernement. Les renflouements proviennent du Fonds monétaire international (FMI), de la Banque centrale européenne (BCE) et de l’Union européenne, à condition que la Grèce réduise ses dépenses et augmente ses impôts. La chancelière allemande Angela Merkel arrive à Athènes, décrite par Reuters comme "une visite symbolique pour marquer la réhabilitation économique d’une nation qui, au cours des quatre dernières années, a menacé la stabilité de l’Europe et sa monnaie unique." Elle parle d’un nouveau fonds pour financer les petites entreprises et dit, "Je crois que la Grèce a plus de possibilités que de difficultés devant elle." Les manifestations dans le centre d’Athènes ont été interdites et la police a été déployée en grand nombre...

- 15 avril, Poutine a appelé Obama, qui  "a exprimé de graves préoccupations au sujet du soutien du gouvernement russe pour les actions des séparatistes armés pro-russes qui menacent de saper et de déstabiliser le gouvernement de l’Ukraine." Poutine a été décrit comme disant à Obama que les accusations contre la Russie sont "basées sur des informations inexactes," et Poutine a blâmé "les autorités ukrainiennes actuelles" pour "leur réticence et leur incapacité à prendre en compte les intérêts de la population russe et russophone." Cet après-midi, heure de Kiev, Reuters rapporte que le président intérimaire de l’Ukraine Turchinov a décrit son opération militaire comme ayant commencé dans la région orientale de Donetsk, mais qu’il se produira par étapes «d’une manière réfléchie. Turchinov appelle cela une action "anti-terroriste". La Russie serait en réponse à la déclaration selon laquelle l’Ukraine est "au bord de la guerre civile."

- 17 avril, en Russie, Poutine décrit à la télévision russe les menaces de force de Kiev comme "un autre crime très grave commis par les dirigeants actuels de Kiev." Il a dit qu’il a "le droit" d’envoyer des troupes en Ukraine, mais qu’il espère "ne pas avoir à exercer ce droit." Selon BBC News, toutes les formations militaires illégales en Ukraine doivent être dissoutes...

- 16-29 avril, Corée du Sud. Le ferry Sewol fait naufrage au large de la côte méridionale du pays avec quatre cent soixante-quinze personnes à son bord, dont une majorité de lycéens en voyage scolaire. Le bilan s'élève à plus de trois cents morts et disparus. L'équipage est mis en cause, et le capitaine, qui avait évacué le navire parmi les premiers, et le Premier ministre Chung Hong-won présente sa démission ...

- 22-23 avril, le vice-président américain Joe Biden est à Kiev, et lors d’une conférence de presse, il s’adresse à ceux qui sont hostiles aux Russes, leur dit "We stand with you" et annonce 50 millions de dollars supplémentaires en aide américaine. Il parle des États-Unis prêts à aider les dirigeants ukrainiens à créer une Ukraine unie, et il exhorte la Russie à mettre fin à son soutien aux militants pro-russes dans l’est de l’Ukraine. La Russie, quant à elle, semble favoriser la fédéralisation pour ce qui reste de l’Ukraine.

Le régime de Kiev annonce la relance de son "opération de sécurité" pour "la liquidation des groupes armés illégaux" dans l’est du pays. Le ministre russe des Affaires étrangères, Lavrov, accuse les États-Unis de "running the show" en Ukraine. Il dit que la Russie réagira si ses intérêts en Ukraine sont attaqués. Hier, en Russie, le Premier ministre Medvedev a parlé des préparatifs contre une vague de sanctions venant de l’Occident. Cela, a-t-il dit, inclurait de nouveaux partenaires pour diversifier ses exportations d’hydrocarbures. Selon le Moscow Times, il a déclaré que "l’isolement économique complet de l’Occident ne serait pas mortel pour la Russie" (full economic isolation from the West would not be lethal for Russia)...

- 26 avril, le gouvernement chinois tente de mettre un frein à la distribution de littérature sexuellement explicite. L’une des principales sociétés chinoises en ligne, Sina, a fait censurer certains de ses livres électroniques "érotiques". Le Washington Post écrit que "Cette affaire très médiatisée semble faire partie d’une campagne plus large pour sévir contre la pornographie et d’autres comportements douteux." Selon les rapports officiels de l’État, la Chine a fermé 110 sites Web et 3 300 comptes de médias sociaux depuis la mi-avril, date à laquelle la répression a commencé. Ces dernières années, la Chine s’est libérée sexuellement. Aujourd’hui, Shanghai a une communauté gaie et lesbienne ouverte avec un défilé annuel qui a commencé en 2009.

- 1er mai, des centaines de manifestants, dont la plupart sont des femmes, ont défilé dans la capitale nigériane, Abuja, pour demander la libération des écolières enlevées par des militants islamiques il y a deux semaines. Les militants sont Boko Haram, qui s’opposent à l’éducation occidentale et ont organisé des attaques dans le nord du Nigeria ces dernières années. Le gouvernement déploie des troupes dans les principales villes du Nord.  

- 2 mai, le régime de Kiev a lancé un raid matinal contre les points de contrôle pro-russes, et les pro-russes ont abattu deux hélicoptères envoyés contre eux. Les porte-parole du gouvernement russe ont déclaré que les actions de Kiev ont "tué le dernier espoir" pour l’accord qui a été convenu à la mi-avril à Genève visant à désamorcer la crise.  

- Edgar Morin, 3 mai 2014 : « Malheureusement, l’impuissance de l’Ouest n’est pas seulement, en ce qui concerne l’Europe, de caractère militaire, elle n’est pas seulement de volonté. Elle est de pensée politique, elle est de pensée tout court. Il serait souhaitable que Hollande, Fabius et Manuel Valls prennent conscience de l’impitoyable montée des périls et proposent le seul plan de paix cohérent, celui de l’Ukraine fédérale, trait d’union entre Ouest et Est. Nous ne sommes plus au temps où il faut chercher le mieux, nous sommes au temps où il faut éviter le pire ». (Le Monde). A partir de 2014 le processus infernal des rétroactions conflictuelles Est-Ouest va lentement s'aggraver, imperceptiblement pour imploser dans la décennie à venir...

- 5 mai, la Chine modernisera le réseau routier et le réseau électrique de l’Éthiopie et contribuera à l’agriculture, à l’industrialisation et à d’autres projets. Le premier ministre chinois Li Keqiang et son épouse sont arrivés hier à Addis-Abeba, la capitale éthiopienne, pour des pourparlers. Selon China Daily USA, Pékin est engagé à "approfondir le partenariat stratégique Chine-Afrique."

- 12 mai, dans l’est de l’Ukraine, une forte participation électorale rejette massivement la règle de Kiev. Les séparatistes pro-russes revendiquent 90% de soutien dans la région industrielle de Donetsk et une agence de presse russe rapporte 96,2% de soutien dans la région de Lougansk. De Kiev vient une description du référendum comme "une farce." Le régime de Kiev, qui a récemment envoyé des troupes et des véhicules blindés contre des foules massives de personnes en colère à l’Est, accuse la Russie de travailler pour renverser la puissance d’État légitime du pays. 

- 17 mai, en Inde, l’inflation et le déclin de la croissance économique ont retourné les électeurs contre le Parti du Congrès de centre-gauche après ses dix années de règne. Le Parti nationaliste hindou de centre-droit (BJP), célèbre une victoire écrasante. Le leader du BJP, le Premier ministre élu Narendra Modi promet "de faire avancer l’Inde" et "de réaliser les rêves de plus d’un milliard de personnes." Le BJP est décrit comme favorisant les investissements étrangers et la libre entreprise et est considéré comme religieusement conservateur. Ses membres estiment que l’hindouisme est supérieur aux autres religions, et ils soutiennent sa domination continue en Inde, avec une certaine crainte de la minorité musulmane de l’Inde.

- 21 mai, à Pékin, le président Poutine signe plusieurs dizaines d’accords avec les Chinois. L’un concerne la vente de gaz par la Russie à la Chine, décrite comme un « accord monstre », et l’autre concerne la coopération en vue de créer un concurrent pour Boeing et Airbus. Les entreprises chinoises travailleront sur des projets d’infrastructure, y compris le premier pont sur le fleuve Amour entre la Russie et la Chine en Sibérie. Lors de la réunion, la Russie et la Chine ont appelé à la désescalade des tensions en Ukraine et à "des moyens politiques pacifiques pour résoudre les problèmes existants."

- 21 mai, l’armée thaïlandaise a déclaré la loi martiale, ce qui comprenait la fermeture de quelques grandes stations de télévision. Une loi de 1914 lui permet d’intervenir en temps de crise. L’armée thaïlandaise a organisé onze coups d’État depuis 1932, mais l’armée souligne qu’au lieu d’un coup d’État, elle agissait pour préserver la loi et l’ordre. Le gouvernement intérimaire établi par la Cour constitutionnelle demeure en place. Au début du mois, la Cour a évincé le premier ministre Yingluck Shinawatra et neuf ministres pour abus de pouvoir. De nouvelles élections sont à venir alors que les manifestants en chemises jaunes représentant les classes moyennes et supérieures urbaines sont dans les banlieues de Bangkok et ceux qui soutiennent le gouvernement, les chemises rouges, campent dans le centre de la ville. L’armée se décide à intervenir, un coup d'Etat qui laisse persister la monarchie et les élites historiques...

- 22-25 mai 2014, Union européenne, élections européennes dans les vingt-huit États membres de l'Union. Les résultats sont marqués par les scores élevés des listes d'extrême droite et europhobes qui arrivent en tête dans trois pays : la France, le Royaume-Uni et le Danemark. Le Parlement compte désormais 751 députés. Le taux moyen de participation est de 43,1%. 

- 24 mai 2014, attentat contre le Musée juif de Bruxelles , quatre personnes tuées en 82 secondes, le suspect sera interpellé à Marseille quelques jours plus tard. 

- 26-28 mai, Égypte. Élection d'Abdel Fattah al-Sissi à la présidence, homme fort du régime militaire, avec 96,9 % des suffrages, son seul challenger était Hamdine Sabahi, figure de la révolution de 2011, le taux officiel de participation est de 47,5%.

- 28 mai, en Ukraine, Petro Poroshenko remporte l'élection présidentielle anticipée avec 54,7 % des suffrages et les élections législatives qui suivent lui donnent une majorité au Parlement. Pendant sa présidence, alors qu'il tente de mettre fin à la guerre du Donbass impliquant la Russie et se rapproche des pays occidentaux, sa politique d'austérité et des accusations de corruption font chuter sa popularité. Candidat à sa réélection lors de l'élection présidentielle de 2019, il sera battu par Volodymyr Zelensky, obtenant 24,5 % des voix au second tour.

- 29 mai 2015, près de 14 ans après les attentats du 11 septembre et la destruction des tours jumelles, le World Trade Center, inauguration à New York du "One World Trade Center", tour de 104 étages dotée d'un observatoire aux vues spectaculaires, aux 100e, 101e et 102e étages...

- 3-23 juin, Syrie. Réélection du président Bachar al-Assad à la présidence - Le 3, une élection présidentielle est organisée dans les zones contrôlées par l'armée, soit 40% du territoire. Depuis l'instauration du régime de Hafez al-Assad dans les années 1970, le président était désigné par le parti Baas, puis confirmé par plébiscite. Bachar al-Assad, qui se présente aux côtés de deux candidats inconnus, recueille 88,7% des suffrages. Le taux officiel de participation est de 73,4%. Le 16, un rapport de l'Organisation pour l'interdiction des armes chimiques confirme l'utilisation par l'armée de chlore à l'état gazeux lors d'attaques menées les mois précédents. La France, les États-Unis et la Turquie expriment des doutes sur la réalité de l'arsenal chimique déclaré par le régime de Damas, qui sera évacué du pays avant la fin du mois en vue d'être détruit. Le 23, l'aviation israélienne lance des raids en territoire syrien en riposte à un tir d'obus sur le plateau du Golan occupé par Israël, qui a fait un mort civil la veille.

- 12 juin, Union européenne. Les ministres de l'Environnement de l'Union s'accordent pour modifier la réglementation relative à l'autorisation de mise en culture des organismes génétiquement modifiés (O.G.M.). Les États qui le souhaitent pourront désormais s'opposer à la mise en culture d'O.G.M. sur leur sol, malgré l'autorisation accordée par Bruxelles, sans avoir à invoquer de clause de sauvegarde et sans s'exposer à des poursuites en justice.  

- 25 juin, en Grande-Bretagne, l’Université de Cambridge affirme que d’ici 2030, la croissance démographique et l’utilisation des terres pour les cultures énergétiques priveront les Britanniques des terres nécessaires à la production alimentaire. La population devrait alors dépasser 70 millions. (Elle est estimée aujourd’hui à 6,37 millions.) La Grande-Bretagne est aujourd’hui autosuffisante dans sa production d’orge, de blé, de lait, d’agneau et de mouton, mais elle importe de grandes quantités de fruits, de légumes et d’autres produits agricoles, dont le porc.

- 25 juin, Libye, élection de la Chambre des représentants sur fond de violences, le taux de participation est très faible, les libéraux l'emportent largement sur les islamistes. Affirmant défendre la révolution de 2011 qui a mis fin au régime de Mu'ammar al-Kadhafi, la coalition islamiste de Fajr Libya, dirigée par la milice de Misrata et soutenue par le groupe Ansar al-Charia proche d'Al-Qaida, chasse le pouvoir de Tripoli et installe le gouvernement rebelle d'Omar al-Hassi et le Congrès général national issu de l'ancien Parlement dominé par les Frères musulmans. Les populations touarègues et berbères de l'ouest du pays s'y sont ralliées. Le gouvernement d'Abdallah al-Thani, issu des urnes et reconnu par l'O.N.U. et la Ligue arabe, s'est réfugié à Tobrouk, dans l'est du pays, tandis que le Parlement élu en juin 2014 siège à Al-Baïda, dans la même région. Ces institutions sont soutenues par la coalition dirigée par le général Khalifa Haftar qui rassemble l'embryon de l'Armée nationale libyenne, la milice de Zenten, ainsi que des militaires liés à l'ancien régime. Ces forces, soutenues notamment par l'Égypte, ont lancé l'opération Karama contre le «terrorisme» islamiste. Elles bénéficient de l'appui des populations toubou qui habitent le sud du pays. Les deux camps se disputent en particulier le contrôle des réserves et des terminaux pétroliers.

- 26 juin 2015, "Supreme Court Ruling Makes Same-Sex Marriage a Right Nationwide" (New York Times), la Cour suprême des États-Unis décide par 5 voix contre 4 que la Constitution américaine garantit le droit au mariage homosexuel, une décision point culminant de décennies d'activisme...

- 29-30 juin 2014, proclamation de L'État islamique (EI, Daesh),  les djihadistes sunnites qui combattent en Syrie et en Irak annoncent la création d’un «califat». Un enregistrement audio distribué en ligne déclare que le calife est Abu Bakr al-Baghdadi, le nouveau "leader for Muslims everywhere." Le califat est décrit comme "the dream in all the Muslims" et "l’espoir de tous les djihadistes." Ils considèrent que l’Irak n’existe plus. De l'été 2014 au printemps 2019, il va former un proto-État en Irak et en Syrie. Son essor est notamment lié aux déstabilisations géopolitiques causées par la guerre d'Irak et la guerre civile syrienne. Pendant ce temps, le gouvernement de l’Irak est aidé par l’Iran, la Russie lui a donné des avions de chasse et l’administration Obama a envoyé environ 300 conseillers pour l’aider....

- 1 juillet, le Parlement irakien dominé par les chiites a échoué à nommer un remplaçant pour le Premier ministre Maliki, les sunnites et les Kurdes se retirent, s'éloigne l'espoir d'un gouvernement d’unité. 

- 1er-31 juillet 2014, Israël, opération militaire Bordure protectrice (Operation Protective Edge) dans la bande de Gaza. Des dizaines de milliers de personnes assistent, à Modiin, aux obsèques des trois adolescents israéliens enlevés et tués en Cisjordanie, en juin, le 2 juillet, un jeune Palestinien est enlevé à Jérusalem-Est et tué, de violentes émeutes éclatent aussitôt à Jérusalem-Est, des roquettes sont tirées par le Hamas sur le sud d'Israël depuis la bande de Gaza. Le 6, l'arrestation de six extrémistes juifs dans l'enquête sur l'assassinat du jeune Palestinien provoque une vive émotion dans le pays. Le 8, l'armée lance une vaste offensive aérienne en direction de la bande de Gaza. Baptisée "Bordure protectrice", elle vise à « éliminer les capacités du Hamas et détruire les infrastructures terroristes ». La pratique des assassinats ciblés de responsables du Hamas et du Djihad islamique et de destruction de leurs habitations est réactivée. En riposte, des roquettes longue portée sont tirées sur Tel-Aviv, Jérusalem et Haïfa. Le 17, quelque soixante-dix mille soldats sont engagés contre la bande de Gaza, dont l'objectif déclaré est de détruire le réseau de tunnels transfrontaliers utilisés par les combattants palestiniens. Le 23, le Conseil des droits de l'homme de l'ONU décide l'ouverture d'une enquête sur « toutes les violations » des droits de l'homme commises depuis le lancement de l'opération. Le 28, le Conseil de sécurité de l'ONU adopte à l'unanimité une déclaration appelant à un « cessez-le-feu humanitaire immédiat et sans conditions » dans la bande de Gaza, à la suite d'une demande identique formulée la veille par le président américain Barack Obama à l'attention de Benyamin Nétanyahou. 

Il faut attendre le 27 août pour que le gouvernement israélien et le Hamas acceptent un accord ambigu de "cessez-le-feu ouvert" négocié au Caire. Le Hamas a été endommagé, 2.143 Palestiniens ont été tués, plus de 11.000 blessés et 100.000 sans-abri dans la guerre de cinquante jours. L’accord stipule qu’Israël assouplira les restrictions sur les marchandises entrant dans Gaza, sur l’aide humanitaire et les matériaux de construction, et Israël étendra la zone offshore ouverte aux pêcheurs palestiniens à six milles marins. Le Premier ministre israélien Netanhayu est critiqué par des gens qui veulent la destruction du Hamas. Les services de renseignement israéliens estiment qu’environ 3.300 missiles ont été tirés vers Israël, et la Défense israélienne affirme avoir détruit quelque 3.000 missiles de plus, et estime qu’il reste quelque 3.000 missiles à Gaza.  Les rédacteurs en chef de Harretz (le plus ancien quotidien d’Israël) ont appelé le Premier ministre Benjamin Netanyahu à lever le blocus, à reconstruire la bande de Gaza, à reconnaître le gouvernement d’unité palestinienne et à coopérer avec le Président Mahmoud Abbas de l’Autorité palestinienne... 

- 18 juillet, selon un rapport de la Banque mondiale, le réseau ferroviaire à grande vitesse de la Chine est plus grand que celui de l’UE et des États-Unis réunis, et la stratégie économique du gouvernement chinois prévoit de le doubler d’ici 2020. Le train à grande vitesse à travers le continent eurasien devrait améliorer le commerce. La Chine encourage la coopération en Amérique latine pour la construction d’un réseau ferroviaire entre la côte atlantique du Brésil et la côte pacifique du Pérou....

- 26 juillet, la Turquie lance un service ferroviaire à grande vitesse entre Instanbul et sa capitale, Ankara. On s’attend à ce qu’il réduise de moitié le trajet de sept heures entre les deux villes. 

- 10 août, le président Obama a annoncé son intention de protéger les 700 000 yézidis dans le nord de l’Irak. Il s’agit d’un peuple de langue kurde qui pratique une religion ancienne associée au zoroastrisme et condamnée par les militants de l’EI ...

- 9 août 2014, un Afro-Américain de 18 ans, non armé au moment des faits, Michael Brown, est abattu par six coups de feu tirés par un policier à Ferguso, Missouri : l'affaire entraîne des émeutes pendant plusieurs jours dans une région qui connaît des tensions raciales et une discrimination parmi les plus fortes des États-Unis, la couverture médiatique est internationale. Le 24 novembre 2014 la décision du grand jury de ne pas poursuivre le policier auteur des tirs relance les émeutes à Ferguson malgré les appels au calme lancés par le président Barack Obama et la famille du jeune Michael Brown et contraint le gouverneur de l'État du Missouri, Jay Nixon, à déclarer l'état d'urgence..

- 10-28 août 2014, Turquie. Le Premier ministre Recep Tayyip Erdogan, candidat du Parti de la justice et du développement (A.K.P., islamo-conservateur), au pouvoir depuis mars 2003, remporte dès le premier tour la première élection du chef de l'État au suffrage universel direct, avec 51,8% des suffrages. Il devance le candidat commun du Parti républicain du peuple (kémaliste) et du Parti d'action nationaliste (nationaliste), Ekmeleddin Ihsanoglu, qui recueille 38,4%. Le taux de participation est de 74,1%. Recep Tayyip Erdogan affirme: « Nous refermons la parenthèse ouverte le 27 mai 1960 », date du coup d'État militaire qui renversa le gouvernement démocratiquement élu d'Adnan Menderes. Recep Tayyip Erdogan, qui ne pouvait se maintenir à la tête du gouvernement au-delà de 2015 après trois mandats consécutifs, entend instaurer un régime présidentiel et réformer pour cela la Loi fondamentale de 1982, qui réserve au chef de l'État une fonction honorifique...

- 13-26 août, Syrie. Avancée des djihadistes de l'État islamique - Le 13, les forces de l'État islamique (E.I.) mènent une offensive contre plusieurs localités des environs d'Alep, dont elles s'emparent. Cette avancée des islamistes ouvre un nouveau front pour les rebelles de l'Armée syrienne libre qui, assiégés par les forces loyalistes, ne contrôlent déjà plus qu'une partie de la grande ville du nord du pays. Le 19, l'Organisation pour l'interdiction des armes chimiques annonce la destruction des derniers stocks d'agents toxiques déclarés par Damas, en application de la résolution du Conseil de sécurité de l'O.N.U. de septembre 2013.

Le 24, l'E.I. s'empare de l'aéroport militaire de Tabqa, dernière place forte contrôlée par l'armée dans la province de Raqqa, dans le nord du pays. L'aviation syrienne était pourtant massivement intervenue les jours précédents contre les forces de l'E.I. que Damas épargnait jusque-là. Le 24 également, le président américain Barack Obama donne son accord à des vols de reconnaissance au-dessus de la Syrie, dans le cadre de la lutte contre l'E.I. à laquelle les États-Unis participent en Irak. Le 25, le régime de Bachar al-Assad se dit prêt à collaborer « au niveau régional et international à la lutte contre le terrorisme » de l'E.I. Le 26, Washington exclut toute coopération avec Damas...

- 20 août, les États-Unis, le Royaume-Uni et la France "dénoncent la décapitation du journaliste américain James Foley" par un militant de l’Etat islamique en Syrie. Foley est décrit comme ayant été "un journaliste courageux et infatigable." La décapitation est considérée comme une riposte aux frappes aériennes américaines contre l’Etat islamique en Irak. Le New York Times rapporte qu’avant de décapiter le journaliste américain, l’Etat islamique a exigé que les États-Unis fournissent une rançon de plusieurs millions de dollars pour sa libération, et le NYT ajoute que "plusieurs pays européens... ont canalisé des millions vers le groupe terroriste pour épargner la vie de leurs citoyens", mais les États-Unis ont refusé de payer. 

- 1er septembre, le ministre irakien des Affaires étrangères annonce la livraison par la Russie d’un lot d’hélicoptères Mi-28 pour aider à combattre l’Etat islamique. Et des pourparlers à huis clos ont commencé dans la ville de Minsk entre les responsables russes et ukrainiens au sujet des combats en Ukraine, les Russes cherchant un cessez-le-feu et qui sait quoi d’autre. Le sénateur américain Robert Menendez, un démocrate, a appelé les États-Unis à armer l’armée ukrainienne d’armes de pointe, afin qu’elle puisse se défendre contre la Russie. L’Union européenne a pris la parole, disant à la Russie qu’elle a une semaine pour arrêter ses incursions en Ukraine ou faire face à de nouvelles sanctions. Et le Moscow Times a rapporté hier que de nouvelles bases de l’OTAN sont prévues pour la Pologne, la Roumanie, la Lituanie, la Lettonie et l’Estonie afin de contenir la menace russe. 

- 3 sep., la guerre en Afrique de l’Ouest contre le virus Ebola est menée notamment par Médecins Sans Frontières qui est submergé par le nombre de patients.  800 lits supplémentaires pour les patients atteints d’Ebola sont nécessaires de toute urgence dans la seule capitale libérienne, Monrovia, et en Sierra Leone, des corps hautement infectieux pourrissent dans les rues...

- le 5 septembre 2014, signature du protocole de Minsk par les représentants de l'Ukraine, de la Russie, de la république populaire de Donetsk (DNR) et de la république populaire de Lougansk (LNR) pour mettre fin à la guerre en Ukraine orientale, sous les auspices de l'Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe (OSCE). L'accord fait suite à plusieurs tentatives pour faire cesser les combats dans la région du Donbass, en Ukraine orientale, a mis en œuvre un cessez-le-feu immédiat mais a échoué dans son objectif de faire cesser tous les combats dans l'Est de l'Ukraine. Au matin du 5 septembre 2014, les combattants du régiment Azov mentionnaient l’attaque de Chyrokino par des militants séparatistes munis de véhicules blindés...

- 10-29 septembre, frappes américaines contre des positions de l'État islamique en Syrie. Le 10, le président Barack Obama, qui s'engage à « détruire » l'État islamique (E.I.) et a ordonné des frappes aériennes contre les positions de celui-ci en Irak, annonce qu'il est prêt à étendre à la Syrie sa lutte contre le mouvement djihadiste. Il exclut toutefois toute collaboration avec le régime de Bachar al-Assad que l'E.I. combat également. Le 19, Barack Obama signe une loi qui prévoit l'affectation d'une aide de 500 millions de dollars à la formation, en Arabie Saoudite, de quelque cinq mille combattants de l'opposition syrienne modérée. Le 21, les forces de l'E.I. assiègent la ville d'Aïn al-Arab, dont la conquête leur permettrait de contrôler une large partie de la frontière avec la Turquie. L'E.I. occupe déjà une soixantaine de villages dans cette zone frontalière, dont les habitants ont été chassés. Des dizaines de milliers de civils kurdes fuient vers la Turquie, tandis que des peshmergas turcs viennent soutenir les combattants kurdes qui défendent Kobané. Les autorités turques tentent d'empêcher les membres du Parti des travailleurs du Kurdistan (P.K.K., indépendantistes kurdes turcs) d'aller combattre en Syrie ou en Irak. Le 23, les États-Unis procèdent à des frappes aériennes contre des positions de l'E.I. à Raqqa, la « capitale » des djihadistes. Ces opérations sont menées conjointement avec l'Arabie Saoudite, les Émirats arabes unis, la Jordanie, le Qatar et Bahreïn. Les rebelles modérés, tout comme le régime de Damas, saluent ces frappes.

Le 23 également, Israël abat un avion de l'armée de l'air syrienne dans son espace aérien au-dessus du plateau du Golan, occupé en partie par Tsahal depuis 1967. Il s'agit du premier incident de ce type depuis 1985. Le 24, les frappes aériennes des États-Unis et de leurs alliés arabes visent une douzaine de raffineries contrôlées par l'E.I. dans l'est du pays. Ces frappes ne freinent toutefois pas la progression des djihadistes. Le 29, l'E.I. bombarde pour la première fois Kobané.

- 12 sept.- actuellement, il y a entre 20.000 et 31.000 combattants étrangers associés à l’Etat islamique selon la Central Intelligence Agency (CIA). 

- "September 2014 People’s Climate March", marche pour le climat organisée par l’ancien vice-président américain Al Gore à New York, les organisateurs espéraient 80 000 participants,ils furent 400 000, et des marches similaires eurent lieu le même jour dans plusieurs autres grandes villes.

- 18-19 septembre, Royaume-Uni. Victoire du non au référendum sur l'indépendance de l'Écosse : les électeurs écossais se prononcent par référendum, à 55,3%, contre l'indépendance de leur nation défendue par le Premier ministre écossais Alex Salmond, chef du Parti national écossais. Celui-ci présentera sa démission le lendemain. Le taux de participation atteint 84,6%. Seuls les électeurs des régions de Glasgow et de Dundee se prononcent majoritairement en faveur de l'indépendance.  

- 23 sep., la Chine condamne l’universitaire Uighar Ilham Tohti à la prison à vie pour avoir défendu le séparatisme pour le peuple Unghar du Xinjiang. Amnesty International qualifie le verdict de "déplorable". Ilham Tohti a été un défenseur du dialogue pacifique entre Han chinois et Uighars. En 2014, il a reçu le prix PEN/Barbara Goldsmith Freedom to Write. La Chine est connue pour s’inquiéter des menaces vis-àvis de son image internationale.

- 25 septembre, des avions des États-Unis, de l’Arabie saoudite et des Émirats arabes unis ciblent 12 raffineries de pétrole en Syrie au cours d’une troisième nuit de frappes aériennes contre des militants de l’État islamique (EI). Les États-Unis affirment que les raffineries ont généré jusqu’à 2 millions de dollars de revenus par jour pour les militants. Aussi, la décapitation d’un touriste français en Algérie pousse la France à annoncer aujourd’hui qu’elle envisage d’attaquer l’EI avec sa puissance aérienne en Syrie ainsi qu’en Irak. 

- 28 septembre, la police de Hong Kong disperse les manifestants qui tentaient de pousser les barricades de police. Les manifestants s’opposent à ce que le gouvernement continental ait le pouvoir de choisir qui peut être candidat aux élections de 2017 pour le chef politique de l’île.  

- 3-30 octobre, Syrie. Le 15, le Parlement de la région du Kurdistan irakien reconnaît les cantons autonomes kurdes de Syrie et approuve le projet d'une aide militaire aux combattants kurdes syriens. Cette décision marque le rapprochement entre le Parti démocratique du Kurdistan du président du gouvernement régional du Kurdistan irakien Massoud Barzani, allié d'Ankara, et le Parti de l'union démocratique, principale formation kurde syrienne. Le 19, l'armée américaine annonce avoir largué pour la première fois des armes fournies par les autorités kurdes d'Irak aux peshmergas qui défendent Kobané, assiégée par l'État islamique depuis septembre. Le 30, les premiers combattants kurdes irakiens arrivent à Kobané via la Turquie, précédés par des combattants de l'Armée syrienne libre, également infiltrés par la frontière turque.

- 24 octobre, Union européenne. Les dirigeants des Vingt-Huit parviennent à un accord sur le « cadre d'action en matière de climat et d'énergie à l'horizon 2030 ». Ils conviennent de trois objectifs: diminuer d'au moins 40% par rapport à 1990 les émissions de gaz à effet de serre, porter la part des énergies renouvelables à 27% du « mix énergétique » et réaliser 27% d'économies d'énergie. Le premier objectif est contraignant au niveau européen et national, le deuxième au niveau européen seulement, le dernier n'est pas contraignant. La Pologne et d'autres pays parmi les moins riches d'Europe orientale obtiennent la garantie de compensations financières.

- 30 octobre 2014, reconnaissance de l'État palestinien - Publication du décret reconnaissant l'existence de l'État de Palestine. Cent trente-cinq États reconnaissent la Palestine, mais la Suède est le premier pays membre de l'Union européenne, et le premier grand pays occidental, à le faire. Certains des Vingt-Huit, notamment des pays de l'ancien bloc communiste et de l'ancienne Yougoslavie, avaient reconnu la Palestine avant d'adhérer à l'Union.

- 16-25 novembre, Syrie. Décapitation d'un otage occidental par l'État islamique. Le 16, l'État islamique (E.I.) diffuse les images de la décapitation de dix-huit pilotes de l'armée syrienne, ainsi que celles du corps supplicié de l'ancien soldat américain reconverti dans l'humanitaire Peter Kassig, enlevé en octobre 2013 près de Deir Ez-Zor, dans l'est du pays.

- 14-19 décembre, Turquie. A Istanbul, vaste opération de police conduisant à l'arrestation de vingt-sept journalistes soupçonnés de participation à une entreprise terroriste visant à porter atteinte à la souveraineté de l'État, ils sont proches de la confrérie religieuse du prédicateur Fethullah Gülen, ancienne alliée du Parti de la justice et du développement du président Recep Tayyip Erdogan, dont les partisans sont depuis décembre 2013 l'objet de purges, au sein de l'État comme de la société civile. 

- 10 décembre, attribution du prix Nobel de littérature à Patrick Modiano (1945), auteur français d'une réalité que l'Histoire a rendue confuse, lauréat en 2014 « pour cet art de la mémoire avec lequel il a fait surgir les destins les plus insaisissables et découvrir le monde vécu sous l’Occupation .. ».

- En 2007, l'économie de la Tunisie est classée première en termes de compétitivité économique en Afrique d'après les chiffres fournis par le Forum économique mondial. En 2014, un rapport de la Banque mondiale révèle qu'une grande partie des réglementations adoptées par le gouvernement visait en réalité à favoriser un cercle d'entrepreneurs proche du pouvoir...

- Andrea Di Nicola, Giampaolo Musumeci, "Confessioni di un trafficante di uomini", Chiarelettere, 2014.

- 21 décembre, Tunisie, élection de Béji Caïd Essebsi à la présidence, c'est le premier président démocratiquement élu du pays. Chef du parti anti-islamiste Nidaa Tounès et ancien ministre d’Habib Bourguiba, il remporte le second tour de l'élection présidentielle, avec 55,7% des suffrages, devant le président sortant Moncef Marzouki. Le taux de participation est de 59%. 

 - 26 décembre, "Indian Ocean tsunami of 2004", à 7h59 heure locale, un tremblement de terre sous-marin d’une magnitude de 9,1 frappe la côte de l’île indonésienne de Sumatra. Au cours des sept heures qui ont suivi, un tsunami déferle sur l’océan Indien, des vagues d'une hauteur de 30 pieds (9 mètres), déferlant sur les côtes de l’Indonésie, du Sri Lanka, de l’Inde, des Maldives et de la Thaïlande. Le tsunami a tué au moins 225 000 personnes dans une douzaine de pays. Les responsables indonésiens ont estimé que le nombre de morts à lui seul dépassait 200000, en particulier dans la province d’Aceh au nord de Sumatra. Des dizaines de milliers de personnes ont été signalées mortes ou portées disparues au Sri Lanka et en Inde, dont un grand nombre sur le territoire indien des îles Andaman et Nicobar. Plusieurs milliers de touristes non asiatiques en vacances dans la région ont également été déclarés morts ou disparus....

- Sanjay Subrahmanyam, "Aux origines de l'histoire globale : leçon inaugurale du Collège de France", Fayard.

- Martin Gurri, "The Revolt of the Public and the Crisis of Authority in the New Millennium"

- Elizabeth Kolbert, "The Sixth Extinction: An Unnatural History" (La Sixième Extinction. Comment l'Homme détruit la vie) 

- John Baird Callicott, "Thinking Like a Planet: The Land Ethic and the Earth Ethic" , Oxford University Press

- Arturo Escobar (1951), "Sentipensar con la tierra" (Feel-thinking with the Earth, Sentir-penser avec la Terre, L'écologie au-delà de l'Occident")

- Nick Bostrom, "Superintelligence: Paths, Dangers, Strategies" (Superintelligence : chemins, dangers, stratégies)

- Stanislas Dehaene, "Le Code de la conscience"

- Pierre Rosanvallon, "Le Parlement des invisibles"

- Heinz Wismann, "Penser entre les langues"

- Helen Macdonald, "H is for Hawk"

- Naomi Klein, "This Changes Everything: Capitalism vs the Climate"

- Caitlin Doughty, "Smoke Gets in Your Eyes: And Other Lessons from the Crematory"

- Roxanne Dunbar-Ortiz, "An Indigenous Peoples’ History of the United States"

- Caroline Moorehead, "Village of Secrets: Defying the Nazis in Vichy France"

- Marilynne Robinson,"Lila"

-  Rétrospective à la Royal Academy of Arts, Londres, de l'oeuvre de l'artiste plasticien contemporain allemand Anselm Kiefer (1945).

- Jeff Koons (1955) expose à Versailles dans le Château et les Jardins de Versailles en 2008-2009 et une Rétrospective au Centre Pompidou en 2014-2015, peintre et sculpteur pop art dont l'une des oeuvres les plus célèbres est son "Lapin" (Inflatable Rabbit) vendu aux enchères à 91 millions dollars...

- On a produit cette année dans le monde 1,543 films...

- Entre 2007 et 2014, la Corée du Sud a connu la plus forte croissance, avec une production en hausse de 81 % au cours des six dernières années., suivi de l'Italie, l'Inde et les Etats-Unis, à l’exception du Royaume-Uni, qui a connu une réduction de 18 %.

- Birdman or The Unexpected Virtue of Ignorance (by Alejandro G. Iñárritu, with Michael Keaton, Zach Galifianakis, Edward Norton) - The Grand Budapest Hotel (by Wes Anderson, with Ralph Fiennes, F. Murray Abraham) - Whiplash (by Damien Chazelle, with Miles Teller) - Edge of Tomorrow ( Doug Liman, with Tom Cruise, Emily Blunt, Bill Paxton) - American Sniper (by Clint Eastwood, with Bradley Cooper, Sienna Miller) - Interstellar (by Christopher Nolan, with Matthew McConaughey, Anne Hathaway) - Noé (by Darren Aronofsky, with Russell Crowe, Jennifer Connelly, Anthony Hopkins) - Godzilla ( Gareth Edwards, with Aaron Taylor-Johnson, Elizabeth Olsen) - Relatos Salvajes (by Damián Szifrón) - La isla mínima (by Alberto Rodríguez) - Carmina! (by Paco León) - It Follows (by David Robert Mitchell, with Maika Monroe, Keir Gilchrist, Olivia Luccardi - Gone Girl (by David Fincher, with Ben Affleck, Rosamund Pike) -  ...

- Top 2014 Movies at the Worldwide Box Office : Transformers: Age of Extinction ($1,104,054,072), The Hobbit: The Battle of the Five Armies, Guardians of the Galaxy, The Hunger Games: Mockingjay - Part 1, Maleficent, X-Men: Days of Future Past, Captain America: The Winter Soldier, Dawn of the Planet of the Apes, The Amazing Spider-Man 2, Interstellar, ...

-  U2 - "Songs of Innocence" - The Black Keys - "Turn Blue" - St. Vincent - "St. Vincent" - Miranda Lambert - "Platinum" - Charli XCX - "Sucker" - Lana Del Rey - "Ultraviolence" - Taylor Swift - "1989" (Sales: 9 Million Units) - Mac DeMarco - "Salad Days" - Foo Fighters - "Sonic Highways" - Jenny Lewis - "The Voyager" - Sharon Van Etten - "Are We There" - ....